la belle province

christinej

Avez-vous déjà été de surprise en surprise, d’émerveillement en émerveillement?

J’ai eut cette chance.

J’aurais pu vous parler de la ville de Montréal, vivante, bouillonnante, amicale. De ses hivers, que même si tu portes une grosse doudoune, des collants sous ton jeans, trois épaisseurs de vêtements, un bonnet, une écharpe, hé bien le vent arrive quand même a venir te glacer les os. Ou de la tire sur la neige, quel délice. De ses automnes aux couleurs de miel. C’est une ville qui ne dort jamais, entrainante, enivrante. Vous pouvez trouver un restaurant tibétain a cote d’un restaurant japonais ou polonais. Manifestations, festivals, fêtes, se succèdent sans répit au plaisir des visiteurs. Ses rues piétonnes, sa cathédrale sainte Catherine, son vieux port et tant d’autres…

J’aurais pu vous parler aussi de la ville de Québec.

Des chutes du Niagara, qui sont vraiment impressionnantes, tellement que j’en ai fait pleurer ma maman, de bonheur.

Oui j’aurais pu, mais j’ai décidé autrement.

Je vais vous parler de la ville de Tadoussac.

Je me souviens d’avoir loué une voiture automatique pour m’y rendre, un modèle pot de yaourt mais vraiment passe partout.

On a remonté vers le nord, sur une petite route sinueuse, qui parfois se perdait au milieu d’immenses forets, percées de lacs paisibles ou se dégageaient une paix et un bonheur paradisiaque.

Avant de prendre le ferry nous nous sommes arrêtées a l’observatoire. Déjà le cœur s’emballe, et quand on nous annonce que les baleines et les belugas sont arrivés en même temps que vous. on y voit tout de suite un signe.

On traverse donc la baie de Sainte Catherine, on peut apercevoir déjà au loin les premiers souffles de la mer. Le bruit particulier que chacune de leur respiration invite au silence, au respect et a l’émerveillement.

Je ne voulais pas dormir dans un hôtel, trop impersonnel pour l’endroit. Une chambre d’hôte, c’était parfait.

Nous avons été accueilli par un charmant couple de Français, qui tombés amoureux de l’endroit avaient décidé d’y rester.

Pour ne rien gâcher, ils avaient une vue imprenable sur la rivière du Saguenay. Prendre un petit déjeuner quand le soleil effleure l’eau de touches aquarelles avec des pincées de poudre de diamant, c’est enchanteur.

Nous avons commencé notre journée, par une ballade, flânant tranquillement dans ses rues nous y avons découvert des trésors. Une petite église en bois, rouge et blanche, pas plus grande qu’un mouchoir, qui pourtant elle en impose, surtout parce qu’elle est en fait la plus vieille église du Québec. Ensuite il y a la maison Chauvin, qui est un musée sur le commerce des fourrures. Mais pas seulement car on y apprend comment vivaient les habitants de l’époque, leur maison, leur coutume, leur costume, toute une histoire.

Et puis un pas chassant un autre on arrive au bord du fjord de la rivière Saguenay. Il y a beaucoup d’embarcations qui attendent les touristes. Je voulais prendre un zodiaque pour être au plus près des baleines, mais notre attention a été attiré par un homme qui nous proposait de nous promener parmi ces chers mammifères sans les déranger et surtout en les respectant le plus possible.

Décrire l’expérience qui a suivi, est impossible, les mots sont insuffisants. Nous avons eut la chance de voir des baleines au plus près, et quand je dis près c’est peu de le dire. Des belugas d’une blancheur incroyable, des rorquals.

Quand vos pieds reviennent sur terre, votre tête elle, elle est toujours dans la magie de cette rencontre.

Partir a été un véritable déchirement, tellement l’endroit marque au cœur.

C’est un de mes meilleur souvenir de mon temps passé dans la belle province de Québec.

Mais en même temps c’est si peu.

J’aurais pu vous parler du patin a glace sur des lacs gelés. La cueillette des pommes et la fabrication du jus de pomme, ou celle du sirop d’érable. Le fait que vous pouvez apprendre a peindre des paysages chinois avec un maitre renommé. Faire des rencontres extraordinaires avec des gens de partout dans le monde. Des malls gigantesques, avec des passages souterrains pour aller de l’un a l’autre sans sortir dehors. Du Mont Royal aussi apaisant que vivant….

De ma rencontre avec des amérindiens lors d’une cérémonie, avec des costumes incroyables, mais surtout la fierté de leur histoire, racontée avec émotion dans des chants et des danses traditionnelles.

Oui j’ai eut cette chance de vivre tout ca, de ressentir tout ca, et bien plus.

  • Oh oui, tu donnes envie ! C'est avec passion que tu en parles, et par ce texte, tu nous fais voyager avec toi !

    · Ago over 6 years ·
    Logo bord liques petit 195

    octobell

  • Je n'ai jamais fait de sirop d'érable... Mais j'adore ça! Bref...Tu me donne envie d'aller au Quebec :)

    · Ago over 6 years ·
    Weekendplansnewest

    mlleash

  • Joli récit qui donne envie...

    · Ago over 6 years ·
    59577 1501068244230 1159900199 31344222 178986 n 465

    Choupette

  • merci Stef, c'est vrai qu'ils en ont une collection impressionante, a Tadoussac j'ai ete attaque par des petites mouches noires, mais bon...

    · Ago over 6 years ·
    521754 611151695579056 1514444333 n

    christinej

  • Tu m'as offert pains d'épices ! Pour avoir une peau lisse bien montée !

    · Ago over 6 years ·
    Image

    Philippe Larue

  • merci a vous trois, j'ai vecu 3 ans a Brossard pres de Montreal et honnetement j'ai des tas de merveilleux souvenirs

    · Ago over 6 years ·
    521754 611151695579056 1514444333 n

    christinej

  • Belle peinture... des endroits que j'ai connu il y a 10 ans en vacances ... cela donne vraiment envie d'y retourner ! vraiment ! Ma fille y étudie en ce moment et il faut absolument que je prenne le temps d'y passer un peu de temps avec elle ... Merci pour cette invite

    · Ago over 6 years ·
    Img 5684

    woody

  • L'attirance de Niagara ...chavire!

    · Ago over 6 years ·
    Image

    Philippe Larue

  • en lisant le texte, je me dis " çà doit être cool de voyager "

    · Ago over 6 years ·
    Mains colombe 150

    psycose

Report this text