La mer et l'océan.

mlleash

        Les mêmes matins d'été, les mêmes histoires de putes en manque de figure paternelle qui branlent des types sur des bateaux. Les mêmes faiblesses qu'hier sur des problèmes nouveaux. Les rives qui n'ont pas bougé, la mer qui est toujours là, à attendre que l'on passe, que l'on meurt. Le même manège des vagues qui vont et qui viennent comme pour exciter le sable qui dort. Les mêmes regards, en 24h plus vieux, et le même type d'enfant qui s'amuse à faire des châteaux de sable et le même type d'enfant qui s'amuse à les détruire. C'est la grande tragédie du monde, la plage. Les jeux qui n'ont pas changé malgré l'évolution et les technologies. Les recettes de gaufres et de chichis que les artisans se passent de père en fils. Les mêmes tong multicolores, et les mêmes rochers qui s'échappent de nos regard à chaque relent marin. Quand on y regarde bien, le temps se fige un peu, au bord de la mer. L'eau a le même bleu, les rues portent le même air, et le vent la même odeur saline et tranquillisante. Les oiseaux rient, des cris répétitifs qui semblent tous identiques. Pourtant, les années passent. On pêche au filet, on pêche à la ligne, on pêche au carrelet, les merlans qui frétillent et les bars imaginaires. On nage jusqu'à la bouée, on plonge du haut des rochers et on bronze sur le même sable depuis des décennies. La mer nous regarde grandir, vieillir et crever. Elle s'agite pendant qu'on s'épuise, et calme nos esprits troublés pour nous faire oublier qu'elle est éternelle.

          La mer qui nous dépasse et qui nous baise les pieds, la mer, à la surface, mais l'océan pourtant. La petite cachotière, la noyeuse de poissons. Le poison dans nos coeurs et dans nos poumons, qui fait que tout s'arrête. La vilaine rancunière qui ne supporte pas qu'on balance à la mer les restes de nos repas et de nos ménagères. La mer qui nous en veut et qui le garde bien, qui nous regarde, heureux, se levant chaque matin, se disant « il fait beau. ». La mer et les bateaux et les marins qui chantent, qui boivent, qui regarde de haut ses éventuelles épaves. La mer et l'air du temps qui nous apprennent à vivre et accepter la vie.La mer et l'océan.

MlleAsh.

  • Du talent !!! c'est sur !

    · Ago about 4 years ·
    Img

    Patrick Gonzalez

  • Bonjour, connaissez-vous Océan mer d'Alessandro Baricco?
    Je vis au bord de la mer, un rêve d'ado. J'aime la sérénité que certains de ses paysages posent sur mon âme, sur mon coeur et me lamente du peu de cas que certains font de son ventre où ils balancent leurs ordures. Très beau texte...

    · Ago over 4 years ·
    D9c7802e0eae80da795440eabd05ae17

    lyselotte

  • C'est magnifique...

    · Ago over 4 years ·
    Wp 20151019 03 24 03 selfie

    Mickael Froideval

  • C'est fort. Un peu façon crachat, mais avec ces salives spéciales que donne la lucidité, quand même. Merci.

    · Ago over 4 years ·
    Vie1

    thib

  • très beau et plutôt apaisant. Il y a une sérénité dans ce texte écrit en douceur avec beaucoup de rotondité dans l'écriture.

    · Ago over 4 years ·
    Bbjeune021redimensionne

    elisabetha

    • Merci beaucoup :) pardon pour la réponse tardive ^^

      · Ago over 4 years ·
      Weekendplansnewest

      mlleash

  • Que je retrouve mes mots...
    je le range dans mon tiroir des textes précieux ça c'est fait, pour la force, la poésie, et le côté un peu craché, et cercle inéluctable...
    tu as bien tout capté, au fil du texte, l'eau poétise ton regard :)

    · Ago over 4 years ·
    Avat

    hel

    • (et je rajoute après l'écoute, elle est bien cette série ? des fois que, pour les dimanches gris)

      · Ago over 4 years ·
      Avat

      hel

    • merci beaucoup ! oui la série est super, même si elle est un peu lente (très inspirante et philosophique comme série, mais il n'y a pas beaucoup d'action).

      · Ago over 4 years ·
      Weekendplansnewest

      mlleash

  • Il y a un souffle qui emporte, dans ce texte. Un mélange de désabusement et d'exaltation. C'est touchant. Lucide et virtuose à la fois. Certaines phrases ont un rythme et une musique marquants : elles sont davantage inscrites qu'écrites.
    Merci pour ton élégance.

    · Ago over 4 years ·
    Debandade

    R T

    • Le second paragraphe est plus poétique, en effet. Merci à toi pour ton commentaire, l'élégance me tiens beaucoup à coeur (et la provocation, étrangement).

      · Ago over 4 years ·
      Weekendplansnewest

      mlleash

    • Je ne sais pas si je connais quelque chose de plus élégant que la provocation... !

      · Ago over 4 years ·
      Debandade

      R T

  • Que votre prose est belle... Agréable et fascinante à la lecture.
    Au plaisir de vous lire,
    Mathilde

    · Ago over 4 years ·
    Sdf

    lunya

    • merci, au plaisir de te lire également

      · Ago over 4 years ·
      Weekendplansnewest

      mlleash

  • Je trouve vos associations d'idées fascinantes. Et après avoir lu plusieurs de vos textes, je confirme : j'aime beaucoup ce que vous faites... Ne vous arretez pas !

    · Ago almost 5 years ·
    Img 20160602 205449261 2

    Pierre

    • merci beaucoup ! je ne compte pas arrêter pour le moment ;)

      · Ago over 4 years ·
      Weekendplansnewest

      mlleash

  • C'est excellent: Le style, le regard sur les choses et les êtres, le ton juste lucide mais sans ironie, et ce rythme, langoureux, implacable, comme la mort qui vient, ce rythme aussi musicale que des vers! Bravo!
    Que disait Hugo, déjà, sur la mélancolie?...

    · Ago almost 5 years ·
    Un inconnu v%c3%aatu de noir qui me ressemblait comme un fr%c3%a8re

    Frédéric Clément

    • Merci beaucoup. Cela me touche énormément que vous évoquiez Hugo, car j'en suis une très grande admiratrice.

      · Ago over 4 years ·
      Weekendplansnewest

      mlleash

  • C'est l'effet mer et il dure toujours. J'aime bien ce côté contemplation de la désolation humaine.

    · Ago almost 5 years ·
    479860267

    erge

    • Malheureusement j'ai un côté "contemplation de la désolation humaine" comme tu dis, qui est assez permanent. Je m'en accommode car il semble qu'il ne veuille pas partir. merci beaucoup.

      · Ago almost 5 years ·
      Weekendplansnewest

      mlleash

    • j'aime beaucoup ce côté "moquerie" de la condition humaine comme les photos de Martin Parr, si tu connais ;)Un délice.

      · Ago almost 5 years ·
      479860267

      erge

  • je découvre et j'aime !!! beaucoup

    · Ago almost 5 years ·
    Img

    Patrick Gonzalez

    • Vous m'en voyez ravie :)

      · Ago almost 5 years ·
      Weekendplansnewest

      mlleash

  • J'aime beaucoup le rythme de ton texte, cette sensation que les mots forment des vagues .. superbe

    · Ago almost 5 years ·
    Ade wlw  7x7

    ade

    • merci beaucoup :) !

      · Ago almost 5 years ·
      Weekendplansnewest

      mlleash

Report this text