Un jour sans mots

Susanne Dereve

 

Je ferai d'aujourd'hui

un jour sans mots

un jour pour  rien

un jour d'oubli

 

Le gel a brodé de ses noires dentelles

mes roses de Noël 

mes roses vertes

mes roses sève

Elles    qui fleurissaient

mon cœur de vase bleue

empli  de tourbe et de fumée                                                     

 

J'ai refermé les mots de la souffrance

avec une clé de métal froissé

Il faut prendre garde à l'errance

 

J'ai tant rêvé     n'en reste

que le silence comme un vide

propice    rayon de miel

du miel des mots   ceux

dérobés à la conscience

 

Je n'irai pas les soustraire   au matin                                              

au brouillard      à la nuit

je n'irai pas les puiser à  la mer                

 

la mer fait relâche aujourd'hui

c'est marée basse   l'estran dévoilé

comme on dévoile un cœur de tourbe

et de fumée      sans pudeur

 

et le chanfrein de l'heure bleue

où la lumière bascule

celle où le jour recule

voix sans timbre  grain de vie

étouffé

 

chuchotements  le froid

devers la nuit soudain tombé

et sur mes hellébores

cette noire dentelle

ce mortel  baiser



Illustration : Cy Twombly - The Rose V

 



  • Tu as puisé dans ta mémoire.
    En y trouvant de ces roses,
    qui fleurissent aussi bien
    dans la vase bleue
    et ton cœur aux mots en souffrance,
    peints de tourbe et de fumée.

    Tu les vois comme si elles étaient gelées,
    car le silence profère des jours
    où les mots
    se soustraient au matin,
    à la façon de la mer
    qui se retire,
    indéfiniment.

    Ils sont trop loin,
    ces mots,
    emportés derrière l'horizon,
    que tu ne peux plus atteindre .

    C'est un jour,
    où tu ne parleras plus :
    la grève est sèche,
    et l'estran dévoilé
    a laissé derrière lui
    des algues mortes,
    des fragments d'épaves.

    Le gel a brodé des roses
    en dentelles noires,
    le jour a reculé
    si loin,
    que le silence a avalé
    toute parole.

    Aucun chuchotement
    ne semble sortir de la conscience,
    et la nuit semble s'être étendue
    avec le silence.

    Mais comme toute chose,
    la nuit s'est épuisée aussi ,
    et les premières lueurs,
    de l'heure bleue
    ont appelé le jour, encore glacé
    jusqu'à ce que les roses
    se colorent peu à peu,
    diluant leurs noires dentelles .

    C'est alors, que les mots sont revenus .


    RC

    · Ago 9 months ·
    Another flying machine     ( zouing machine)

    rechab

    • Peut-être sont-ils revenus
      dans le silence glacée de l’heure bleue
      épuiser la nuit de leurs chuchotements
      à faire rougir les roses
      sous leurs noires dentelles

      · Ago 9 months ·
      Photo

      Susanne Dereve

  • variation sur une qualité de silence ou un silence de qualité

    · Ago 9 months ·
    Photo 1 orig

    Alain Balussou

    • je voudrais bien trouver la même qualité de silence que dans votre "au revoir"

      · Ago 9 months ·
      Photo

      Susanne Dereve

  • L'hellébore fleurit en ce moment. C'est beau et anachronique.

    · Ago 10 months ·
    Gaston

    daniel-m

    • anachronique : sur , ça ne gèle pas facilement :))

      · Ago 10 months ·
      Photo

      Susanne Dereve

  • Et pourtant les mots fleurissent en un magnifique poème !

    · Ago 10 months ·
    Louve blanche

    Louve

  • je comprends ta tristesse ; cette fleur nous a toujours fascinés. Rien que dans son nom elle porte tous les mystères, les envoutements et la magie de gentils sortilèges. Même si elle n'a plus là, son nom va lui faire franchir les années, et sans doute bien plus. Ainsi elle reste avec toi.

    · Ago 10 months ·
    Autoportrait(small carr%c3%a9)

    Gabriel Meunier

    • mais rien n'est perdu ... elles se resèment avec une facilité déconcertante .... et quand elles sèchent on dirait de vraies fleurs de papier

      · Ago 10 months ·
      Photo

      Susanne Dereve

  • ne prenez pas garde à l'errance, lassez-là vous garder! bravo

    · Ago 10 months ·
    P%c3%a9ch%c3%a9 originel hd

    Christian Gagnon

    • merci, suis allée errer un peu dans vos textes , c'est beau

      · Ago 10 months ·
      Photo

      Susanne Dereve

    • inlassable errance chère amie...merci

      · Ago 9 months ·
      P%c3%a9ch%c3%a9 originel hd

      Christian Gagnon

  • Très beau ce poème! Merci!

    · Ago 10 months ·
    Coucou plage 300

    aile68

  • Superbe!

    · Ago 10 months ·
    1338191980

    unrienlabime

  • Magnifique Suzanne, merci

    · Ago 10 months ·
    W

    marielesmots

  • Wouah! que c'est beau! Merci pour ce texte avec des mots qui ne sont pas invisibles mais percutants dans las "chuchotements du froid"

    · Ago 10 months ·
     20160514 112546 (2)

    Colette Bonnet Seigue

    • merci , beaucoup , alors chuchotons ...

      · Ago 10 months ·
      Photo

      Susanne Dereve

Report this text