C'est qui le sexe fort?

@ Linoacity

Internaute, l’heure est grave.

Malgré tous mes efforts pour me soustraire à la culture de masse et sa publicité indigente, ma main a de nouveau ripé sur la télécommande, et avant que je puisse atteindre la touche « mute », mon cerveau a été percuté par une perle publicitaire dont seuls nos brainstormeurs de multinationales ont le secret. « Mais laquelle? », t’interroges-tu en trépignant sur ta chaise. Repasse-toi le fil de toutes les inepties dont notre belle société consumériste t’abreuve, que dis-je, te gave, entre deux épisodes de NCIS, et tu vas t’en souvenir: cette réclame à deux balles met en scène une boisson à l’orange qu’il faut secouer, pour que la pulpe ne reste pas en bas et se mélange bien au gaz carbonique ajouté. Mais cette fois-ci, le breuvage est présenté dans sa version allégée, qui ne s’appelle pas « light » (trop démoralisant), mais « miss » (plus djeun’s and fresh).

Fille, attention, ce spot d’une finesse absolue s’adresse donc à toi, car au cas où tu aurais oublié, tu es au régime pour être bien bonnasse cet été. Le pitch: une femme à tête de louve pas commode sirote son light à la pulpe secouée dans un bar lambda. En face d’elle, un homme pleure à chaudes larmes, car la dame, avec un aplomb et une désinvolture à la limite de l’humain, est en train de le larguer avec pertes et fracas. Tout y passe, du « je suis immature » au « je ne te mérite pas », en passant par le traditionnel « je préfère mes potes » et « je ne veux pas d’enfants ». La louve mal embouchée quitte ensuite le bar (sans payer sa pulpe secouée, d’ailleurs) en demandant à l’homme éploré et amoureux de se montrer digne. Alors qu’il tend un bras fébrile dans une tentative désespérée de la retenir, elle le traite de relou. Voix off de fille, slogan choc « c’est qui le sexe fort? »

Alors, fille, j’espère que tu as bien compris: le sexe fort, normalement c’est l’homme, mais si tu bois de la pulpe secouée aux édulcorants, tu inverseras les rôles, et c’est toi qui seras trop la plus forte. C’est à dire, si j’ai bien tout saisi, que tu pourras faire preuve de cruauté et de grossièreté envers ton prochain, sans oublier la petite touche de mépris qui fait joli, et ce en toute insensibilité. Comme ça tu arrêteras de pleurnicher comme une grue à la moindre rupture, déjà que t’es grosse, faudrait arrêter de cumuler les handicaps. Et c’est qui qui sera bien attrapé? Les messieurs, qui comme chacune le sait sont tous des gros égoïstes immatures, manipulateurs et méchants qui font du mal aux filles.

Merci et bravo à toute l’équipe de créatifs qui nous a pondu cette belle leçon de faux second degré sexiste. Juste une petite remarque pour le prochain brainstorming: le cerveau aussi il faut le secouer, sinon le neurone il reste en bas.

Vous avez ri? Un "j'aime" sur ma page me fera le plus grand plaisir!

www.facebook.com/zeblogdemoi

Toutes mes chroniques sont sur www.zeblogdemoi.fr

Twitter @Linoacity

  • Quand on tombe dans ta spirale, on en sort pas ! j'adhère (me secouez pas c'est inutile) et ris...
    CDC encore

    · Ago about 10 years ·
    D9c7802e0eae80da795440eabd05ae17

    lyselotte

  • Si tu pouvais tout commenter comme ça tout passer sous ce regard-là, je prends ! Grand sourire et coup de coeur

    · Ago over 10 years ·
    Pivoines

    Ysabel G

  • C'est si drôle que je regrette de m'être probablement endormie devant NCIS... Ou alors pas. Cette nouvelle boisson est sans doute bien plus savoureuse comme ça.

    · Ago over 10 years ·
    417377 337772736245264 139948496027690 1160863 2141942547 n 150

    madamefzzz

  • je n'ai vu que la fin, car les pubs, je ne regarde pas, c'est si bas, si bête, surtout en France, ils nous prennent pour des idiots (tes) vraiment à coté d'autre pays ou le degré est plus haut. Coluche manque pour dire ce qu'il pensait de la pub, mais ce que je viens de lire c'est pas mal, et jamais je pense qu'un homme pleure, devant d'autres pour retenir sa belle, surtout un fats food. Merci pour ce coup de gueule. CDC et amitié.

    · Ago over 10 years ·
    Moi

    Yvette Dujardin

  • Formaté pour tout lire meme les trucs en tout petit..

    · Ago over 10 years ·
    Default user

    Thor Julien

  • C’est trop pas de la bombasse tout ça ?
    J’emphatise certes, genre djeun’.
    J’ai aimé ce texte, fond et forme.

    · Ago over 10 years ·
    Omicron 1 orig

    Christophe Dessaux

  • Merci à tous pour vos réactions et commentaires! Effectivement, par créatifs, j'entendais non seulement les "pubeux" mais aussi les chargés de com, directeurs maketing... chez qui l'idée de ce spot a germé. Ensuite, qu'une agence puisque accepter de renoncer au bon goût en échange d'un contrat juteux du mandataire,à qui la faute, ce n'est pas vraiment la question dans cette chronique.

    Je voulais surtout attirer l'attention sur le double discours vehiculé par ce spot, qui, sous couvert d'innovation, nous ressert des poncifs éculés sur le pseudo féminisme qui nuit à tout le monde, mais marche encore bien chez les 15-25 ans (justement la cible de cette pub). Dommage, car les spots précédents de la marque faisaient une bonne autodérision du marketing et étaient bien plus drôles.

    · Ago over 10 years ·
    Princesselune essai2jpg orig

    @ Linoacity

  • Merci sophiescribouillarde : il y a longtemps que les créatifs ont perdu le pouvoir dans les agences, et c'est bien pour ça que je n'y suis plus !
    Là, faut admettre : le positionnement de la marque devient sujet à caution... Mais je connais bien ce client pour l'avoir pratiqué : il impose un peu ce qu'il veut.
    Bon, tout ça, on s'en fout : ce qui importe, c'est que cette chronique soit vraiment bien, et vraiment mieux que le film incriminé (elle a pas de mal...).

    · Ago over 10 years ·
    Photo du 57301621 05    15.55 orig

    le-fox

  • Excellent, ça secoue !

    · Ago over 10 years ·
    Flottins orig

    sophie-dulac

  • Je n'ai pas vu ce spot mais votre description me permet de l'imaginer. Il semble que l'idée soit assez lourde. En tant qu'ex-publicitaire, je rappelle que la décision du scénario d'un spot est toujours validée par le client, parfois, ce dernier peut être à l'initiative d'un scénario, que les créatifs travaillent en accord ou sur ordre des commerciaux, eux-mêmes briefés par les responsables annonceurs. Donc, rien n'est aussi simple qu'il n'y parait. Pour l'avoir vécu, cette histoire de scénario de spot ou de toute autre approche publicitaire, côté création et côté marketing, je peux dire que ce n'est pas toujours facile! En tout état de cause, ce ne peut être de la responsabilité des créatifs, sauf à ce qu'ils aient pris le pouvoir au sein des agences de pub, ce qui m'étonnerait beaucoup. Le texte est sympa néanmoins.

    · Ago over 10 years ·
    Img 1518

    divina-bonitas

  • Excellentissime...merci pour l'envoi, Mathieu !-))

    · Ago over 10 years ·
    Pascal 3 300

    Pascal Germanaud

  • Shake shake shake :-)

    · Ago over 10 years ·
    20170621 cbc 495   copie

    ysabelle

  • j'adore :) je me suis tenue les côtes à la phrase "le cerveau..." encore une fois je suis tellement heureuse d'avoir jeter ma TV, dommage elle n'est pas tombée sur la tête d'un pubeux, cela lui aurait peut-être secoué le neurone !

    · Ago over 10 years ·
    Effet2

    mirellehdb

  • Amen. Bien envoyé!

    · Ago over 10 years ·
    Wlw 150

    E.L.Y

  • Hihihi... je l'avais raté ce spot-là, c'est malin, maintenant je vais devoir guetter les coupures pub pour le voir au moins une fois !!

    Par contre, ta chronique ne les rate pas, eux ... (par eux, j'entends les p'tits génies du marketing qui nous on pondu cette perlouse aussi fausse que les breloques en zircon de ma belle-mère). J'adore "..le cerveau aussi il faut le secouer, sinon le neurone il reste en bas."

    · Ago over 10 years ·
    Jos phine nb 7 orig

    junon

Report this text