L'amour et la nuit

drhache

L'amour et la nuit

Passager langoureux de nuits d'encre bleutée

J'affrète le navire aux vergues étendues.

Comme un roi s'attendant a recevoir son dû,

Je laisse doucement le vaisseau m'emporter.

Au calme de la mer, Il glisse, au grès de flots,

Chaque pli de mes draps est une vaguelette

Et le bateau m'emporte autour d'une planète

Aux courbes arrondies et recouverte d'eau.

Parfois dans un éclat je libère mes yeux

Et fais passer ma main sur l'océan soyeux,

Comme on ferait courir des lèvres sur la peau.

Quand je suis dans les bras du vaisseau de mes nuits

Quand l'astre enfin scintille et l'obscurité luit

Je puise à l'infini la force et le repos.

Report this text