De l’ombre à la matière

tzsara

« Ce n’est pas de mon corps que tu créeras de l’or. »

A quatre pas de la misère, mon cœur bave sa tristesse. Il est muet et ne daigne mot dire. Je le prends, je le secoue, je le remue et il pleure en silence. Il vomit ses lames et part sans dire mot. Je maudis ce coeur que je malmène à me damner pour des femmes infidèles. Mon cœur est las et mon corps est épuisé. Je suis exécrable et mes mots n’ont plus rien à dire. Je n’ai plus le souffle de pleurer encore mon coeur ni de décrier le fantôme de ma putain. Mes yeux se sont vidés de leurs larmes et mon cul a baissé les armes. Je n’ai plus la force de suivre la marche de la passion ni celle de ralentir la fougue du temps. J’ai juste envie de cracher mon humeur noire et de laisser trainer par terre les crachats d’un soir. J’ai envie de vomir mon amour atrabilaire et de tirer les pieds dans l’amertume de l’air. Je n’ai ni l’envie de t’attendre ni celle de me faire prendre. J’ai juste envie de baisser ma culotte et de partir. Et pourtant, je n’ai ni le cœur vengeur ni le bras ingrat. Je n’ai ni le corps sale ni l’âme infâme et je n’ai ni les mains solides ni le baiser sordide. J’ai juste le ventre vide et les mains incertaines. Et je suis ivre de tristesse et j’ai mal aux tripes. Je suis faite de paille et j’ai le cœur en cendre. J’ai le sang veineux et la robe propre. Et on est quelquefois plus triste que la tristesse. Ne sachant même pas quel chemin suivre. Seul, perdu au fin fond d’une main déserte. Balançant les bras dans le sens inverse des aiguilles d'une montre et cherchant inlassablement un abri dans l’ombre. A défaut de fierté, j’ai de la passion. Et à défaut de t’aimer, je reprends mon chemin.

Je n’écrirai plus après ce texte. Je prends des vacances en hommage à mon cœur.

  • J'aime la façon avec laquelle tu exprime ce qui appartient à ce qui est sombre et douloureux, c'est léger et profond à la fois.

    · Ago over 7 years ·
    106256 rg22b112rglgwlotzoi7kabg6ibdsu bo yeux h171120 l 1  orig

    nephtalyah

  • De sombres moments mis en mots par une plume incisive, c'est rafraîchissant. L'idéalisme qu'on croise dans nos textes peut devenir lassante, mais c'est pourtant la beauté traditionnelle de la littérature qui donne autant de force à ton texte.

    · Ago almost 8 years ·
    15820663 10211693996614240 962943202 o

    Panda Isnoone

  • Une douleur sublimée par tes mots. Bravo !
    Plusieurs extraits qui méritent la citation. Comme "Et on est quelquefois plus triste que la tristesse", mais aussi "Je suis faite de paille et j’ai le cœur en cendre. J’ai le sang veineux et la robe propre" ou encore "Je prends des vacances en hommage à mon cœur.". Des mots tout simples qui mis bout à bout forment des chemins de littérature. Merci.

    · Ago almost 8 years ·
    Avatar marie 465

    mary-blue

  • Bravo... ton texte m'a bouleversée !

    · Ago almost 8 years ·
    Evan carnet bord ange dechu2 l  mvndo 54

    feline

  • Les saignements de votre coeur sont autant de coups à l'âme et d'émotions que transcrivent si bien votre écriture à vif.

    · Ago about 8 years ·
    Mouette des iles lavezzi orig

    valjean

  • Pars, et surtout ne te retourne pas. Peut-être le bonheur te prendra-t-il par surprise.

    · Ago about 8 years ·
    027 orig

    Chris Toffans

  • Hommage à ton coeur.

    · Ago about 8 years ·
    Vkhagan orig

    Victor Khagan

  • Ne pars pas trop longtemps, Coeur, il est évident à la lecture que la douleur porte ta plume et cela avec grandeur.
    Merci pour cet écrit.

    · Ago about 8 years ·
    Being angel 300

    jezzabel

  • "Balançant les bras dans le sens inverse des aiguilles d'une montre"... Remets vite tes pendules à l'heure et Prends TON TEMPS maintenant, je t'embrasse !

    · Ago about 8 years ·
    Mariemad

    Ma Ma

  • Un texte beau et fort.
    Une grande émotion dans un texte pourtant si court.

    · Ago about 8 years ·
    F ejgalbreth

    mimimilie

  • C'est superbe et ça va jusqu'au fond du profond...Chapeau, Tzsara !

    · Ago about 8 years ·
    Pascal 3 300

    Pascal Germanaud

  • La syntaxe particulière de tes écrits renforce la sémantique du propos. J'aime bien les auteurs concis et efficaces,et je trouve que tu en fais partie.

    · Ago about 8 years ·
    Princesselune essai2jpg orig

    @ Linoacity

  • A quatre pas de la misère, mon cœur bave sa tristesse. Il est muet et ne daigne mot dire.......
    Rien que ça j'adore

    · Ago about 8 years ·
    Page couverture avec sorci%c3%a8res 305 ko bis 326x461 rec 11

    Pawel Reklewski

  • Ecriture dense ! On dirait que les mots débordent ! Beaucoup de force dans le cri, et dans l'écrit bien sûr !

    · Ago about 8 years ·
    Ma photo

    theoreme

  • Un magnifique texte... J'adore le "plus triste que la tristesse", c'est tellement vrai !!!

    · Ago about 8 years ·
    Photo  15  300

    chiarra

  • "A défaut de fierté, j'ai de la passion ... n'est-ce pas là l'essentiel?

    · Ago about 8 years ·
    Lisbonne 27 29 juillet 2010 028

    Frédéric Cogno

  • "J’ai juste le ventre vide et les mains incertaines. Et je suis ivre de tristesse et j’ai mal aux tripes. (...) Et on est quelquefois plus triste que la tristesse."

    Je ne vais pas te faire le coup du fameux "L'homme est un apprenti, la douleur est son maître"
    Mais quand même! Moi je dis que tout ça c'est de l'or! Tes écrits! Et que la tristesse est une sacrée putain d'alchimiste!

    · Ago about 8 years ·
    Un inconnu v%c3%aatu de noir qui me ressemblait comme un fr%c3%a8re

    Frédéric Clément

Report this text