Un beau cadeau de noël

veroniquethery

Ce texte est pour mon armée

   J'ai toujours eu de très beaux cadeaux de noël ! Des romans passionnants, des encyclopédies sur les animaux, une chaîne- hifi pour écouter mes chers classiques, un panda en peluche. Les souvenirs se mélangent dans les paquets froissés du passé.

   Portant, cette année, j'ai reçu, avec quelques jours d'avance, le plus beau des cadeaux. Des paroles prononcées par ma cancérologue : "votre scanner est bon. Tous les organes sont sains." Et d'ajouter avec un grand sourire -celui d'un médecin plein d'humanisme - : "vous pouvez être sereine ! L'opération avait été une réussite et la chimio a été efficace. Vous n'avez pas souffert pour rien. Maintenant, les 15 petites chimio vont entretenir tout ça. Mais, tout va bien !"

  Lundi, j'ai franchi la double porte qui mène dans le couloir d'oncologie. Les deux infirmières qui me soignent depuis août sont là et me voient. Les larmes coulent. Elles s'affolent aussitôt ! Comment leur malade imperturbable, qui chante pendant ses chimios, qui passe son temps sur les réseaux sociaux sur son téléphone portable durant les 8 heures de traitement, qui fait des jeux de mots pourris, et qui affiche crânement son crâne dégarni, pleure ??? 

Je les rassure aussitôt : les résultats du scanner sont bons. Grands sourires. Petite chimio numéro 1. Trente minutes au lieu des 8 heures. Je ressemble au métronome que je n'utilise jamais, au grand dam de ma prof de piano. Tic je souris béatement Tac je pleure Tic Tac 

Personne, à part ceux et celles qui ont traversé ce parcours de guerriers, ne peut comprendre ce soulagement.

Personne ne peut imaginer la désolation que ce petit mot provoque : cancer ! La bête est un volcan qui brûle tout : l'espoir, les rêves, les projets. Et impose aussitôt l'absolue solitude. Celle de celui qui souffre, celui qui a peur, celui qui crève peut-être.

Je reçois des félicitations depuis quelques jours. Qu'ai-je fait ? J'ai combattu certes, gardé un moral d'acier. Parce que je ne voulais pas me laisser aller. J'ai eu des modèles. Des inconnues sur facebook qui m'ont apporté leurs témoignages "J'ai été malade. J'ai survécu. Battez-vous !" 

Et un magnifique petit garçon qui, depuis des années, affronte sa maladie, subit des opérations, supporte les souffrances et les regards. Sa maman me répète que j'ai été courageuse.

Quand je faiblissais, je pensais à son super-héros et je me disais : "bats toi !" Il a vaincu, le super héros et il a contribué en me donnant du courage. 

J'avais mes généraux. Ma mère si courageuse petite soldat ! Sourire impeccable et qui a toujours cru que c'était possible.

Mon père avec lequel je me suis vraiment réconciliée. 

Mon amoureux auquel je me suis accrochée comme une moule sur un rocher. Il a été mon roc, et j'ai combattu pour continuer à avancer vers la péninsule de notre avenir.

Je t'aime mon chéri !

Sa famille qui est devenue la mienne.

Mes amis virtuels et réels. 

Ma grande générale : ma chère Carine qui a été ma psy, mon amie, ma confidente des pires moments. Ceux qu'on cache à tous. Par pudeur. Par fierté. Qui m'a soutenue. A travers mes désespoirs, mes colères, mes espoirs. 

Mes Valérie. Mon trio de mousquetaires amicales. Leurs épées étaient leur sourire, leur humour, leurs livres pour me distraire, les notes de musique. Les notes de piano comme des baumes qui guérissent.

Et tous mes autres soldats. Que je ne nommerai pas. De peur d'en oublier. 

La force des infirmières de la chimio. La tranquille, la solide, la sereine. La parole et le geste sûrs qui rassurent. La joyeuse, la danseuse, l'optimiste qui donnent le moral après une longue journée et des litres de produits qui soignent et qui font mal.

Les messages qui encouragent. Qui conseillent quand on a peur, quand on ne sait pas, quand on décroît. 

Les livres qui nous transportent au-delà de la maladie. Les notes et Mozart qui m'ont fait m'envoler loin, très loin des douleurs.

Mon plus beau cadeau, ce sont les mots du médecin : "votre scanner est bon."

Mes plus cadeaux, ce sont mes généraux, mes soldats. Tous ceux qui ont été là. Merci à vous ! 



  • Comme je suis contente!!!! ben voilà c'est tout ce que je puis écrire... carpe diem ma belle et hauts les coeurs!!!!Kissoussssssss

    · Ago 5 months ·
    One day  one cutie   23 mademoiselle jeanne by davidraphet d957ehy

    vividecateri

  • Un grand bravo aux services de santé dont les effectifs sont loin de ceux de l'armée mexicaine et qui accompagnent au quotidien leurs patients avec abnégation.

    · Ago 6 months ·
    Cp

    petisaintleu

  • J'ai connu ça et ne comprends que trop bien ce beau cadeau. Je vous souhaite tout le meilleur!

    · Ago 6 months ·
    Img 1518

    divina-bonitas

  • Plus qu'heureuse pour toi, Véronique la combattante, le plus beau des cadeaux effectivement

    · Ago 6 months ·
    W

    marielesmots

  • Et c'est un cadeau qui fait du bien tout autour de vous !!!

    · Ago 6 months ·
    Oiseau... 300

    astrov

  • Faire corps… avec amour

    · Ago 6 months ·
    Avatar

    nyckie-alause

  • C'est si bien écrit, patiemment mûri !

    Sur la chimio, mon père, pour un cancer de la prostate, en parlait, je l'en ai vite dissuadé, plus de métastase non plus, grâce à la curiethérapie/radiothérapie, bien moins invasives :-)

    · Ago 6 months ·
    49135320 802378970097420 3032857006785429504 o

    Aurélien Loste

    • Mûri, pas vraiment. J'ai écrit ça sans trop réfléchir. Juste avec mon cœur et en pensant à ma famille et à mes amis qui m'ont soutenue.
      Oui, la chimio est vraiment une grosse épreuve. Surtout un mois après une opération de 7 heures de bloc !
      Mais, parfois, indispensable. C'était mon cas.

      · Ago 6 months ·
      Couv2

      veroniquethery

  • Super, je suis heureuse pour vous.

    · Ago 6 months ·
    Visage etaine eire capture %c3%a9cran

    Etaine Eire

Report this text