La mort est une salope

nexus

La mort est une salope
Elle se planque dans mes clopes
Elle se cache dans mon vin
La mort est une catin

Sa mère est un ivrogne
Son père est une pute
Ça s’voit rien qu’à sa trogne
Un troupeau d’merde en rut

La mort est une connasse
Un manque de savoir-vivre
Un sous-fifre de pétasse
Qui m’dessoule quand j’suis ivre

La mort m’les brise menu
Elle m’obscurcit la joie
Et j’en ai plein le cul
Qu’elle me casse les noix

La mort me pète les couilles
Et encore, j’suis gentil
C’est embrouille et magouille
Et j’suis pas malpoli

J’aurais pu dire bien pire
Mais j’veux pas la froisser
J’ai pas fini d’vieillir
Et j’suis pas trop pressé

De plier mes bagages
Et traverser le Styx
Et j’vois pas l’avantage
De rayonner sans X [NDLR: j'l'aime bien, celle-là]

Et la mort elle m’irrite
Elle aura l’dernier mot
Alors moi j’en profite
Avant d‘fermer l’capot

Mais on en a besoin
D’une manière ou d’une autre
Si on vivait sans fin
L’ennui s’rait notre apôtre

Alors on fait avec
Et on vit jusqu’aux bouts
Jusqu’à ce qu’on pue l’fennec
On meurt et on s’en fout

T’en as marre de ma prose
T’as qu’à t’casser maint’nant
Moi c’est des rimes que j’ose
J’trouve ça bien plus marrant

Alors j’m’amuse un peu
J’bois un p’tit coup ou deux
Signe extérieur d’heureux :
N’est pas Tapor qui veut !
Report this text