A l'épissure

Patrick Gonzalez

Peinture Carlo Caravagna

Du bout des yeux, du bout d'émoi,

Émaux des « moi », émoi des mots,

Relire de toi, les mille maux,

Tendres ratures à ta peau.

 

Bassin ondule, seul au calice,

Désir de boire, feux d'artifice,

A ce ciboire les lèvres glissent,

Tourbillonnantes, elles sont supplice.

 

Rose bourgeon, bouton de rose,

Lorsque la bouche s'égare, ose,

Au petit cœur, baiser ardent,

Onde vibrante, monte et descend.

 

Corps cognant à l'épissure,

Valse enivrante, douce brulure.

Cette mort lente qui susurre,

va et puis vient, comme un murmure.

Report this text