Formidable

wic

Les idées que tu colportes ne seraient pas aussi dangereuses, tu prêterais presque à rire en affichant de la sorte la faiblesse de ta pensée. Mais malheureusement, ce n’est pas le cas...


Alors d'entrée, que les choses soient bien claires entre nous : je ne t'aime pas.

Mais ce manque d'empathie avec ta petite personne et ce que tu représentes n'enlève rien à ça: comme le ressasse un peu partout ce black-blanc-belge plus ou moins sorti de nulle part, tu es formidable.

For-mi-da-ble !

Bon d'accord, pas certain que le maestro en question songeait à toi en couchant les paroles de sa chanson sur son petit carnet. Pas certain. Mais j'utilise volontairement cet adjectif avec toi puisque c'est une souvent simple affaire de sens qui nous pousse à utiliser un mot plutôt qu'un autre.

Un sens donc différent de celui retenu par le belge de service mais cela ne t'enlève rien. Car formidable tu es, formidable tu restes.

 

L'autre jour, j'ai aperçu ta face de hyène au détour d'un programme de télévision franco-allemand et une fois de plus (de trop ?), tu étais formidable. Avec ton air de porcelet réjoui tout juste sorti de sa salle de bain, sur mon petit écran qui n'a toujours pas de fonction « odeur », j'avais tout de même dans le nez cette odeur d'eau de toilette bon marché que je t'imagine acheter toi-même, puisque tu ne sembles toujours pas décidé à faire confiance aux autres, même aux tiens.

Les tiens ? Eux aussi sont formidables. En fait, un peu comme toi mais en pire. Imagine en pire ! Car au niveau du sérieux placé dans ces haines qu'ils trimballent avec eux du soir au matin, la crédibilité et la profondeur de ta consistance humaine feraient presque rigoler.

Oui hier, tu étais formidable dans ce rôle destructeur que tu sembles affectionner un peu plus de jour en jour. On sent que tu aimes la destruction, que tu trouves un plaisir innommable à jouter dans ce but avec autrui, que ton unique objectif consiste à briser l'image et les idées de ceux qui ne partagent pas les tiennes.

Oui, ce besoin de destruction est à la hauteur de la haine que tu portes aux autres.

Je me suis toujours demandé s'il fallait voir dans le comportement qui est le tien une conséquence ou une cause de ton intimité avec ta patronne. A ce propos, je t'avoue que je n'ai jamais cru que tu aies dû coucher pour en arriver là.  Non, je penche surtout pour l'adage qui dit « qui se ressemble s'assemble ». Beaucoup plus plausible et surtout fort classique. Et puis histoire d'enfoncer le clou, il faut reconnaître que le leadership du parti a toujours été restreint à  la famille, pas au clan non, juste à la famille. Alors je suis certain qu'inconsciemment, voulant un jour tenir les rênes au creux de tes mains sales, tu as vite compris que ça passerai effectivement par le lit de la fille puisque le père ne faisait pas vraiment dans le genre arc-en-ciel. Ouais, et se trouve ici une autre vérité en ce qui vous concerne: cette filiation c'est la marque de fabrique chez vous, comme elle l'est d'ailleurs dans toutes les structures et constructions dictatoriales depuis la nuit des temps.

Et pour en finir avec le sujet, j'attends seulement ce jour où votre soi-disant couple explosera parce que l'un des deux trahira l'autre, au lit ou devant une caméra, l'outrecuidance qui vous caractérise vous permet tout, même le plus ridicule, je ne m'inquiète pas pour ça. Et entre nous, franchement, mieux vaudra ne pas être à ta place quand ça arrivera, parce que je sais déjà qui sera le dindon de la farce...

Bon, en parlant de farce revenons à ta dernière prestation télévisuelle. Je confirme, tu étais formidable dans ce rôle de bulldozer doté de l'intelligence proche d'un protozoaire. Puisqu'on te connaissait déjà, toi et tes limites, la seule chose que tu aies réussi à prouver c'est ton absence totale d'intelligence politique. Encore raté s'il s'agissait de te rehausser aux yeux de la populace votante. Mais bon, faut toutefois reconnaître que tes cibles électorales ne sont pas non plus les plus intelligentes ni les plus réfléchies de celles inscrites sur les listes électorales. Tu conserves donc malheureusement toutes tes chances...

Ouais, tu étais formidable l'autre jour.

Tu l'étais, tu l'es encore ce matin et tout laisse à penser que tu le seras encore dans les jours, les mois et les années qui viennent, quoi qu'il arrive.

Car tel semble être ton destin. Tu n'es qu'un petit, un infime, un toutou, l'excuse phallique d'une blonde mature à la limite de l'andropause, une insignifiance politique, la petitesse  personnifiée, un anti-étalon d'intellect qui tente par tous les moyens d'exister dans son propre petit univers venimeux.

Ton fiel et ta verve sont artificiels. Tes phrases préparées et maintes fois ressorties comme un bachelier redoublant, tes regards négationnistes et tes yeux dépourvus d'humanité. Sauf preuve du contraire (qui reste à démontrer et franchement, je ne vois pas qui donnerait le moindre kopeck pour entreprendre des recherches sur le sujet), tu n'existes que pour détruire. Détruire les pensées positives qui apparaissent ça et là, détruire les idées constructives que certains s'escriment à envoyer dans ta direction afin de te faire comprendre que tu es dans l'erreur.

Bref, tu n'existes que dans le but de détruire ce qu'il y a d'unique dans l'être humain, à savoir non pas sa diversité mais bien, SES diversités.

Pour quelqu'un qui prétend consacrer sa vie et son énergie aux autres, qui affiche son ambition et ses idées dans l'unique but d'aider son pays, il n'est pas certain que le sens que l'on donne à ce mot, pays, soit le même pour toi que pour nous.

Ouais, tout se ramène au sens finalement. Et plus encore, tout se ramène AUX sens. Ceux des mots, des idées et des conceptions.

Revenons un instant en arrière.

C'était pourtant pas très compliqué, suffisait à tes parents et tes professeurs de t'indiquer où se trouvait le dictionnaire et comment t'en servir. Mais quand on a appris à lire avec Mein Kampf, faut avouer que tout devient beaucoup plus difficile par la suite...

Humm, j'arrive tout doucement au demi-siècle et pourtant je reste toujours aussi émerveillé par la capacité de certains humains à étonner les autres. A les étonner au sens premier du terme (et oui, là encore il est question de sens).

Car indubitablement, tu fais partie de cette catégorie.

Tu es formidable et pour te prouver que j'ai raison, puisque ce mode de fonctionnement permettant de comprendre ta langue maternelle t'es définitivement étranger (et oui j'utilise ce mot volontairement), je vais donc utiliser le dico à ta place :

 

Formidable : Adjectif

Vieilli ou littér. Qui est à craindre ou qui inspire une grande crainte, qui est dangereux de nature ou terrifiant d'aspect.
Usuel. Extraordinaire, qui impressionne par sa force, sa puissance, sa masse ou sa taille. Par extension et moins fréquemment, qui sort de l'ordinaire au regard de sa médiocrité ou son insignifiance.
P. exagération, fam. Étonnant, surprenant

 

CQFD.  

  • ¡ No paseran ! Wic !

    Et pourtant, ils sont déjà là. Aux portes de la France. Dans le plat pays qui n'est désormais plus le mien, ils sont arrivés, à peine masqués, et la culture ils ont bridé, et l'opéra, et la musique. Et les bibliothèques qu'ils ont fermées. Il faut le vivre pour le croire ! Et les chômeurs, ils ont traqués, et les sans papiers. Les immigrés stigmatisés et les personnes handicapées obligés de travailler... jusqu'à 67 ans ! Et la situation a empiré. Moins de trains, plus de grèves. Et la faim, et la misère, et le dégoût, et le malheur. Quand la connerie des humains se met à gouverner, tout peut arriver... Alors, surtout, il faut tout faire pour jamais ça n'arrive, en Provence, en Bretagne, en Alsace, ou nulle part en France. Jamais.

    Merci de ton coup de gueule salutaire.

    · Ago about 5 years ·
    Sampan 92

    fuko-san

  • Manifeste salutaire oh combien, nécessaire forcément !

    · Ago over 5 years ·
    10

    gill

    • Merci.
      On se sent parfois seul ces derniers temps quand on regarde dans une direction bien précise.
      Espérons que la honte ne changera pas de camp...

      · Ago over 5 years ·
      332791 101838326611661 1951249170 o

      wic

  • Oups! C'est intelligent! Je suis d'accord avec Wen!

    · Ago over 6 years ·
    One day  one cutie   23 mademoiselle jeanne by davidraphet d957ehy

    vividecateri

  • Bravo, un texte bien dynamique comme il le faut... J'aime ce style très "parlé" à la 1ère personne.
    http://welovewords.com/documents/chronique-number-1-le-livre-a-lencre-effacable
    ( un peu de pub, difficile de se faire lire avec la V3 ; ) )

    · Ago over 6 years ·
    Imageldd1

    ------

    • merci d'avoir lu ce coup de gueule épidermique :-)
      wic.
      ps: pour se faire de la pub, suffit de mettre soit-même en coup de coeur un de tes propres textes, il sera notifié comme tel à tous tes abonnés... c'est un bon début...

      · Ago over 6 years ·
      332791 101838326611661 1951249170 o

      wic

  • Ah ça pour t'être lâché, tu t'es lâché !
    Mais ça fait du bien de lire ça aussi parfois.

    Non, ils ne passeront pas, ils n'arriveront pas à faire enlever des livres des bibliothèques, ils n'arriveront pas à nous imposer ce qu'ils pensent être "bien" ou "mal".
    Et même s'il est criant que tu as écrit cela sous l'influence de la colère, la colère est salvatrice plus souvent qu'on ne le pense.

    · Ago over 6 years ·
    Francois merlin   bob sinclar

    wen

    • Salut Wen !
      De retour du ski ?? ;-)
      Ouais, j'avais (j'ai tjs d'ailleurs) la rage de voir que certains oublient un peu facilement les égarements du passé... je sais qu'écrire ce texte ne fera pas grand chose hormis me décharger un peu mais d'abord ça (me) fait du bien maid en plus je peux regarder ma tête de gros bêta dans le miroir sans détourner les yeux ;-)
      Merci pour le détour et ta participation humaine.
      A bientôt.

      · Ago over 6 years ·
      332791 101838326611661 1951249170 o

      wic

  • FOR-MI-DABLE ! Du début à la fin, de la tête aux pieds, ce texte retrace avec véhémence et en quelques lignes tout ce qu'il y a de méprisant chez ses gens là et de méprisable à les écouter se déchainer contre ceci contre cela
    C'est bien écrit, c'est dit et ça n'a pas d'apparence trompeuse. FOR-MI-DABLE !
    Allo les nauséabonds allo quoi

    · Ago over 6 years ·
    La main et la chaussure

    Stéphan Mary

    • le plus dur est en fait de se positionner en faveur de la diversité d'opinions et le droit de revendication tout en sachant que ça implique d'écouter (entendre) leur discours haineux... cela dit, le choix du respect n'a jamais impliqué qu'il ne fallait abandonner la lutte !

      merci d'être passé dans le coin et d'avoir écris quelques mots sur le mur ;-)

      · Ago over 6 years ·
      332791 101838326611661 1951249170 o

      wic

  • Alors vue la définition, je ne peux pas dire que ton texte soit "formidable", mais nécessaire, il l'est ! Merci à toi de me rappeler qu'ils ne sont pas encore partout et infiltrés dans toutes les âmes...

    · Ago over 6 years ·
    Yahn 3

    yahn

    • je n'aurais jamais cru apprécier autant que que mon texte ne soit pas formidable ;-) :-)

      merci d'avoir lu et surtout d'avoir pris le temps de commenter.

      no passaran !

      · Ago over 6 years ·
      332791 101838326611661 1951249170 o

      wic

  • petite précision: ce texte ne vise personne en particulier mais plutôt tous les fachos en général, ceux qui n'éprouvent plus la moindre honte à afficher leurs faiblesses d'êtres humains et leur idées nauséabondes. Ceux-là même qui défilent ouvertement, à la TV ou et les rues.
    => exactement comme en Europe dans les années 30. C'était au siècle dernier, juste 70 ou 80 ans, pinuts, pas grand chose, une fraction temporelle infime dans l'histoire humaine mais apparemment suffisante pour que tout le monde oublie la géhenne et les souffrances dans lesquelles certaines idéologies et certains comportements ont entraînés les hommes...
    Pôvre nous !

    · Ago over 6 years ·
    332791 101838326611661 1951249170 o

    wic

Report this text