L'étincelle

Edwige Devillebichot


Infime, immense, vive
Intime fulgurance
Qui tout éclaire
Cristal sur poussière
Luit pur dans l'air
Une
Minuscule étincelle
Mystérieuse fidèle
Qui toujours renouvelle
Réenchante le ciel.
Du magma sombre
Boue qui bouillonne

Désobligeances

Rances manigances

Si cruelles ironies

Qui tourbillonnent

Au mauvais vent

Nouvelles qui fâchent
Folles cacophonies
Jaillissent les couleurs

L'oeuvre d'un peintre

La photo d'un ailleurs
Un air de saxophone
Ou les notes d'une harpe
Victoire sur les ombres
Et s'enlacent les coeurs
Au bal du bonheur


Au noir du long couloir

Où s'égare la peur,
Où la peine vient s'asseoir

Au bord des rancoeurs,

Il suffit d'une plume
Il suffit d'un sourire
Il suffit d'un clin d'oeil
Un éclat de cristal
Il suffit d'un poème
Il suffit d'un blagueur

D'une fleur

Une étincelle sur l'amadou

Un bras d'honneur au malheur

Pour que quitte le deuil

Vienne la bonne humeur

Jaillisse le feu de vie
Et triomphe l'espoir

L'oiseau échappe

Aux tortionnaires

Extraordinaire

Dans le présent qui danse

Report this text