Couac-on en dise...

o-negatif

Je me souviens avoir véritablement découvert le pipeau en sixième. Notre professeur d’éducation musicale était une jeune enseignante formidable, très jolie et très motivée. Surtout très jolie en ce qui me concerne. J’avais donc demandé à ma mère de m’acheter un pipeau sur-le-champ. Je ne savais pas vraiment de quoi il s’agissait, mais si vous aviez vu Mlle Gard croiser les jambes sous son bureau, vous l’auriez peut être fabriqué vous-même, votre flutiau. Après nous avoir enseigné les rudiments de cet instrument fascinant, notre professeur a tenté de nous faire jouer en canon. Comme vous, quand j’ai entendu « canon », je me suis imaginé un bateau pirate, rempli de corsaires mélomanes mais en fait, rien à voir. Il s’agissait de diviser la classe en trois, chaque section interprétant une partition différente (mais complémentaire), afin de créer un ensemble harmonique exaltant. Sur le papier c’était canon, effectivement. Mlle Gard s’est donc placée face à nous et a levé ses mains délicates, pour officier en qualité de chef d’orchestre. Elle était tellement belle que j’ai aspiré au lieu de souffler. Après trente secondes d’un concert épique, il apparut que notre prestation collective au pipeau relevait du génocide culturel. Nous n’avons pas tardé à voir débarquer M. Roméro, professeur de mathématiques officiant dans la salle voisine, qui interrogea (avec une véhémence indescriptible) Mlle Gard sur ses intentions secrètes, lorsqu’elle confiait à des personnes mineures certains objets bruyants et peu maniables. Au cours suivant, il nous fut demandé d’oublier tout ce que nous savions de la technique du canon, et même du pipeau, pour nous concentrer sur l’apprentissage silencieux du solfège. Il ne nous restait plus qu’à faire semblant de nous y intéresser en tentant d’apercevoir un morceau de cuisse, entre une blanche, une noire et une double-croche-pointée.

Si j’évoque aujourd’hui ce souvenir un peu cruel, c’est pour mieux parler de la coalition socialiste. L’équipe de campagne de M. Hollande était présentée ce mercredi (17 novembre). Elle comprend un directeur, quatre porte-parole, une vingtaine de pôles thématiques, un responsable ping-pong, un DJ et une multiprise ; soit une soixantaine de joueurs de pipeau en tout. Pierre Moscovici, directeur et chef d’orchestre de cette fanfare pléthorique commentait, à l’issue des présentations : « Une équipe soudée, cohérente et resserrée. Nous sommes en ordre de marche ». De mon coté, je me suis resservi un canon, en attendant celui que cette fine équipe promettait de nous jouer dans les mois à venir. Ma soif étanchée, j’ai poursuivi ma revue de presse. Deux articles plus loin, mon oreille (pourtant loin d’être absolue) s’est mise à frémir sur un premier couac extrêmement prometteur.

Au sein de la classe de gauche, tandis que les pipeaux s’accordent tant bien qu’assez mal, deux élèves dissipés se disputent le projet nucléaire. Europe Ecologie les Verts (EELV), notamment, se montre têtue comme une mule, ne voulant rien lâcher. On pensait pourtant avoir mis les camarades d’accord en leur faisant signer un document officiel (« contrat de mandature »), à la sortie des cours, mardi soir. Ils étaient repartis chez eux réconciliés, à bicyclette, taxe carbone oblige. Le débat portait sur l’utilisation d’un certain type de combustible nucléaire, que nous appellerons MOX. EELV réclamait l’abandon de l’utilisation du MOX, une saloperie bien plus radioactive que le combustible courant. L’élève PS, quant à lui, avait fini par reconnaitre qu’on pouvait s’en passer, éventuellement, mais ça lui avait arraché la gueule. Mercredi matin, alors que les membres du nouvel orchestre souriaient pour la photographie, nous venons de le voir, main dans la main, dans une ambiance « We are the world, we are the children » de bon ton ; le fameux rapport PS-EELV, après validation du bureau national du PS, avait été délesté de quelques lignes, à savoir l’intégralité du paragraphe concernant la mise au pilori du Mox.

 - COUAC –

Vous l’avez entendu comme moi ? M. Roméro ne va pas tarder à débarquer. Et il ne sera pas content du tout. Il a cette grande équerre jaune dont il se sert pour empaler les cancres. C’est ce que disent les grands dans le couloir en tout cas.

L’accord avait pourtant été validé par les deux numéros un des partis, mardi soir, et présenté à l’AFP. En gros, il était sur le bureau du dirlo et quelqu’un est passé dans la nuit avec son Tippex. COUAC, quoi...

Alors que s’est-il passé ? Comment justifier cet accord foireux dès les premières notes de l’équipe de campagne flambant neuve, en ordre de marche, soudée, cohérente - non je t’en prie - sers-toi du Banga en premier. Il semblerait que la faute incombe à Areva, un type du premier rang qui possède un bus de ramassage scolaire pour lui tout seul. Celui-ci affirme avoir fait part au PS des « conséquences graves » (tu vas voir ta gueule à la récré) qu’entraînerait l’arrêt du retraitement et de la filière du combustible MOX. Dans ces conditions, le canon de pipeau devient carrément injouable, croyez-en ma vieille expérience. François Durand, porte-parole d’EELV, a su trouver les mots pour apaiser les cœurs : « Des textes modifiés après accord, on a rarement vu ça ».

Le fond du problème, c’est que l’élève Areva est un soliste redoutable, qui produit 95 % du Mox dans le monde. « D’excellents résultats tout au long du trimestre, sauf en éducation musicale, une matière qui semble lui passer par-dessus la tête » nous révélait d’ailleurs M. Roméro, interrogé ce matin même. « Du moment qu’ils ne nous cassent plus les oreilles avec leurs saletés de flutes, je me fiche de tout ça » ajoutait-il, son équerre dans les bras.

Il ne nous reste plus qu’à tendre l’oreille, dans les mois qui viennent.

En espérant que l’orchestre de campagne corrige sa partition ou choisisse un instrument plus noble que le pipeau des familles. Avec tout le respect (et les fantasmes) que je dois à Mlle Gard.

  • a la bourre je l'ai loupé à sa sortie mais on peut le remettre sur le vélo avec un peu EP zéro ça devrai le faire

    · Ago almost 7 years ·
    Mariage marie   laudin  585  orig

    franek

  • Félicitations ! Je me suis vraiment régalée (en tant que musicienne et lectrice) !

    · Ago almost 8 years ·
    Rrrr

    Fanny Chouette

  • Félicitations.

    · Ago almost 8 years ·
    30ansagathe orig

    yl5

  • Félicitations au gagnant et bravo à tous les participants. Tendresse

    · Ago almost 8 years ·
    Img 0875 150

    dimir-na

  • Lol ! Bien vu le parallèle ! O négatif est compatible avec tous les autres... Félicitations !

    · Ago almost 8 years ·
    Camelia top orig

    Edwige Devillebichot

  • Je savais bien que le pipeau finirait par me servir à quelque chose (si, si, je n'ai jamais douté). Merci pour vos commentaires. J'ai également une pensée pour les autres participants au concours, et toute l'équipe des techniciens, Jean-Paul, Hervé ; les maquilleurs, Steeve et Claudia, Marcel Weiss à la régie, Yves Poupin pour les décors. C'est avant tout la victoire d'un collectif ce soir et bon... on est tout simplement heureux d'avoir pris les trois points, car franchement, en défense, on a souffert.

    · Ago almost 8 years ·
    2009 139 orig

    o-negatif

  • Un succès logique en effet pour ce petit chef d'œuvre de dérision. Encore bravo et félicitations !

    · Ago almost 8 years ·
    027 orig

    Chris Toffans

  • J'aurais aimé le faire, celui-là !
    Enfin, tout ceci prouve une fois de plus qu'en échange de quelques sièges, on peut s'asseoir sur bien des "convictions"...

    · Ago almost 8 years ·
    Photo du 57301621 05    15.55 orig

    le-fox

  • Bien vu ! La fission n'a pas eu lieu mais le calumet de l'EPR risque de s'éteindre (ou d'exploser) à tout moment. Je ne sais pas quel sera le résultat de cette cacophonie, ce qui est sûr c'est que leur jeu dit 'vert' consiste plus à placer des gens qu'à pousser des pions.

    · Ago almost 8 years ·
    027 orig

    Chris Toffans

Report this text