j'écris

mmagweno

J'écris avec mes mots, des images pleines de couleurs
Je dessine des tableaux sur mes pages, un peu de bonheur
Je décris ce qui me met la rage et j'efface mes peurs
Ma plume s'envole et voyage a n'importes quelles heures

J'écris c'est un besoin vital de mettre a jour mes idéaux
Une façon d'avoir moins mal quand sont touchés mes points vitaux
J'écris quand j'sens mes amygdales serrées , un gros poids sur le dos
J'écris a la lumière de mes ombres et a l'encre de mes sanglots

J'écris pour éviter de sombrer dans les affres de l'humain mégalo
Pour surmonter la connerie des gens superficiels et mythos
C'est un moyen de survie, du papier, un stylo pour décrire les maux
Un chemin parallèle, le sentier d'une autre vie en plus beau

J'écris aussi pour raconter des histoires,des bouts de trottoirs
Mettre de la lumière sur mes pensées noirs et mes nuits blanches
Pour m'éviter de me taire et de choir comme sous une avalanche
les genoux a terre , j'écris un grimoire,potion magique de l'espoir

j'écris pas pour faire beau mais pour faire du bien
tel le roseau pour ne pas plier face au quotidien
la vie est si courte, je laisse une trace pour les miens
une pensée, une idée, des phrases avec des petits riens

des petits riens, ceux des autres, les tiens, les miens
tous ces petits tracas qui nous font nous sentir loin
de la réalité que nous sommes tous frères et humains
a des années lumières d'aider nos prochains, de tendre les mains

j'écris l'œil et l'esprit ouvert,la tete ailleurs, les pieds sur terre
j'écris a la plume les galères lourdes comme des enclumes pour les rendre légères
j'écris ce que je vois de ce monde si vile et sournois de civil sans foi
j'écris nos petites têtes blondes, un exile de ma voix vers ce monde de joie

j'écris sur les injustices pour donner un goût de paradis a notre enfer
pour  nous vivants, qui pleurons nos proches ayant quittés notre terre
laissant des larmes sur nos joues et nos cœurs, sur nos vies un goût amer
j'écris ce que mon âme cris quand elle pleure et pour ne plus jamais me taire

j'écris pour ne pas faire le deuil, tel un prisonnier, de ma liberté
mon esprit projetant sur la feuille le réveil de mes mots alités
remplissant mon recueil, mes poèmes d'une certaine moralité
pour franchir le seuil du silence et passer a l' oralité

j'écris a l'encre de mon âme et de tout mon être,
un patchwork de vies , mélange de mots et de lettres,
j'écris la vie en poésie pour l'assumer et la vivre
plutôt qu'une vie d'ennuis que beaucoup affrontent ivres

quand j'écris, je cris mes humeurs en silence
le hurlement de l' écriture est mon fer de lance
écrire est une absolution de tout les maux
et c'est la ma solution, poser des mots

écrits ou cris, peu importe, tant que les voix raisonnent
qu'elles insufflent de la force a ceux qui abandonnent
qu'elles redonnent le sourire, a ceux qui l'ont perdus
l'envie de se battre et de vivre, a ceux qui ne veulent plus

Report this text