les friandises

christinej

- ton père et moi avons décidé que cette année tu pourrais aller a la chasse aux friandises toute seule.

- c’est vrai vous me laissez y aller toute seule?

- mais oui ma chérie puisse que maman te le dit. Et voila ton costume.

- mais c’est un costume de princesse, je voulais être une sorcière moi! Bon d’accord, mais j’ai le droit de manger des friandises sur le chemin, ok?

- je ne sais pas…

- allez papa dis oui, je ferai attention, promis, promis, promis…

- tu me promets de rester polie et gentille, et reviens dans une heure.

- une heure c’est tout??!!! D’accccoooooordddd, merci.

-tu crois que ca va aller. J’ai un peu peur de la laisser toute seule.

- ne t’en fais pas je suis sur que tout ira bien. Et puis il y a pleins d’autres enfants dehors aujourd’hui, c’est halloween, n'oublies pas.

Sur le pas de la porte, ils regardent leur fille qu’ils aiment tant. Elle est si jolie dans sa robe rose bonbon qui brille. Elle a voulu que sa mère, lui fasse des couettes attachées avec de gros rubans, pour aider a maintenir en place la couronne qui orne sa tête. Elle a mis des souliers qui claquent sur le bitume, pour comme elle dit, “comme ca on va m’entendre arriver de loin“. Elle a, a la main un panier citrouille qui se ferme sur le dessus. Sa maman a accepté de la maquiller, un peu de bleu sur ses yeux, du rose sur ses joues et sur sa bouche. C’est le regard attendrit que ses parents laissent leur jolie poupée faire ses premiers pas de grande fille.

Moi j’aime pas cette robe elle me serre trop, et cette couronne me gratte la tête. Oh lalala les enfants ont déjà ramassé des tas de choses dans leur sac.

Les maisons sont drôlement bien décorées. Elles ont toutes des fantômes, ou des chauves-souris accrochés a leur porte. Certaines sont même emmêlées dans des tonnes de toile d’araignée, ils en ont même fabriqué une fausse qui descend de leur toit.

Moi j‘aime beaucoup les citrouilles, surtout celles qui font peur. Il y en a des très jolies. Ce qui est dommage c’est que les garçons leur sautent dessus pour les démolir et les écraser. Ils sont pas très gentils et leurs costumes de pirate, ben ils sont moches.

Je connais toutes les maisons et les gens qui vivent dans le quartier. Et puis je sais que je ne l’ai pas dit a papa mais il y a quelqu’un a qui je voudrais faire un coucou. Et la maison ou je veux aller c’est la maison de monsieur David, plus bas dans la rue. Les autres enfants ne l’aime pas, car ils disent qu’il est méchant avec les enfants, mais moi je sais que c’est pas vrai car a moi il me fait toujours des sourires et il me dit bonjour tout les jours quand je vais a l’école. Et je suis sure qu‘il aura pleins de friandises pour moi. Et en plus il a pas besoin de mettre des décorations sur sa maison car elle fait déjà très peur, juste comme elle est. Enfin moi j’ai pas peur, je suis une grande fille. Et puis je sais que monsieur David, il est vieux et qu’il ne doit pas pouvoir prendre soin de son jardin.

Elle fait quand même un peu peur sa maison, avec sa grille toute rouillée. Dans son jardin l’herbe est tout sèche. Dans un coin il y a même une niche, ou est accrochée une chaine avec un collier pour un très gros chien, qui se balance avec le vent. Il devrait repeindre sa maison monsieur David on dirait qu’elle est toute pourrie. Je vais salir ma robe et maman ne va pas être contente. Il aurait quand même pu mettre une citrouille ca aurait été plus drôle.

Tiens il a pas de sonnette. Ben il y en a de la poussière sur sa porte, quand je frappe dessus ca vole partout.

- qui s’est?

- bonjour monsieur David c’est moi Amélie.

- Amélie?

- vous me dites bonjour tout les matins quand je vais a l’école. Oh attendez j’ai oublié de dire treat or trick.

- ohhh oui c’est toi, entres je vais te donner des bonbons, attends je vais en chercher.

- vous êtes ou monsieur David?

- j’arrive, installes toi dans le salon.

C’est un endroit étrange , il y a des tas d’animaux morts dans la pièce, beurk!

Quelle drôle d’idée de vivre avec des tas de bestioles qui vous regardent comme ca. Il y en a on dirait qu’ils sont encore vivants. Oh ce chat a l’air d’être un vrai. Je veux le caresser, il a l’air d’être tout doux.

- ne fais pas ca il va te griffer.

- mince il est vivant, j’ai cru… et c’est quoi tous ces animaux, c’est vous qui les avez tués?

- non je suis taxidermiste. C’est-à-dire que des gens m’apportent des animaux pour qu’ils restent toujours d’une certaine façon vivants.

- oui mais ils sont morts, c’est dégoutant.

- non, quand on aime un animal, qu’on le trouve beau, on veut le garder comme ca. Regardes ce renard on dirait qu’il va te sauter dessus, non?

- si vous le dites.

- tu es courageuse de venir ici, il n’y a jamais personne qui vient frapper a ma porte.

- c’est par ce que vous n’avez pas mis de décorations.

- et tu es toute seule? ta maman ou ton papa ne sont pas avec toi?

- non ils ont dit que cette année j’étais assez grande pour le faire toute seule.

- tiens voila du chocolat et des sucettes. Mais n’oublies pas de te laver les dents. Il ne faudrait pas avoir mal aux dents après.

Tout en me parlant il me caresse la joue, il a les doigts tout fripés, c’est vraiment pas agréable.

- merci monsieur

- tu es très polie. Et tu as une très jolie robe, tu es vraiment une belle jeune fille. Il caresse mes cheveux maintenant, puis mon épaule. Il me regarde vraiment d‘une drôle de façon, c‘est certainement parce qu‘il est vieux. Mais j’aime pas ca on dirait qu’il veut me faire un bisou, j’espère pas il est même pas rasé, en plus il bave.

- il faut être polie, sinon…

- sinon?

- rien. Est-ce que je pourrais avoir de l’eau s’il vous plait?

- oui, attends je vais te chercher ca, mets toi a l’aise, ma toute belle.

Avant de sortir du salon, ses doigts frôlent a nouveau ma joue, décidément j’aime pas ca.

Cela fait un moment qu’il est dans sa cuisine. Il fait beaucoup de bruits pour juste me servir un verre d’eau. On dirait qu’il ouvre et ferme les tiroirs comme si il avait perdu la tête. Je ferai peut être mieux d’aller l’aider.

- c’est votre cuisine?

- tu m’as fait peur, je pensais que tu étais dans le salon…je vais te servir de la crème glacée au chocolat, j’espère que tu aimes ca?

- ca dépend avec quoi.

- quoi?

- rien. En fait je serai mieux ici.

Le vieux monsieur, regarde cette si jolie jeune fille en face de lui. Cet ange venu du ciel, ses jolies couettes qui encadrent ce si beau visage a croquer.

Mais une ombre se dessine dans ses yeux, d’un noir avide, ses joues rosissent avec l’apparition d’un sourire étrange sur ses lèvres. C’est la qu’il a vu qu’elle tenait un couteau derrière son dos. La tête légèrement penchée, elle plante ses yeux dans les siens, sans dire un mot elle lui impose le silence. Même la lumière de la cuisine semble vaciller a son approche. Le froissement de sa robe ressemble a des lames d’acier que l’on entrechoque. Maintenant qu’il fait attention il remarque ses ongles trop long, trop pointus pour une petite fille. Il est pétrifié, il sait qu’il doit se sauver, une terreur monte dans ses entrailles a mesure qu’elle s’approche. Il n’a pas eut le temps d’ouvrir la bouche pour appeler au secours car d’un bond elle est sur lui. Ses deux pieds s’incrustent dans sa poitrine, d’une main elle s’accroche a sa nuque avec une force surhumaine. De l’autre, elle place le couteau sur sa gorge. De son poids plume elle arrive le faire tomber a la renverse sur le carrelage. Il n’a pas senti la douleur de la chute. Tout se mélange dans son esprit et il a bien trop peur pour tenter quoi que ce soit.

- par quoi je vais commencer, toutes ces friandises, rien que pour moi….

Elle le regarde, affamée, son sourire carnassier dévoile une deuxième paire de dents acérées, prêtent a déchiqueter sa chair.

Toujours en tenant son couteau elle attrape une petite cuiller sur le comptoir.

- parfait.

- non arrêtes, ce n’est pas amusant.

- mais je ne m’amuse pas. Ma maman m’a toujours dit de ne pas jouer avec la nourriture. Allez, tenez vous tranquille. Cela fera moins mal et ce sera plus rapide, enfin un peu.

Les dernières choses que monsieur David a vu, c’est une petite fille, angélique, plantant son couteau si près de son visage qu’il lui entaille la joue. La brulure que cela a engendré, réveille une terreur sans nom, une boule de feu dans son ventre. Il a déjà eut peur dans sa vie, mais la c’est au-delà de tout.

Puis elle se penche sur lui, la petite cuiller s’enfonçant dans son orbite oculaire, pour en extraire, avec un bruit macabre, l’œil de son enclave. Il veut hurler, se défendre, mais son cœur est défaillant, il ne supporte pas tout ce stress. Pour ajouter a la frayeur il sent son cœur pris dans un étau mortel et dans cette dernière étreinte, il cesse de se débattre. Mais avant l’inconscience providentiel il a entraperçu, juste avant la fin, avant que la faucheuse ne l’emporte, la jeune fille dégustant son œil. Il a même frémit une dernière fois, quand il a entendu le son écœurant, quand elle creva son globe d’un cou de dent, et sa pulpe inondant cette bouche faussement innocente de ce monstre enfantin.

Pour elle ce n’est pas grave si il est mort, elle sait très bien que les vieux ne sont pas solides. Elle prend alors son temps et pour récolter les friandises qu’elle chérit tant. Son cœur, âgé peut être, mais d’un gout sans pareil. Son foie gorgé d‘année d‘alcoolisme et d‘excès, ses reins comme de gros haricots desséchés et sa cervelle délice parmi les délices tendre, moelleuse, succulente.

Avant de sortir de la maison elle défroisse sa robe, vérifie qu’aucune tache sang ne souille ni son joli visage, ni sa tenue de princesse. Car elle a encore une demie heure pour faire une nouvelle récolte.

 

  • Huuuum ! Un pur délice ton texte Christine...
    J'adhère complètement et je le préfère à Haunted house. Il est beaucoup plus... terrifiant.

    · Ago almost 8 years ·
    Francois merlin   bob sinclar

    wen

  • Je te souhaite bon courage pour le concours christinej, tu as tes chances...

    · Ago almost 8 years ·
    Mains colombe 150

    psycose

  • Baaaaaaaaaaah! Y'a deux trois fautes d'orthographe qui traînent, ça peut toujours faire mauvaise impression, mais on ne la sent pas arriver la gamine! C'est bien!

    · Ago almost 8 years ·
    Princesselune essai2jpg orig

    @ Linoacity

  • Brrr, je le met de côté, et je le garde pour ce soir, pour être vraiment dans l'ambiance.

    · Ago almost 8 years ·
    Dargon d absinthe orig

    Lézard Des Dunes

  • bon début , pour le concours je pense qu'il faut aller plus loin dans le gore et l'héméglobine, j'hésite à le faire car ce n'est pas mon doùmaine de prédilection

    · Ago almost 8 years ·
    Mariage marie   laudin  585  orig

    franek

  • ouch effrayant!!!

    · Ago almost 8 years ·
    Suicideblonde dita von teese l 1 195

    Sweety

  • coucou Christine,
    Je réfléchis moi aussi à ce concourt ;)
    Ta première ébauche est déjà bien plantée, je n'ai pas vu venir la fin
    persuadée que l'horreur allait venir du vieux monsieur, donc tu as bien réussi
    l'effet de surprise, tu as le temps pour fignoler au niveau des 2 personnages pour
    accentuer le côté angélique de la petite et la noirceur du papy... bonne continuation :))

    · Ago almost 8 years ·
    Img 0285 300

    thalia

  • premiere ebauche pour le concours je serai tres heureuse d'avoir vos avis remarques, merci d'avance

    · Ago almost 8 years ·
    521754 611151695579056 1514444333 n

    christinej

Report this text