Ne me laisse pas seule...

mery

J’t’amène une fleur, j’la pose sur ta pierre glacée

Je suis pas sûre que tu m’entende, ça fait longtemps que j’ai arrêté de prier

J’ai besoin de te parler, j’voudrais que tu saches à quel point tu me manques

Le soleil se couche tous les soirs derrière ta tombe …

Je me réveille aux pieds de mon lit

Je commence ma journée de poudre blanche, et cette aiguille qui transperce

mes veines … m’aide à supporter la vie

Amène-moi avec toi, en enfer ou paradis, je veux être avec toi

être dans tes bras, toucher ton corps encore une fois

Donne-moi une nuit de toi, de tes seins sur moi

pour mourir vraiment une dernière fois

Je t’en veux de m’avoir laissée seule

dans ce monde où les gens font semblant de vivre et pensent qu’ils sont libres.

La liberté n’existe pas

Il n’y a que les oiseaux qui ont cette chance-là

Nous, on le trouve dans une seringue, notre bonheur artificiel

peut-être que j’attends ma dose mortelle

Personne ne m’a demandé si je voulais naître, ni si je voulais exister

on m’a simplement étiqueté « Parasité de société »

Quelle raison, elle avait cette femme d’avoir peur de moi ?

je lui ai juste demandé un franc pour que cette nuit je n’aie pas froid

Elle a serré son sac à main tout fort contre elle

et moi j’ai mangé dans un grand restaurant ... une poubelle

T’es plus là toi pour subir tout ça

Quand les mères chuchotent à leurs enfants, ils sont méchants ces gens-là

Parfois ma maison est le cimetière, je reste tout près de toi

et la nuit me fait plus peur

Mais le matin le soleil me réveille

il y a des gens qui me regardent avec haine

J’voudrais leur crier qu’ils ne savent rien de moi

mais de toute façon, j’vaux pas plus que ça

Ils me reverront un matin à la une des journaux

jeune fille 20 ans tué par balle après avoir volé la caisse d’un bistrot

et les gens diront, elle méritait de mourir comme tous les toxicos

qu’ils crèvent sur les trottoirs comme on éteint un mégot.

Mery

Novembre 1997

  • Poignant !!! l'indifférence et le jugement sont de véritables fléaux, bravo pour la puissance de tes écrits,

    · Ago over 7 years ·
    W

    marielesmots

  • "je te remercie pour ce texte, pour l'émotion qui m'étreint quand je le lis. et pour ces choses que l'on partage alors qu'on préférerait ne pas avoir à le faire... "

    J'ai pas trop envie d'en rajouter, je trouve que Myst a dis ce que je ressens depuis le début de mon voyage en écriture. Je sais Mery ta sensible bonté et ta bienveillance. Tout ce texte en déborde.
    La dernière partie de la phrase de Myst est d'une justesse parfaite selon moi. L'écriture ne m'intéresse et ne m'est accessible que dans le témoignage, pour moi tout le reste est froid, de l'art sans conscience.
    Ce texte est magnifique, il contient tout un univers complexe et dur. Le notre en somme. Avec des petits éclats de tendresse parfois, entre nous.

    · Ago over 7 years ·
    Gants rouge gruauu 465

    eaven

  • je découvre ce texte et j'en ai des frissons dans le coeur...
    c'est très bien écrit mais ça, ce n'est pas le plus important.
    c'est bouleversant de réalisme. on sent, je sens, que ces mots viennent de ton coeur et que tu les crache à la face du monde pour hurler "ne me laissez pas seule".
    on a tous une histoire. pas toujours belle. et s'en servir pour avancer, c'est ce qui est fort. je te remercie pour ce texte, pour l'émotion qui m'étreint quand je le lis. et pour ces choses que l'on partage alors qu'on préférerait ne pas avoir à le faire...
    tendresse,
    Mys

    · Ago over 7 years ·
    Img 0052 orig

    Karine Géhin

  • Beau texte.

    · Ago almost 8 years ·
    Img 0155

    ernestin-frenelius

  • ce que nous ne comprenons pas fait peur... et la peur rend méchant... tu l'as tout simplement écrit, j'aime beaucoup aussi

    · Ago almost 8 years ·
    20170621 cbc 495   copie

    ysabelle

  • Ca ressemble à du vécu on dirait. Mon impression est que la confiance est parasitée par la peur de l'autre.
    Coincidence ? Synchronicité ? En partant du boulot ce soir, je croise un SDF qui interpelle les gens. En me voyant, il se précipite vers moi en suppliant "Monsieur, s'il vous plait, n'ayez pas peur !" Il me raconte brièvement ce qui l'a amené à cette situation. Je lui donne quelques euros.
    Arrivé chez moi, je reçois ta recommandation pour ce texte. Comme j'ai l'habitude de surfer en musique, je me connecte sur jazzradio.fr où le titre qui passe est ... "Street life".

    · Ago almost 8 years ·
    Default user

    mano68

  • tres dur de savoir que ca existe

    · Ago almost 8 years ·
    Incendie de maison carantec 009 orig

    pares-eric

  • C'est très émouvant mais tout le monde à droit à la vie et tout le monde doit être respecté.La vie,si elle sourit à quelqu'un et qu'elle tourne le dos à l'autre,il se peut qu'un jours les rôles s'inverseront...

    · Ago almost 8 years ·
    1uyeik7vaygxk 92

    Tahar Yettou

  • Très bel écrit.

    · Ago about 8 years ·
    Femme

    lizchlem

  • Je le relis toujours avec la même émotion... C'est beau et tellement bien écrit.

    · Ago about 8 years ·
    Version 4

    nilo

  • Mery, je découvre votre univers, et je suis conquis par vos écrits.

    · Ago about 8 years ·
    Mouette des iles lavezzi orig

    valjean

  • poignant, touchant, pas de mots pour décrire le ressenti... j'adore!

    · Ago about 8 years ·
    1017071 538095669569457 237465630 n (1)

    Elodie Carlier

  • j'ai lu "ne me laisse pas seule" excellent! je te renvoi la balle pour le mien "je me reveille" merci!

    · Ago about 8 years ·
    Dscn0798 orig

    dafone

Report this text