De la Terre au Ciel

Julien Darowski

...

Comme tout semble long depuis qu'elle est partie
Éponger d'autres fronts, veiller sur d'autres vies.
Je me souviens ses doigts, que je n'osais saisir,
Déformés par le froid qui la faisait souffrir.


Comment oublier la candeur de son visage
Chatoyant d'une soie brodée dans les nuages ?
Dans sa voix : l'Italie. Dans l'or de son regard :
L'azur et l'infini, la lumière et l'espoir.


Puisse la mer briller ; puisse le soir se taire.
Nul ne pouvait aimer comme elle savait faire.
Qu'une vague s'échoue en baiser sur sa peau ;
Que l'on mette à son cou l'univers de cristaux.


Rien ne remplacera ses tièdes caresses,
Sous le blanc de nos draps maculés de tristesse.
Elle portait le jour en fragments dans ses yeux
Comme un faisceau d'amour intense et merveilleux.


Pourvu qu'elle s'en aille au royaume des anges ;
Une robe corail et son foulard orange ;
Nous pourrons la revoir, en dehors de son lit,
Arpenter les couloirs sans fin du paradis.


J'aurais brisé les murs, à grands coups de massue,
Pour qu'un soleil plus pur pénètre enfin sa vue.
J'aurais tout incendié, du silence à la peur,
Quand l'hiver s'emparait de son fragile cœur.


J'irai couvrir son corps de pierres éternelles
Maintenant qu'elle dort avec les hirondelles.
Je me ferai géant pour me hisser là-haut :
Dans cet autre océan où voguent les oiseaux.


Puisse le ciel s'ouvrir comme ces coquillages
Qui forment un sourire ancré sur le rivage.
Que la délicatesse émerveillée du lin
Recueille sa tendresse et la pluie de ses mains.


Elle sera l'enfant qui contemple une étoile ;
Le souffle du vent dans le tissu de nos voiles.
De ses larmes, naîtront les plus nobles forêts ;
Des arbres aux poumons de générosité.


Elle sera le feu de chaque galaxie
Inondant les cieux de chaleur et d'empathie.
En écartant ses bras, avec affection,
De l'ombre, elle fera des constellations.


Nous la verrons, souvent, des pôles magnétiques,
Comme un astre irradiant à l'aura angélique,
Et son éclat pourra redorer les sommets
De tout l'Himalaya et des monts enneigés.


Qu'une douce lueur, de rayons incolores,
Sèche nos derniers pleurs aux lèvres de l'aurore,
Pour que, demain, la nuit devienne le jour
Et que, sans aucun bruit, elle vive toujours.


Peinture : « Le Couronnement de la Vierge » par Diego Vélasquez (1599 - 1660) peinte entre 1641 et 1644.
Poème et lecture : « De la Terre au Ciel » par Julien Darowski écrit en octobre 2017 et dédiés à sa grand-mère.
  • Multiple lectures...carré magique à l'honneur de l'amour....joli!

    · Ago over 2 years ·
    Facebook

    flodeau

  • Très émouvant! J'y reconnait dans le texte cette belle créature qui m'a donné vie et qui à présent tient compagnie aux anges tout en gardant un œil sur moi.

    · Ago over 2 years ·
    Default user

    stephwil

    • Merci Stéphane. Que ces vers rendent hommage à toutes les mères également et que la vôtre repose en paix. Bien à vous.

      · Ago over 2 years ·
      3835 1154541268121 6208533 n

      Julien Darowski

  • Beauté dans la tristesse et l'émotion...

    · Ago over 2 years ·
    Louve blanche

    Louve

    • Merci Martine d'avoir pris le temps de me lire et de déposer quelques mots.

      · Ago over 2 years ·
      3835 1154541268121 6208533 n

      Julien Darowski

  • puissance de l'écriture !

    · Ago over 2 years ·
    Photo

    Susanne Dereve

    • Merci Susanne pour vos nombreux commentaires et encouragements, ils me vont droit au cœur.

      · Ago over 2 years ·
      3835 1154541268121 6208533 n

      Julien Darowski

  • Que c'est beau et émouvant. . Je fais silence en moi et relis votre souffrance pour en mesurer toute l'intensité...

    · Ago over 2 years ·
    Coquelicots

    Sy Lou

    • Merci pour votre délicatesse. Il m'aura fallu le silence de plusieurs années avant de pouvoir écrire ces mots.

      · Ago over 2 years ·
      3835 1154541268121 6208533 n

      Julien Darowski

    • Je pense que c'est d'une certaine manière, apaisant pour vous de pouvoir -enfin- écrire votre souffrance. Pour l'exorciser au moins un peu. Vous étiez peut-être encore sous le choc.

      · Ago over 2 years ·
      Coquelicots

      Sy Lou

  • Que son aura demeure, avec tout l'amour qu'elle vous a légué ! C'est superbe Julien.

    · Ago over 2 years ·
    Version 4

    nilo

    • Merci infiniment Nicole pour votre immense bienveillance.

      · Ago over 2 years ·
      3835 1154541268121 6208533 n

      Julien Darowski

  • Que ces mots sont beaux et si fortement évocateurs.....




    · Ago over 2 years ·
    12804620 457105317821526 4543995067844604319 n chantal

    Maud Garnier

    • Merci Maud et pardon encore de ne pas pouvoir plus vous lire. Mais j'encourage tout le monde à le faire.
      Bien à vous.

      · Ago over 2 years ·
      3835 1154541268121 6208533 n

      Julien Darowski

  • Superbe et vibrant hommage à cette merveilleuse grand-mère qui vit ,vivra toujours dans ton coeur et qui t'as trnsmis ce supplément d'âme qui transparaît dans tes écrits ....cette sensibilité, délicatesse et générosité ...

    · Ago over 2 years ·
    Oeil

    anne-onyme

    • Merci Anne, très touché par ton commentaire... Je sais pourtant tous les sacrifices que mes ancêtres ont dus faire pour nous. Je me sens bien égoïste et privilégié quand je pense à cela. Enfant, il m'est arrivé d'être très ingrat avec elle. Mais peut-être me suis-je rattrapé par la suite.
      Bien à toi.

      · Ago over 2 years ·
      3835 1154541268121 6208533 n

      Julien Darowski

  • Tu évoques de très jolie façon, la beauté des sentiments portés à cette grand-mère. .. Magnifique Julien

    · Ago over 2 years ·
    W

    marielesmots

    • Merci infiniment. Votre dernier texte est un hommage poignant à une personne importante de votre vie.

      · Ago over 2 years ·
      3835 1154541268121 6208533 n

      Julien Darowski

  • il est joli, doux et douloureux un peu aussi, ce souvenir que tu écris et mémorises et partages et honores et encres dans l'écoulement du sable au temps qui passe en petits grains de transmissions de ces instants où l'on saisi toute l'importance des gestes simples.... cela pourrait être une rencontre de tout ceux qui s'en vont après avoir croisé les chemins d'émotions ,laissant empreinte de beau dans le tout vivant... un presque rien qui compte beaucoup... ton eau de mémoire offre force. Des être qui nous traversent gardons précieux les lumières sans oublier de prendre soin de regarder leurs ombres... merci Julien.

    · Ago over 2 years ·
    18881739 269211236885591 3546487037871407471 n

    berenice-l

    • Merci à vous pour votre délicatesse et cette empathie inégalable. J'invite toutes celles et ceux qui liront ce texte à aller découvrir votre plume céleste.« À l'ombre de nos si près » est ce que j'ai lu de plus beau depuis très longtemps. Bien à vous.

      · Ago over 2 years ·
      3835 1154541268121 6208533 n

      Julien Darowski

    • merci infiniment Julien....

      · Ago over 2 years ·
      18881739 269211236885591 3546487037871407471 n

      berenice-l

  • Des choses surfaites reprennent un sens au travers de vos écrits. Il n'est jamais trop tard.

    · Ago over 2 years ·
    Gaston

    daniel-m

    • Merci Daniel. Rien n'est jamais surfait ou dépassé quand on y met suffisamment de force et de sincérité.

      · Ago over 2 years ·
      3835 1154541268121 6208533 n

      Julien Darowski

  • L'amour irradie l'art de mille feux...Son essence fait loi

    · Ago over 2 years ·
    Facebook

    flodeau

    • Merci de venir découvrir mes écrits. Je pense souvent à cette citation de Chaplin : « La poésie est une lettre d'amour adressée au monde. »

      · Ago over 2 years ·
      3835 1154541268121 6208533 n

      Julien Darowski

  • Mystique!

    · Ago over 2 years ·
    Img 20190210 205453

    enzogrimaldi7

    • Merci d'être toujours un des premiers à me commenter et à me lire. Bien à vous.

      · Ago over 2 years ·
      3835 1154541268121 6208533 n

      Julien Darowski

Report this text