Silence je dors... enfin, presque !

miss-foxy

Lorsque je suis montée à la capitale, il y a de cela douze ans, non seulement je disais au-revoir à mon village, mais en plus, signais-là, le baptême de ma vie en collectivité. Tirée de la douillette et calme maison familiale, je me suis littéralement retrouvée catapultée dans un autre univers, celui d'un clapier de 27 m2 avec vue sur des pots d'échappement et ouïe sur les nuisances sonores de mes voisins ! Autant dire que les premières nuits passées dans mon nouveau palace furent quelque peu stressantes !

Comment trouver le sommeil dans une telle cacophonie ? Comment ne pas voir son intimité voler en éclats lorsque le gars du premier étage ponctue vos éternuements par de joyeux « A vos souhaits ! » ?! Pétrifiée, je vous dis que j'étais ! Dans ces conditions, il était hors de question que j'aille aux toilettes, car après déduction, si j'étais, malgré moi, auditrice des flatulences et autres fantaisies gastriques de ce même locataire, j'en concluais rapidement que la réciprocité était de mise ! Et puis les mois passèrent emportant avec eux cette gêne de jeune collégienne.

Cependant, il y a toujours une chose aujourd'hui encore, qui a le don de m'énerver. Laissez-moi vous dépeindre la scène : nous sommes samedi soir, et une fois de plus, vous avez décroché la timbale, à savoir la médaille de la célibataire esseulée... No comment... Bref, vous êtes lamentablement avachie sur votre clic-clac favori (le seul que vous ayez en fait), le paquet de Chipster éventré et la canette de Kro en équilibre sur un roman reconverti en guéridon portatif pour l'occasion, le museau collé au petit écran... Et vous zappez et zappez encore. Soudain, alors que vous êtes en train de vous auto-persuader d'avoir un quelconque intérêt à regarder la dernière télé réalité à la mode, arrive, via vos murs, LE râle ! Bingo ! Tel un chien d'arrêt, vous vous figez en attendant la confirmation de ce dont vous venez d'être témoin. Le revoilà ! Cette fois-ci plus appuyé ; un « aaaahhhh » tout en rondeur et en ressenti... Ca, c'est LE truc qui m'horripile (NB : penser à m'horripiler les jambes demain) : vous êtes en train de vous ennuyer comme un rat mort, d'oublier le fiasco de votre vie amoureuse, et là, paf, vous vous retrouvez aux premières loges d'une course à l'orgasme.

Sans même vous en rendre compte, vous avez baissé le son de votre téléviseur (qui a dit « coupé » ? Non, tout de même Mesdames, restons civilisées ! Respectons la vie d'autrui... Bon ok, disons « coupé », mais pour quelques instants seulement et uniquement afin de s'assurer qu'il ne s'agit pas d'une éventuelle crise d'asthme nécessitant assistance), suspendue au dialogue monosyllabique échangé à l'étage supérieur. Cet étalage de prise de pied est tout bonnement monstrueux (y compris pour votre chère voisine !). Je dois vous avouer, qu'à ce moment précis, soit au dixième râle et demi, si mon clic-clac ne me retenait pas, je serais certainement en train de grimper les escalier pour frapper à leur porte, et ce dans l'unique but de les interrompre, de briser leur rythme infernal (remarquez, si c'est ça l'enfer, je signe de suite !). Cette voisine est la pire de toutes, non pas qu'elle soit méchante (qu'en sais-je après tout, je ne lui ai jamais parlé !) mais simplement parce que les parties de jambes en l'air qu'elle s'octroie sont en nombre nettement supérieur au mien ! Jalouse, moi ? Oui, et alors ?! Flûte, y en a marre que cela soit toujours les mêmes qui... enfin qui... et ne faîtes pas les innocentes, vous avez parfaitement compris ce que je veux dire ! Non, sérieusement, quitte à choisir, je préfère encore les performances de Oui-Oui à celles de Miss Jouissance du Premier ! Oui-Oui est le surnom que j'ai donné au locataire, qui d'après mon sonar devrait se localiser au second étage. Je n'ai jamais entendu son ou sa partenaire (sa main ?!), uniquement une déferlante de « ouiiiii » (diantre, je n'étais point au courant que cet adverbe pouvait se décliner en autant de variations !) provenant de Monsieur lorsque ce dernier est en forme (comptez une semaine sur trois. Je sais, le rendement est faible mais ô combien apprécié par les célibataires avoisinants son appartement !). Très distrayant ! Dire que j'ignore qui se cache précisément derrière cet athlète. Je rêve qu'un jour, alors qu'il dévalera les escaliers, j'entendrai ses grelots tinter suffisamment tôt pour me permettre d'être devant ma boîte aux lettres à son arrivée dans le hall d'entrée de l'immeuble. Curieuse, moi ? Oui, et alors ?!

  • J'ai connu ça. Dans un hôtel, à Londres. Ce fut long. Tout seul à entendre la mélodie, j'étais... tendu! J'ai vu ensuite le couple, le lendemain matin au P'tit dej anglais: De jeunes hindous beaux comme des dieux/déesses! Ils possèdent le Kama Sutra à fond!

    · Ago over 7 years ·
    Oiseau... 300

    astrov

  • c'est chouette comme tout, une tranche de promiscuité!!! vive la vie dans les grands ensembles!!!pas bien isolés!!! merci c'est gai enlevé!!! plein de sourires...

    · Ago about 9 years ·
    Dsc08108 150

    lg0

  • Oui, j'ai rit tout fort dans mon bureau, j'aime bien !!!! Et je rouve ça chouette de s'horripiler les jambes et d'avoir une partenaire silencieuse : sa main. J'aime beaucoup, trop ravie !

    · Ago about 9 years ·
    Gants rouge gruauu 465

    eaven

  • ++

    · Ago over 9 years ·
    Face

    tang22

  • Bien senti. Et je vous laisse deviner quand c'est un ami qui habite l'appart du dessus !

    · Ago over 9 years ·
    Default user

    Christine Bruyere

  • Voilà, pas la peine d'aller chercher l'inspiration trés loin, elle est dans ces "petites" choses que nous avons tous vécus, et quand c'est dit avec talent et plein d'humour, un régal...

    · Ago over 9 years ·
    P1000170 195

    arthur-roubignolle

  • Ah, les voisins... impossible de vivre sans eux ni avec eux :-)

    · Ago over 9 years ·
    Photos libres.com orig

    3d0

  • Merci trop beaucoup beaucoup pour vos commentaires !

    · Ago over 9 years ·
    M che 92

    miss-foxy

  • Pendant que mon mari, assistait à une réunion, à Paris, il m'avait emmenée à l’hôtel ou je devais l'attendre, car avec ses patrons nous devions diner dans un restaurant, et j'ai eu droit aux cris de ma voisine pendant l'heure qu'ils avaient loués la chambre. J'ai eu plaisir à lire tes textes, assez humoristiques. Bravo Miss.

    · Ago over 9 years ·
    Moi

    Yvette Dujardin

  • Un petit peu plus tard dans la matinée aussi!! Tes textes sont croustillants

    · Ago over 9 years ·
    Pulbo 500

    corinne-antorel

  • De bon matin ça fait du bien... Oui !!!!

    · Ago over 9 years ·
    Juste le bruit de l eau 54

    Thierry Soria

  • On ne s'ennuie pas une seconde, bon signe!
    Merci pour l'échange, ce texte est léger (déjà pris!)aérien, yes!Et bien écrit.
    Bravo.

    · Ago over 9 years ·
    St barth 052

    jb0

  • Merci "Bridget" pour ce petit texte tout en légèreté !!!

    · Ago over 9 years ·
    Fightforkiss

    mathieub

  • C'est drôle et léger! C'est bien et c'est frais!

    · Ago over 9 years ·
    315315 117236711755014 724764526 n 465

    mazdak-vafaei-shalmani

Report this text