Pains au lait...

lyselotte

-V'la la Bellemiches...grommelle dans sa barbe de rustre le père Baobab...crévindieu, la belle femelle...
-Tiens-toi tranquille, Coquette, murmure-t-il à sa queue qui, face au spectacle de cette boulangère altière et maquillée, commence à prendre une ampleur inquiétante.

Ça le change de sa planche à repasser de monture dont le visage chevalin et le cheveu filasse sont un tue-l'amour radical. Il la monte parfois, cette moche rossinante, car son con est soyeux et serré comme il aime. Et puis, faut bien que la nature parle, des fois.

Alors, il ferme les yeux et imagine et baise.

Mais ça ne dure pas. Deux poussées et c'est mort. Il jouit, expulse son venin dans ce paquet de chairs aux effluves acides et la repousse d'un coup de coude au bout du lit. Ça , c'est fait...!!!
Alors, cette superbe boulangère aux rondeurs avenantes, dévêtue de tissus impudiques et parfumée de beurre et de cacao est un met de choix pour cet homme des bois. Elle tient, blotti dans son giron, une poche d'où des pains au chocolat dorés suggèrent des  délices autres que gustatifs, à notre bûcheron...
- Bonjour monsieur Baboab, s'exclame la salope en tendant et sa main et la poche de viennoiseries.

Vous remarquerez, ami lecteur, que ce con de bûcheron, a vite fait de coller une étiquette sur les femmes qu'il rencontre -ce qui est assez normal vu la rusticité de son esprit et de son milieu. Il n'empêche, il a une si belle queue qu'on lui pardonne). J'ai bien fait de faire ma toilette ce matin, se dit-il parce-que je sens que je vais tremper ma mouillette aujourd'hui !! La Berthe est aux champignons, Jacquou est à la pêche(faut qu'il se remette des ses longues journées de travail harassantes à la boulange et que son mandrin reprenne couleur normale) et me voila seul avec cette … cette... Arrête Coquette.
- Bonjour madame Bellemiches, ronchonne Eros avec une apparente rage (il se  fait du soucis pour son rejeton, le bougre !! c'est que, dans la famille, rien n'est plus important que la réputation de baiseur infatigable qui auréole leur nom...alors, si le petiot est déjà épuisé à 17 ans...!!).
- Monsieur Baobab, pour votre fils, je suis vraiment désolée...il n'est pas là, d'ailleurs ? dit-elle alors que son regard furète dans l'alentour, plongeant dans chaque coin d'ombre comme dans une flaque, s'alentissant sur un buisson respirant comme un être, guettant les heurts, les bruits, les murmures...J'espérais sa présence pour m'excuser de mes zabus...
- Non, l'est à la pèche...ça l'repose...répond-il d'un air narquois.
Il a empoigné la poche de gourmandises mais son regard ne quitte pas l'échancrure profonde où nichent 2 brioches...il voit les mamelons couleur de bois de cœur et les petits bourgeons qui chapeautent leur fronde. Il voit, jupe fendue, il voit les escarpins chaussant les pieds menus et crévindieu dedieu, il durcit plus encore...
La mâtine sourit, toutes dents exhibées, regardant la ceinture où s'érige une branche...
- Venez à l'ombre, invite l'homme du bois, il fait bien trop chaud ici, et s'enfonçant (calmez-vous, je vous prie) dans l'obscurité propice à bien des écarts, il disparaît dans la grange aux parfums de regain...
Elle hésite à peine...
Trois pas et la voila happée par deux pognes énormes qui mettent  en lambeaux ses vêtements futiles...

Deux battoirs aux rugosités d'émeri qui empaument ses brioches de leurs serres rougeoyantes...une bête happe un de ses tétons, une bête aux dents grignotantes qui tète et qui aspire...puis qui passe à l'autre victime  et... tourne le même manège... cheval de bois aux écarts galopants, tourne la ronde... tête en arrière, elle subit cet assaut en avalant ses cris. Cette bestialité la change de la passivité de son mari (qu'elle chevauche depuis qu'il est paralysé de l'arrière train, ne l'oublions pas) et de la docilité studieuse de son petit mitron qui n'a de mie que sa douceur mais qui a un tronc comme son père...
Là, elle est furieusement aspirée et ses jambes la lâchent...ils tombent dans la paille, juste à côté de la fourche dont les pointes, plantées dans la paille, ruissellent d'un éclat inquiétant..il est sur elle, écrasant de son désir énorme le corps de cette femme...toujours tétant comme si sa vie en dépendait, toujours enveloppant des 2 mains les mamelles de cette belle femelle aux parfums pain au lait...
Elle est sous lui, noyée dans son odeur de sueur (oui, car le bûcheron transpire, qui s'en étonne!), le ventre broyé par une dureté de bûche. D'elle même, elle écarte les cuisses pour qu'il cale sa bite au plus creux de son corps, pour qu'il vienne y fouiller de son membre en fureur. Il baisse sa braguette, permettant à l'ampleur de son ventre de prendre son envol...Il a un sexe énorme, elle le sent...il la veut...elle a peur....
- De grâce, halète-telle...je suis trempée mais...vous êtes si balaise, que je meurs illico si cet engin me baise...
- Attend belle garce, je vais de faire mouiller moi ...il descend un l'étage plus bas d'une torsion de corps, se loge entre les cuisses de la belle michetonne  et...pffffffffffffff il souffle sur ses bouclettes comme sur des copeaux, écartent à 2 doigts les lèvres humides et prêtes, découvre sous la mousse, un tout petit bouchon dont il savoure, avant,  le palpitant visuel...le capuchon de soie qui le chapeaute est dense, tendu comme un bourgeon aux premiers jolis jours...il est gorgé de sang et les nymphes trempées ressemblent à s'y méprendre à un cœur orchidée...
Il hume, comme un fauve à l'affût reconnaissant sa proie...un  parfum affolant de bocage et de foin...il goûte, juste une pointe de langue ...les caudalies dévalent....laissant sur son palais un salé d'huîtres fraîches...

- Crévindiou, la femelle est bonne, marmonne-t-il le nez dans le benjoin (ce mot m'est venu à l'esprit et j'ai consulté mon ami gogole !! c'est plausible, quand la femelle mouille, elle sent la résine) ce qui fait des guilis à la femme écartée
- Tais toi !! ordonne-t-elle en l'agrippant par la tignasse et  salive... mouille moi, je veux que tu me prennes...

 

  • Hé, là aussi la photo s'agrandit quand on fait un clic DROIT !

    · Ago 3 months ·
    Oiseau... 300

    astrov

    • Mdr... Autrement dit, tu cliques quand t'es droit, c'est ça?

      · Ago 2 months ·
      D9c7802e0eae80da795440eabd05ae17

      lyselotte

  • Un bucheron qui lime c'est quand même bizarre...

    · Ago 3 months ·
    P1000170 195

    arthur-roubignolle

    • Sauf s'il est en prison et qu'il cherche à s'évader :)

      · Ago 3 months ·
      83852106 873318253154238 8339559580853862400 n

      Edgar Allan Popol

    • Ha bon Arthur? Les bûcherons n'ont pas le droit de limer alors?

      · Ago 3 months ·
      D9c7802e0eae80da795440eabd05ae17

      lyselotte

    • Bien vu Edgar...

      · Ago 3 months ·
      D9c7802e0eae80da795440eabd05ae17

      lyselotte

  • quelle belle verve, miches et baguette, le sujet donne faim

    · Ago 3 months ·
    Moi da orig

    Dominique Arnaud

    • Un ptit sandwich Dominique?

      · Ago 3 months ·
      D9c7802e0eae80da795440eabd05ae17

      lyselotte

  • Bio, les miches, j'espère ?
    C'est vrai, le "politiquement sexuel correct" de maintenant me fiche en rogne ! Femmes ! On ne vous manque pas de respect, bon Diou...
    Vive le merveilleux Michel Polnareff qui chantait (en 1966 !) "j'aimerais faire l'amour avec toi." !. Euh, prends pas ça comme une invite, Lyse, hein ! Je te respecte ! Quoique... Bises à toi, ma perle arcachonnaise !

    · Ago 3 months ·
    Oiseau... 300

    astrov

    • Mon ami Astrov, fidèle d'entre les fidèles. Bio bien sûr et à croquer. Tout devient compliqué (enfin un peu) quant on écrit. Il faut faire gaffe de n'égratigner personne même si cela reste dans l'humour. Polnareff, en son temps, a eu pas mal de soucis. Il a déniaisé la chanson. Je t'embrasse mon Astrov, mais sans la langue, on ne se connaît (et je le déplore) pas assez ! Merci pour ta gentillesse à mon égard ami.

      · Ago 3 months ·
      D9c7802e0eae80da795440eabd05ae17

      lyselotte

  • Les bûcherons qui ont la gueule de bois ont tout intérêt à s'éviter :)

    · Ago 3 months ·
    83852106 873318253154238 8339559580853862400 n

    Edgar Allan Popol

    • Ça risque finir en sciure tu crois? En chiure pardon?

      · Ago 3 months ·
      D9c7802e0eae80da795440eabd05ae17

      lyselotte

    • Surtout si une mouche pique l'un d'eux :)

      · Ago 3 months ·
      83852106 873318253154238 8339559580853862400 n

      Edgar Allan Popol

    • C'est ça ! Surtout !

      · Ago 3 months ·
      D9c7802e0eae80da795440eabd05ae17

      lyselotte

  • Je retrouve tes textes toujours aussi coquins ĺyselotte et j'adore:))))

    · Ago 3 months ·
    2018 01 13 13 02 42

    angemarina

    • Mais je n'écris pas que ça mais c'est vrai que je me complais dans le domaine de l'érotisme. Merci angemarina pour ton sourire.

      · Ago 3 months ·
      D9c7802e0eae80da795440eabd05ae17

      lyselotte

  • Crévindiou ! C'est ti pas q'il a encore d l'ardeur c'ui là !

    · Ago 3 months ·
    Louve blanche

    Louve

    • Mdr.... bin si, tu vois ! et encore, ce n'est qu'un bout... du texte !

      · Ago 3 months ·
      D9c7802e0eae80da795440eabd05ae17

      lyselotte

  • Il arrive que les pains au lait se servent encore chauds, ils n'en sont que meilleurs ;) ( Chilina ou ...B.P.M sur FB :)

    · Ago 3 months ·
    015   copie

    chilina

    • Visiblement, le bûcheron préfère d'autres mets. Vu sur fb. ; )

      · Ago 3 months ·
      D9c7802e0eae80da795440eabd05ae17

      lyselotte

  • Le bûcheron est rustre mais ne reste pas de marbre devant un coeur de chêne. La boulangère comme la coiffeuse trouve toujours une place à part dans la fantasmagorie des hommes.

    · Ago 3 months ·
    Chainon manquant

    dechainons-nous

    • J'ai toujours peur, dans le contexte actuel dans lequel nous évoluons, égratigner une confrérie (ici les bûcherons) en leur accolant des adjectifs qui peuvent s'avérer blessants. Merci de ne pas avoir relevé ces remarques juste destinées à ce texte et d'avoir préféré jouer de matières et de métier pour ton commentaire qui me fait sourire. ; )

      · Ago 3 months ·
      D9c7802e0eae80da795440eabd05ae17

      lyselotte

    • Je suis sur un texte contre cette volonté de javeliser tous les discours de la pensée pour devenir politiquement correct et bâtir une nouvelle démocratie insipide perméable aux vices cachés et sournois.
      J'aime cette habileté à utiliser des mots crus et rugueux pour créer une ambiance somme toute lumineuse.

      · Ago 3 months ·
      Chainon manquant

      dechainons-nous

    • J'aime beaucoup le mot "javéliser" que tu emploies. C'est tout à fait ce qui se passe. Quand j'écris, maintenant, je pense à tout ces "interdits" qui nous encombrent. Coluche, Desproges et bien d'autres se seraient retrouvés bien empêtrés si ils vivaient à notre époque ! Et merci pour ton paragraphe de fin qui me donne la banane. Je me risque sur ce terrain rugueux parfois, parce-que j'aime plonger ma plume dans tous les styles d'écriture, pour l'aiguiser. Merci donc dechainons-nous.

      · Ago 3 months ·
      D9c7802e0eae80da795440eabd05ae17

      lyselotte

  • tu m'inspires, salope

    · Ago 3 months ·
    Edgargotham penguin

    Edgar Allan Popol

    • Ami poète, je te salue. Connaissant un peu Edgar Allan Popol le doute m'habite quant au fait que ce soit lui qui ait posté ce message. Cela dit, il est vrai que j'ai tendu la perche au mal courtois qui a posté ce commentaire et je comprends que Madame Bellemiches l'inspire. Qui que tu sois, Madame Belle miches sourit, ravie...

      · Ago 3 months ·
      D9c7802e0eae80da795440eabd05ae17

      lyselotte

    • Lyselotte, bien répondu, ce n'est pas le style d'Edgar, c'est Menestrel75 qui a tout simplement usurpé son identité, il n'a rien d'autre à faire :)

      · Ago 3 months ·
      W

      marielesmots

    • Déjà, moi j'aurais commencé ma phrase par une majuscule :)

      · Ago 3 months ·
      83852106 873318253154238 8339559580853862400 n

      Edgar Allan Popol

    • Je confirme que ce pauvre type m'a chouravé mon pseudo. Merci d'avoir douté :)

      · Ago 3 months ·
      83852106 873318253154238 8339559580853862400 n

      Edgar Allan Popol

    • Hé bé, je vois que les trolls sont toujours présents ici... C'est rigolo dans un sens, car cela "anime" un temps soit peu ce site. D'un autre côté, se servir du pseudo des autres pour déverser ses "subtilités" dénote d'un manque de courage qui en dit long sur le pauvre d'esprit qui les écrit.

      · Ago 3 months ·
      D9c7802e0eae80da795440eabd05ae17

      lyselotte

    • Toi oui, lui non ! Ravie de n'être pas tombée dans le piège Edgar...

      · Ago 3 months ·
      D9c7802e0eae80da795440eabd05ae17

      lyselotte

    • Il a un réel besoin de reconnaissance, alors il passe en force. Il oublie juste que j'ai le talent qu'il n'a pas, et surtout je mesure près de deux mètres :)

      · Ago 3 months ·
      83852106 873318253154238 8339559580853862400 n

      Edgar Allan Popol

    • Et encore, je ne parle que de mon avatar. J'ai grandi depuis. :)

      · Ago 3 months ·
      83852106 873318253154238 8339559580853862400 n

      Edgar Allan Popol

    • Tu vois? Il est déjà barré ! courage, fuyons ! Les trolls ne cnangent pas décidément !

      · Ago 3 months ·
      D9c7802e0eae80da795440eabd05ae17

      lyselotte

    • Moi j'aimerais bien qu'on m'usurpe... cela m'éviterai d'écrire :)

      · Ago 3 months ·
      Moi facebook

      effect

    • Essaie la musique :)

      · Ago 3 months ·
      83852106 873318253154238 8339559580853862400 n

      Edgar Allan Popol

    • On peut usurper comme ça sur ce site? Eh bé!

      · Ago 3 months ·
      P1000170 195

      arthur-roubignolle

    • Un mec peut même devenir plusieurs nanas :)

      · Ago 3 months ·
      83852106 873318253154238 8339559580853862400 n

      Edgar Allan Popol

    • Ce qui serait bien dommage !

      · Ago 3 months ·
      D9c7802e0eae80da795440eabd05ae17

      lyselotte

Report this text