Mon père est un artiste, et toi ?

Alice Neixen

Et puis Il a fait ce geste, d'exaspération.
Il voudrait voir l'Ecume des jours au ciné, et moi j'ai passé la nuit dans un vieux cinéma à côté du jardin du Luxembourg, rue des Ursulines, à mater des courts métrages. Des trucs à même le corps, caméra à l'épaule, des visages dévastés et une chaleur humaine qui dépasse l'entendement.

L'humanité à l'état pur, brut de décoffrage, sans apparence, sans maquillage. Un truc avec des tripes qui te bouscule à l'intérieur.

Ca m'a rappelée les pièces de Bertolt Brecht, surtout la Résistible Ascension d'Arturo Ui, il y avait une scène qui se déroulait à l'extérieur, à même le ciel et les graviers qui crissaient, avec une grosse berline noire allemande qui brillait.
Et mon père sur les planches.
J'avais 5 ans et je récitais ses répliques, assise sur le rebord de la scène pendant les répétitions, j'aimais l'odeur de la salle et la pluie qui résonnait sur le toit.


Il me parle de l'Ecume des jours, et je revois mes longs dimanches entre le bruit des robes qui froissent le vent et le vin sans étiquette dans des verres de cantine (ceux où on lisait notre âge dessous, tu vois ?), le bonheur de mon père, et ça me fait sourire. C'était notre secret, cette passion pour la scène, les fauteuils rouges et les ouvreuses à l'entrée.

C'est un truc qu'il partageait qu'avec moi, et que moi j'ai jamais pu retrouver ailleurs. Que je voudrais avoir avec quelqu'un, je crois. 


Le théâtre de boulevard ça n'a jamais été mon truc.
J'suis une fille classique.

Je voudrais m'asseoir dans tous les vieux théâtres de Paris.


Il, exaspéré, voudrait comprendre, mais j'ai pas envie de m'expliquer. Si je commence, je vais pleurer. Alors je dis que "je suis bien dans le silence, tu comprends ça ?" juste pour qu'il se rende compte à quel point ce n'est pas vrai, et à quel point j'ai besoin de lui pour dire ces choses que je retiens depuis l'éternité de mon enfance. 


C'est terrible, ce non-sens communicatif.
C'est dangereux, parce que j'aime me perdre.


J'ai envie d'écouter An awesome wave en boucle et d'écrire autres choses que des poésies.

"Papa, c'est toi qui m'as faite comme ça."

  • Etant théâtreux amateur passionné (jouant et écrivant), votre texte m'a ému et touché... Une salle pendant le spectacle... Les coulisses avant le spectacle, c'est l'antichambre du Paradis!

    · Ago over 7 years ·
    Oiseau... 300

    astrov

  • j'aime ce petit morceau de vue que tu nous racontes...
    le classique ça a du bon,j'ai toujours aimé aller voir les belles pièces de théâtre (merci Maman pour ce gout prononce pour les arts)

    · Ago almost 8 years ·
    Suicideblonde dita von teese l 1 195

    Sweety

  • Très agréable lecture, merci

    · Ago almost 8 years ·
    La main et la chaussure

    Stéphan Mary

  • J'aime beaucoup cette façon d'écrire.

    · Ago almost 8 years ·
    Profil 2012 juillet 300

    Joëlle Pétillot

  • J'adore le théâtre, la sensation.. Je suis actrice au puy du fou et je fait du théâtre depuis toute petite. Je ressent vraiment ce que tu exprime. Et tu l'exprime très bien. Ecrit ce que tu veux, c'est l'avantage d'être libre.

    · Ago almost 8 years ·
    Weekendplansnewest

    mlleash

  • S'il a fait de toi une fille classique, c'est bien. C'est tout ce qu'il y a à savoir non ?
    Le reste, c'est de la littérature...

    · Ago almost 8 years ·
    Francois merlin   bob sinclar

    wen

  • En le survolant, cela me semble pas mal. Et bien sûr, J'y reviendrais... Il y tant à lire ici.

    · Ago almost 8 years ·
    Mariemad

    Ma Ma

  • Alice petite mine

    · Ago almost 8 years ·
    Noir 195

    Adeline

  • Notre environnement nous conditionne pour un certain temps au moins

    · Ago almost 8 years ·
    Mains colombe 150

    psycose

  • Et moi je veux bien m'asseoir avec toi pour écouter le silence. Et je n'écrirai pas de poésie.

    · Ago almost 8 years ·
    Sdc12751

    Mathieu Jaegert

Report this text