M Minosa

  • Le Havre, France

9 textes

1 coup de cœur

  • Default document
    La grande claque
    M Minosa

    L., A. -Comment vivre simplement quand le passé resurgit, on pourrait me dire que j'en fais toute une montagne, et c'est sans doute vrai mais les...

    17 mars · Paroles · Emotions

    newspaper 5

  • Default document
    Une douce sensation
    M Minosa

    L'extase de vivre sous un peu de soleil  De fermer les yeux et sentir le monde vibrer Vos pas éffrénés résonnent en un bourdonnement d'abeilles  Do...

    16 mars · Poème · Nature

    newspaper 14

  • Default document
    Time to fresh !
    M Minosa

    De vieilles pages remplies de "mots patouches" ( néologisme en liant pattes de mouches) m'appellent. La danse sensuelle d'une flamme de bougie, la ...

    15 mars · Pensée · Histoire

    newspaper 14

  • Default document
    Une brûlure salée
    M Minosa

    Je n'y arrive pas, je n'y arrive plus... Cet être que je méprise plus que tout au monde, car elle t'a blessé, détruite, mis plus bas que terre. Cet...

    15 mars · Pensée · Emotions

    newspaper 13

  • Default document
    Flaque répugnante
    M Minosa

    Elle est bleue, noire. Noire comme du pétrole. Son aspect visqueux est des plus répugnant. Elle gigote telle une créature étrange au fond de l'océa...

    14 mars · Accroche · Nature

    newspaper 15 · community 4,4

  • Default document
    Le génocide par le béton
    M Minosa

    l est mort, le paysage, dénaturé, vide de sens. Il n'est plus.  Sa luxuriante végétation qui vibrait au rythme du vent... maintenant il n'y a plus ...

    14 mars · Pensée · Nature

    newspaper 14 · community 4,4

  • Default document
    La lourdeur du temps
    M Minosa

    La grisaille, lourdeur éternelle qui rythme les pensées d'une foule agitée. Cet amas de couleurs triste et maussade nous plonge dans une telle perp...

    14 mars · Paroles · Nature

    newspaper 13

  • Default document
    Une amertume sans fin
    M Minosa

    Ô rage, Ô désespoir  Pourquoi m'es tu si familière ? On se connaît en temps de paix, en temps de guerre, Mon cœur est si meurtri par temps de solit...

    14 mars · Pensée · Emotions

    newspaper 10

  • Default document
    L'orgasme douloureux
    Neptune

    Il y avait des rivières sur tes avants-bras, elles s'écoulaient jusque sur tes poignets. Il y avait tes cernes habituels se dessinant sous tes yeux...

    14 mars · Pensée · Érotisme

    newspaper 38 · community 4,5

M Minosa
Envoyez un message