Dick 2

eaven

Ce type est con, ou quoi. Me balancer sa flotte en me faisant un petit commentaire salace, il n’y a pas marqué « Pétasse » là, sur mon front, sur mon dos. C’est toujours aussi  pauvre, les désirs, les envies : j’arrive dans un lieu, ils sont comme des mômes à Noël, « J’veux la boule, la belle, la meuf ! »

François, mon mec, il est CRS, c’est pas du tout le même discours. Il est réglo François, un homme, un vrai, soucieux de sa nichée. C’est vrai que c’est ennuyeux, répétitif, connu et calculable, la vie avec lui. Lever, journée, coucher, câlins, sommeil et re. Mais c’est propre, sans mauvaise surprise, bâti au niveau à bulle et fil à plomb. Je sais pourquoi je reste avec lui : c’est mon parapet, ma dernière barrière avant l’incandescence. Je sais pourquoi il m’aime dans sa vie : je suis le seul fantasme qu’il s’accorde.

L’autre a l’air d’un truand, la démarche chaloupée, un peu de travers, comme s’il ne voulait pas offrir la surface entière de sa cage thoracique aux regards des possibles témoins. Il marche comme un crabe de mauvaise vie. Sa belle gueule abimée par un rictus involontaire et son corps asséché de coq de combat. Mais y en a, plus bas dans le slip à motifs. C’est ma faiblesse, François l’a deviné, il y a longtemps, l’envie des mecs, leur souffle, leur sueur, leurs cris sur moi. Ça me rassure, j’existe, je pleure parfois après les orgasmes des connards de passage, ça me laisse écœurée, mais vivante, rescapée des serres de mon beau-père, ce salaud qui m’a dégueulassé ma vie.

Je l’ai repéré hier, sur la place, il me bouffait des yeux. Complètement parti, sans retenue, sans précaution, il était mûr comme un gland. Un regard par derrière et ça l’a conforté. Ils sont cons, fragiles, amoureux de leur proie comme de sales braconniers tueurs de biches gravides.

Toi, tu vas tomber.

Je sais qu’il va sortir seul, ce soir, après la salade de tomates aux œufs durs. J’ai vu ce qu’il a fait, oser faire faire une promenade d’adulte à sa gosse pour la crever et laisser, ce soir, sa truie rose à la maison. Alors je me fais belle, j’appelle ça faire la mouche pour « pécheur »,  maquillage et costume, trop facile, trop souvent.

Je me lave les cheveux, je fais des boucles, je les lâche.  Je m’enduis de crème irisée. Une petite robe noire, sage, trop courte, des sandales rouges, toujours du rouge, une touche, un brin, pour les toréros d’pacotille, pour leur souvenir, ma marque distinctive. Et du parfum, jamais vulgaire, trop lourd, non, en contraste, l’odeur du propre et du linge accroché dans le vent.

A vingt et une heures trente, je claque la porte de la maison. J’ai le cœur qui bat, des frissons dans le ventre, j’ai dit à François que j’allais manger une glace, il a gémi, ne demande jamais rien, il sait.

Je fais vingt mètres et je le vois, sorti de derrière le poteau électrique. Mal élevé,  affamé, vaniteux. La chemise en vichy rouge ouverte, le fut' beige trop repassé par Maman.  Une ordure qui promet. Il a les crocs et l’habitude. C’est parti.

Je passe devant sans me retourner.

  • J'aime aussi. J'attends la suite !!!

    · Ago almost 11 years ·
    Dsc 0760 orig

    agnesi

  • J'aime bien l'ambiance et l'écriture très originale de ta saga
    Bravo !

    · Ago almost 11 years ·
    Flottins orig

    sophie-dulac

  • Merci Wictorien pour le partage, du coup, comme Junon j'ai repris Dick depuis le début.
    J'trouve ça glauque. C'est une ambiance spéciale, que j'aime bien, mais l'histoire d'un pervers narcissique trouvant satisfaction n'est pas trop ce que j'ai envie de lire. Pas sûr que je lise la suite.

    · Ago almost 11 years ·
    Skulltest

    apophis

  • Une histoire interessante et prennante !!j'attends la suite !Merci Wen et Wictorien pour le partage!!!

    · Ago almost 11 years ·
    Suicideblonde dita von teese l 1 195

    Sweety

  • Merci Wen pour la recommandation...du coup, j'ai découvert Dick depuis le début (je suis allée rattraper mon retard...)...

    Cette histoire à la classe... et il y a des trucs très bien trouvés. Bravo, je me régale !

    · Ago almost 11 years ·
    Jos phine nb 7 orig

    junon

  • j aime beaucoup mais on reste sur sa faim bon texte bravo

    · Ago almost 11 years ·
    521754 611151695579056 1514444333 n

    christinej

  • Tu maitrises carrément. J'ai découvert un clip aujourd'hui, et ton texte m'y a fait un peu penser : http://www.youtube.com/watch?v=2cXDgFwE13g

    · Ago almost 11 years ·
    Rat3 54

    Léo Noël

  • hmmm, bien vu, Wen, pour le partage....
    Excellent ce portrait... Bon, fallait oser le CRS trop prévisible en concurrence avec le grand ? ou petit truand....
    Moi, ça me va en tous cas, et je me régale.... c'est cruel, cynique, et franchement, j'accroche... je veux la suite, miss Eaven....

    · Ago almost 11 years ·
    120x140 image01 droides 92

    bleuterre

  • bien, tres bien dans son style prometteur

    · Ago almost 11 years ·
    Thumbnail (2)

    mysterieuse

  • Wahhhhh c'est génial j'adore ! vivement la suite !

    · Ago almost 11 years ·
    Img les jardins du champ de mars  1944 robert doisneau ref are290 mode zoom 92

    Marine Poirier

  • ca va t'as bien bossé ! Du même calibre que le 1 dans la force
    Prends ton temps pour rester sur cette qualité là, on attendra ca en vaut foutrement la peine
    et puis façons même si tu le partages pas d'autres le font !

    · Ago almost 11 years ·
    Tyt

    reverrance

  • Hé hé hé ! Le petit ver appétissant est sur l'hameçon... J'aime beaucoup. "C'est parti" ! La suite, la suite !!!!

    · Ago almost 11 years ·
    Francois merlin   bob sinclar

    wen

Report this text