Le mari de la voisine

riatto

Le vieux de la voisine va mourir.

C'est pour bientôt, elle me l'a dit. La tête et les épaules penchées vers l'avant, le regard dans le vague. La voisine est vieille elle aussi, d'une vieillesse qui parle toute seule. Je l'ai croisée sur le palier, en attendant l'ascenseur.

Aux politesses d'usage elle a rajouté timide "c'est pas facile en ce moment". Comme je restais silencieux, elle a souri pour s'excuser et a repris, les yeux plantés dans la moquette.

_ C'est mon mari vous savez, il est vraiment en bout de course...

 

Je n'ai rien trouvé à répondre et l'ascenseur est arrivé.

Elle est montée avant moi, déterminée. C'est étrange comme les vieux se courbent pour se rapprocher du sol. On dirait qu'ils sont attirés, comme si la Terre les aspirait.

Ils s'habituent à l'idée d'être engloutis, bientôt.

 

La voisine ne sort plus tellement. Descendre ramasser le courrier, remplir un petit sac de courses, remonter au vingt-huitième en saluant de sa voix blanche.

Ses pensées, sa tête restent ailleurs. Dans un ailleurs d'avant, lointain, qui s'efface en pâlissant. La peau de ses bras fait des plis, on dirait une fleur séchée. Un souvenir qui ne tient plus en l'air. Elle ressemble à la moquette, aux motifs presque invisibles, à la lumière jaune du palier, à la fin de la minuterie, à tout ce qui va bientôt s'éteindre.

 

_ Vous savez, tout le monde est venu... Même l'arrière-petite-fille, celle qui a eu un mois ce week-end, venue tout droit du Canada, ça fait loin pour un bébé...

 

La porte s'est ouverte sur le hall. La vieille a glissé sur le marbre, je la suivais sans la suivre. Elle ne m'a pas tenu la porte, elle a juste disparu dans un souffle au coin de la tour.

Je l'ai retrouvée à la caisse, dans la queue juste devant moi. Elle a posé des olives sur le tapis roulant, en panne.

Faire tout ce chemin pour des olives... J'ai pensé au vieux seul là-haut, dans le salon à l'attendre. Et si c'était la dernière fois ? Le dernier sachet d'olives, un petit sachet de rien du tout. Une portion pour les oiseaux, pour les souris, et encore. La vieille a compté l'appoint, a refusé le sac plastique en s'excusant d'aller lentement. Je n'avais rien à faire de précis, j'ai pris mon temps pour lui sourire. A quoi bon ? La voisine n'entend plus vraiment. Les mots, les sourires, les gens. Elle ne retient plus la porte derrière elle depuis longtemps. Fatiguée sans doute de ces choses. Elle pose encore quelques questions, mais s'enfuit avant les réponses. Quel intérêt ?

 

Je l'ai retrouvée dans le hall, attendant l'ascenseur, encore. Elle m'a regardé par en dessous. Ses lunettes posées de travers au bout, mais alors tout au bout de son nez. Penchant la tête sur le côté. La voisine a toute sa tête. Elle dit que son mari aussi. Qu'il a pas voulu d'hôpital. Qu'il a toujours été comme ça, en souriant, qu'on le changera pas aujourd'hui. Je souris encore, sans répondre. J'ai le sentiment que tous les mots seraient des mots de trop alors je me tais. J'appuie sur le vingt-huitième, les portes se ferment, une clochette sonne.

 

On se sépare sur le palier, bonne journée, bonne soirée, au revoir.

Pendant que j'attrape mes clefs, la porte de la voisine se ferme, me laissant seul sous l'ampoule jaune. Les grosses fleurs de la moquette se ratatinent sous mes pieds. On ne voit presque plus les dessins, plus que le contour des ombres.

 

Emportées les fleurs exotiques, comme les couleurs dans la machine.

Des fleurs d'une espèce disparue, rangée au coeur d' un catalogue avec d'autres échantillons. Dans les archives poussiéreuses d'un entrepôt de la zone. La crise a été terrible, surtout pour les marchands de moquettes.

Tout a fâné en un rien de temps. La vieille voisine et son mari, le chat, les chatons devenus gros, les géraniums et les olives.

Moi ? J'étais descendu comme ça, acheter des chips et une bière.

  • J'aime beaucoup ton écriture, fluide et envoutante.

    · Ago over 3 years ·
    Img 8710

    metis

    • Merci

      · Ago over 3 years ·
      Lo new york

      riatto

  • Magnifique ! Pas un mot de trop. Une grande sensibilité dans l'écriture ! J'adore ! 5/5 et coup de cœur !

    · Ago almost 5 years ·
    Couv2

    veroniquethery

  • C'est beau comme ça. Juste beau.

    · Ago about 5 years ·
    6a91db435719228679d4052389e2fb1a

    El. Imy

    • Merci. La voisine est assez belle, en effet.

      · Ago about 5 years ·
      Lo new york

      riatto

  • le quotidien, on se croise, on ne se connaît pas vraiment mais il restera quand même une trace. Merci pour ce magnifique texte

    · Ago about 5 years ·
    389154 10150965509169069 1530709672 n

    sophiea

    • Merci

      · Ago about 5 years ·
      Lo new york

      riatto

  • Très belle écriture, très soignée, très précise, pleine d'émotion. Magnifique même.

    · Ago over 5 years ·
    318986 10151296736193829 1321128920 n

    jasy-santo

    • merci

      · Ago over 5 years ·
      Lo new york

      riatto

  • très belle parenthèse humaine... comme tjs avec toi...
    bravo et à bientôt.

    · Ago over 5 years ·
    332791 101838326611661 1951249170 o

    wic

  • très belle parenthèse humaine... comme tjs avec toi...
    bravo et à bientôt.

    · Ago over 5 years ·
    332791 101838326611661 1951249170 o

    wic

  • Un récit très doux, très émouvant, très humain qui fait du bien, malgré la tristesse qu'il décrit. J'aime ces textes qui nous renvoient à l'inévitable avec douceur.

    · Ago over 5 years ·
    525237 629036707110410 376162468 n

    Marie Cornaline

    • Merci

      · Ago over 5 years ·
      Lo new york

      riatto

  • :)

    · Ago over 5 years ·
    W

    marielesmots

  • Ne rien dire mais penser, écrire...La confusion des pensées faisant face au silence. Que dire, en effet?
    Il est très triste ce texte, très triste et très beau. Comme la chanson de Jacques.
    Tu sais si bien disséquer les choses.

    · Ago over 5 years ·
    D9c7802e0eae80da795440eabd05ae17

    lyselotte

    • C'est gentil ;-)
      Mais c'est pas tellement triste, si ?

      · Ago over 5 years ·
      Lo new york

      riatto

    • Si ! triste mais j'ai un rapport avec la vieillesse et la mort très...attristant.

      · Ago over 5 years ·
      D9c7802e0eae80da795440eabd05ae17

      lyselotte

    • Ah oui, c'est vrai… scuse...
      Moi c'est pareil, avec la pêche au canard et les tartes au framboise.

      · Ago over 5 years ·
      Lo new york

      riatto

    • Diable ! ton cas mérite...réflexion.

      · Ago over 5 years ·
      D9c7802e0eae80da795440eabd05ae17

      lyselotte

  • Je trouve cela plutôt réussi, émotions, humour et désinvolture !!!

    · Ago over 5 years ·
    W

    marielesmots

    • ( Ah ben y'en a quand même une qui trouve pas ça triste ! chui pas fou…)

      · Ago over 5 years ·
      Lo new york

      riatto

  • Triste, mais pas tant. Superbe en tout cas ! merci

    · Ago over 5 years ·
    Avatar

    nyckie-alause

    • Le bonheur n'est pas toujours gai ;-)

      · Ago over 5 years ·
      Lo new york

      riatto

  • Nous fanons.

    · Ago over 5 years ·
    30ansagathe orig

    yl5

    • comme des baleines

      · Ago over 5 years ·
      Lo new york

      riatto

    • Rhooooooooo !! v'la qu'tu t'y mets aussi...aux jeux de mots.

      · Ago over 5 years ·
      D9c7802e0eae80da795440eabd05ae17

      lyselotte

    • T'as vu un peu !

      · Ago over 5 years ·
      Lo new york

      riatto

  • CDC.

    · Ago over 5 years ·
    Gif hopper

    Marion B

    • Touché, merci

      · Ago over 5 years ·
      Lo new york

      riatto

  • Pff, limite je pleure !

    · Ago over 5 years ·
    Cp

    petisaintleu

    • J'ai des mouchoirs si tu veux ;-)

      · Ago over 5 years ·
      Lo new york

      riatto

    • ben oui, j'ai fini tous mes kleenex hier soir en matant un film avec Alice Sapritch.

      · Ago over 5 years ·
      Cp

      petisaintleu

    • Sacrée Alice… Tu as pleuré de rire j'imagine ?

      · Ago over 5 years ·
      Lo new york

      riatto

    • La folie des grandeurs?

      · Ago over 5 years ·
      D9c7802e0eae80da795440eabd05ae17

      lyselotte

    • Par exemple !

      · Ago over 5 years ·
      Lo new york

      riatto

    • Non, des glandeurs.

      · Ago over 5 years ·
      Cp

      petisaintleu

    • La phobie des glandeurs ?
      ( oula ça part mal…)

      · Ago over 5 years ·
      Lo new york

      riatto

    • et quelle est donc cette phobie ? Le travail ?

      · Ago over 5 years ·
      Cp

      petisaintleu

    • Oui voilà.
      Quand je me réveille, je culpabilise d'avoir dormi.

      · Ago over 5 years ·
      Lo new york

      riatto

Report this text