Petites sensations

Marion B

La joue aplatie contre la vitre de la portière droite, je regarde les fenêtres allumées qui défilent. Dans l'habitacle il fait noir, la soufflerie du ventilo me balance des effluves chaudes et cotonneuses. La nuit enveloppe mes pensées et puis les rejette par petites bribes dénuées d'intérêt. Feu rouge , néons blafards d'une cuisine où transpire le blues du dimanche soir . Feu vert, les télés déversent leurs programmes et donnent dans la pénombres des salons, des reflets aquatiques. Fleurs de peau et petites sensations. Accélération subite, les lampadaires de l'autoroute se succèdent et la lumière stroboscopique détache des petites étoiles de mon cerveau...


Report this text