L'affaire du yaourt

eleanor-gabriel

Voici une anecdote dont je voulais vous faire profiter, histoire vécue se passant dans une banale cantine d'entreprise : une petite maladresse d'une collègue venue en bousculer légèrement un autre en ramenant son plateau, autre qui n'apprécia pas du tout la plaisanterie et indiqua vertement " qu'il y aurait des suites"...

              Quoi de plus sain qu’un yaourt dites vous?  Détrompez-vous!

Il y en a des sournois qui cachent bien leur jeu.
Redoutable l’éclate de yaourt, surtout sur un costume à la robe foncée.
 Ne riez pas, il y a des costumes qui n’en sont pas revenus. Ou alors connaissaient-ils un excellent teinturier. A sec. A sec après le teinturier. C’est que ça coûte un bon teinturier! Ah bien sûr, sauf si vous en profitez pour faire le petit nettoyage de printemps rituel. Là, c’est gratuit, ou du moins noyé dans la masse. Tout y passe alors: crasse, pollution de masse, traces, glace, bière d’Alsace, et j’en passe.
Moi j'en connais un qui déclencha un drame.
 Non content de s’être éclaboussé sur un misérable plateau de cantine, il lui fallut en plus aller s’éclater sur le seul costume foncé qui se trouvait être absolument, terriblement, tragiquement allergique... aux éclates de yaourt.
  Au fait, vous voyez bien ce qu’est une éclate de yaourt, n’est-ce pas? C’est assez ridicule, encore plus petit qu’un petit pois, et la blancheur d’un lait caillé. Celle-ci était en l’espèce tout à fait commune, sobre, sucrée, presque aérienne. Ah, elle aurait pu tomber plus mal notre petite éclate, comme sur un vieux costume mité bon à donner aux petites sœurs des pauvres, ou sur un costume blanc qui l’aurait faite tomber dans un anonymat des plus rageants.
Non, là ce fut du sérieux. Une belle veste bien foncée, toute neuve ou presque, comme en portent les messieurs en costume qui viennent déjeuner à la cantine de leur travail. La grande classe, une belle éclate blanche de yaourt de deux millimètres de taille sur un bras de costume à la robe foncée!
Vous voyez? Comment ça, vous ne la voyez pas?! Plissez un peu les yeux, mettez y de la bonne volonté, que diable!
Si ça s’essuie?! Comme vous y allez! Vous prendriez le risque, vous,  d’y toucher?! Et si en se faisant vous infiltriez la matière, irrémédiablement et à jamais? Non non, l’affaire était trop grave pour la banaliser.
On mit d’ailleurs les balises et les cors de chasse pour délimiter le lieu du crime. Comment ça, s’excuser? Ah c’était facile, ça, s'excuser! La petite dame fofolle en train de discuter à tout va, tournant sa tête à droite et à gauche sans faire attention au monde du devant, et paf! Une éclate qui s’échappe d’un plateau en broussaille et vous saute dessus! Et s’excuser ensuite comme si de rien n’était? Après un tel crime?! Allez,  c’était trop facile, ça!
Oui, c'est cela, on allait rédiger une note, consigner les faits, et faire partir dans l’heure qui suivait un constat en bonne et due forme. Pour réparation, par écrit. Un mail, plus rapide, un mail qui annonce la couleur. Rouge. Le carton rouge. Cramoisi même. C’est qu’on n’allait pas en rester là et laisser ce crime impayé. Elle allait  comprendre, la petite dame fofolle, s’il suffisait de s’excuser!
 Moraliser la profession, la profession de l’éclate sans soucis!
 Ne pas oublier de signaler qu’il y aurait une note de frais qui suivrait, après le teinturier.
Et surtout rester sec.
Ferme sans onctuosité.
 Vous comprendrez.  

                                                                * * *


 Eleanor Gabriel

  • Eclate de sourire, pour un chouïa de yaourt échappé de son pot sans permission en bonne et due forme, poussé par le destin ! Humour délicieux !

    · Ago about 7 years ·
    Ma photo

    theoreme

  • C'est du vécu ! Beaucoup d'humour dans ce texte, j'ai adoré.

    · Ago about 7 years ·
    Dscf7168 92

    vaureal

  • Et si l'histoire se terminait pas une note d'humour haute couture, à savoir que blanc sur noir, c'est du Courrèges? Il faudrait connaître l'âge du personnage et savoir de quelle époque date le costume!!! je ne sais pas si tout le monde se souvient de ce couturier et de l'époque de cette mode...

    · Ago about 7 years ·
    Yoda 24 04 09 002 92

    yoda

  • l'onctuosité perd de l'éclat devant un texte plus sompteux.

    · Ago about 7 years ·
    Pyry1dhyoryai0xtssnv3g 1  300

    Salvatore Pepe

  • Très bien menée cette danse de l'éclate de yaourt ! Y aura-t-il vraiment une contredanse? Bravo pour ce moment d'humour orchestré de plume de maîtresse .

    · Ago about 7 years ·
    Welovewords 002 300

    phine

  • Bonjour Éléanor,

    Ou quand la justice n'est pas aussi blanche qu'on le pense, et qu'elle devient active comme un bifidus, l'histoire éclate en pleine lumière au grand dam de l'infortuné responsable !
    Merci pour ce partage humoristique.
    À bientôt de vous lire.
    Bien amicalement.

    Paul Stendhal

    · Ago about 7 years ·
    Icone avatar

    Paul Stendhal

  • C'est vraiment bon! Non! Pas le yaourt! mais ton texte qui m'a bien fait sourire!!CDC!

    · Ago about 7 years ·
    13335743 1312598225434973 3434027348038250391 n

    Colette Bonnet Seigue

  • Oh que j'aime!!! Bravo! Situation folle! Le yaourt est donc un anarchiste rebelle. Rendez vous compte, Eleanor: Le mail, cette invention planétaire, réduit à faire passer aux Assises un p'tit yaourt... Ma matinée en est toute ébouriffée! A midi, compote de pommes, c'est moins dangereux.

    · Ago about 7 years ·
    Oiseau... 300

    astrov

  • Une histoire tragiquement drôle ! Elle prouve bien que depuis les pièces de Courteline (certaines ont plus de 100 ans !), rien n'a changé !

    · Ago about 7 years ·
    Avatar loup 54

    matt-anasazi

  • Des situations où l'on peut apprécier la bêtise de certaines personnes qui n'ont de "classe" que le costume qui les coince !

    · Ago about 7 years ·
    015

    carmen-p

Report this text