Le cri de la carotte

Patrick Gonzalez

En vérité je suis grand reporter à la revue « Nature et légumes », je passe mon temps à parcourir la planète pour dénoncer ici et là les différentes atteintes à l'intégrité morale et physique des légumes, sans distinction d'espèce.

Ce qui m'emmène ici ce matin, c'est un cri, un cri déchirant qui vous fait dresser les poils et vous donne la chair de poule (au pot).

Imaginez, l'aube blanche, la nature endormie, un soleil pale et le silence épais, brumeux qui recouvre tout comme un linceul…

Imaginez encore, ces silhouettes furtives, ces ombres inquiétantes, cette armée de bottes qui avancent d'un même pas, en ligne, à la lisière du champ…

Toutes ces rangées de jeunes carottes, innocentes, plongées dans le sommeil, la fane frémissante au vent léger.

Comment oublier le premier cri, faible d'abord, puis qui s'enfle, gonfle, se répand à la vitesse du son, vient frapper nos âmes de terreur…

Les cueilleurs, ils sont là, sans état d'âme, ils arrachent, méthodiquement rang par rang, toutes ces apiacées (c'est la famille des carottes, il fallait suivre à l'école au lieu de faire mumuse sur WLW).

Imaginez encore, leurs petites racines arrachées à la terre nourricière, ces petit corps orangés alignés dans des caisses, prêt au sacrifice ultime pour le bien de nos petites têtes blondes, gourmandes de petits pots…

Le champ est vide et désert maintenant, silencieux. Pourtant il résonnera encore longtemps en moi, le cri de la carotte arrachée à la vie.

Au loin le camion Cassegrain, sa silhouette macabre qui se découpe sur l'horizon, à la recherche d'un nouveau champ…

N'oubliez pas, jamais ce cri..

Pg 2016 pour Nature et légumes

 

  • C'est marrant, à Toulouse, un magasin vegan porte ce nom, et je m'étais faite ce même genre de réflexion. Mais tu l'as si bien écrit ! :)

    · Il y a plus d'un an ·
    Yeza 3

    Yeza Ahem

  • d'où l'expression les carottes sont cuites ;-)

    · Il y a presque 2 ans ·
    Default user

    Joelle Teillet

  • Comment tuer la carotte sans toucher au bâton? une balade dans la nature qui m'a un peu éloigné de mon moi sans soleil.

    · Il y a presque 2 ans ·
    Bbjeune021redimensionne

    elisabetha

  • je te signale qu'encore en vie, les carottes seront rappées, qu'ou non elles crient, ce n'était que le début de la faim !

    · Il y a presque 2 ans ·
    Sorci%c3%a8re

    sortilege

  • Très amusant bien que fort triste. Et leurs cousines et cousins, les raves, les panais, les navets, surtout ceux qui sont tout noir les Pardailhan, qui sont aussi les meilleurs. Du coup, pour mon prochain pot-au-feu, j'hésite…

    · Il y a presque 2 ans ·
    Avatar

    nyckie-alause

  • ahahah ! tu fais bien de t'amuser ici, c'est bon ;-)

    · Il y a presque 2 ans ·
    Loin couleur

    julia-rolin

  • Je suis pliée de rire à la lecture de ce texte aussi surprenant que génialement génial ! J'aime beaucoup, Patrick ! Mais... au risque de paraître loufoque ou bizarre, des études scientifiques très sérieuses ont révélé que les plantes sont capables de communiquer entre elles, qu'elles sont aussi capables de ressentir la souffrance. L'autre jour, mon footing m'a amenée près d'une scierie où attendaient des centaines de troncs d'arbres, comme le font les animaux pour l'abattoir. Cette odeur d'arbres morts... ça sentait la mort... Je fais de la sensiblerie, certes... Quoi qu'il en soit, je ne culpabiliserai pas en mangeant les carottes achetées hier sur le marché. J'aurai simplement une pensée discrète, surtout que je vais les râper et donc leur infliger un supplice indicible...

    · Il y a presque 2 ans ·
    Coquelicots

    Sy Lou

  • Tu aurais pu écrire "Bon appétit Monsieur Lapin" , livre que j'adorais raconter à mes enfants il y a bien longtemps...

    · Il y a presque 2 ans ·
    Photo

    Susanne Dereve

  • Et le cri de la fourmi qui porte une poids plus lourd que le sien "han, han, han" et celui de l'araignée qui fuit la semelle qui s'approche "non, non, non.... pas çaaaaaaaaa, argh" et celui de mouche devant la tapette "encore raté, encore raté, encore... damned je suis faite..." tous ces cris qui se joignent à ceux de la carotte, des topinambours, ou celui des limaces "slurp, slurp, délicieuse cette salade, slurp, mais qu'est-ce donc ces petits granulés oranges si attirants"... haha tout un petit monde nos oreilles ne sont pas assez sensibles pour les entendre.... mais toi si !..... bisous jardiner ;-))

    · Il y a presque 2 ans ·
    12804620 457105317821526 4543995067844604319 n chantal

    Maud Garnier

  • me gusta un montón :)

    · Il y a presque 2 ans ·
    Dscn0440

    Jaunie

  • Je ne mettrais plus jamais de carottes dans ma soupe de légumes, mais, de toute façon, je ne mets pas les conserves de Cassegrain, j'achète de belles et jeunes carottes avec leur robe de fanes. Comme carouille, je n'aime pas le cri de l'arbre qui tombe, surtout celui du grand sapin centenaire, qui, une fois Noël passé, sera jeté et piétiné comme un misérable ! Pour le plaisir des yeux enfantins, certes, mais ils l'oublient si vite, devant leurs cadeaux !
    Merci pour ce joli texte Patrick !

    · Il y a presque 2 ans ·
    Louve blanche

    Louve

    • merci de venir lire mes bêtises Martine ;) belle journée à toi !

      · Il y a presque 2 ans ·
      Pgbis

      Patrick Gonzalez

    • Des bêtises, si l'on veut ! Le frais est préférable à la conserve ! Belle journée à toi Patrick !

      · Il y a presque 2 ans ·
      Louve blanche

      Louve

    • tu as réponse à tout Martine ;-)

      · Il y a presque 2 ans ·
      Pgbis

      Patrick Gonzalez

    • J'essaie...j'essaie...j'adore dialoguer et je ris souvent de mes bêtises !!

      · Il y a presque 2 ans ·
      Louve blanche

      Louve

  • Mdr ! :) la complainte de la carotte...j'attends le cri du chêne tombant sous les coups de hache du bûcheron :))

    · Il y a presque 2 ans ·
    Ananas

    carouille

  • amen

    · Il y a presque 2 ans ·
    Default user

    Hiwen

Signaler ce texte