Petits pieds

Patrick Gonzalez

Petits pieds, petits seins, ma brune c'est enfuie, froissements de dentelle, elle déserte ma vie. Adieu ma reine nue, en taches de rousseur, en satin de peau nue. Mon songe en frôlements, en courbes nostalgiques, gravé sous mes paupières.

Nos rêves érotiques allument au firmaments, des impudeurs divines où le désir attend, elle part ma païenne, ma déesse  magique s'efface en un instant à l'ombre des persiennes.

Report this text