Foudre.

lilii

Huit ans je crois. Et pourtant, lorsque je l'aperçus au loin, je le reconnu aussitôt, comme si je l'avais vu la veille. C'était lui. Mon souvenir : le récurrent, le magique, l'immuable. Un revenant anachronique dans mes rêves, qui s'invitait pour prendre le thé dans mes pensées ou réchauffer mon corps le soir.
Je tremblais comme si j'avais découvert que les fantômes existaient vraiment ou pas, justement. Tout mon corps était en alerte, comme si le danger rôdait, invasif, incisif, qu'il amoindrissait mon corps, intervertissait mes syllabes et floutait ma vision. Cachée dans mes cartons, j'avais fait mine de ne pas l'avoir vu, installant nerveusement mes colliers de perles sur leur présentoir.
Mais nos regards s'étaient croisés, hasardeux et compliqués. De loin, il m'avait fait un signe amical et m'avait souri, simplement. J'étais restée plantée là sans bouger, piégée, apeurée et amoureuse. Son regard me ramenait des années en arrière, lorsque j'étais cette fille un peu maladroite, qui rougissait facilement et qu'il m'avait embrassé sans crier gare. J'avais pris depuis, quelques claques, qui avait tanné mon cœur tout mou en un solide soldat presque antipathique. Mais ça ne marchait pas avec lui, ça ne marcherait jamais. On a tous quelqu'un comme ça, qui hante nos souvenirs ,qui alimente notre soif d'idéal. Je ne saurais jamais quel mécanisme empruntent mes émotions pour inconditionnellement l'admirer et l'aimer toujours malgré l'absence, la vie qui passe et les autres qui habitent aujourd'hui mon quotidien. Mais peu importe, il faisait parti de mes illusions indispensables qui me rendait vivante.
Sur le marché, les premiers badauds arrivèrent et finirent par envahir les lieux. Il faisait tiède en cette matinée de printemps. Le vent venait parfumer d'embruns marins la place qui surplombait la falaise et l'océan. Au fur et à mesure de la journée, j'apprivoisais la situation, jetant quelques coups d'œil vers son stand. Les femmes s'y agglutinait davantage pour sa beauté que pour celle de ses toiles. Mais je sentais son regard sur moi, comme avant. Il était beau c'est vrai, ses cheveux froissés qui dansaient avec le vent, ses yeux verts éclairés par le soleil. Il suffisait que je ferme les yeux pour replonger dans sa peau et bientôt sentir cette exquise odeur du passé. Mais je m'interdisais de replonger.
En fin de journée, je n'avais plus rien à vendre, je décidais alors de plier bagage lorsqu'une main s'égara sur mon épaule. C'était lui. L'air était devenu étrangement chaud et les nuages sombres venait s'échouer sur l'océan. Le temps semblait s'allonger, la chaleur appesantissait soudainement les corps qui ondulaient au ralenti.
« Je voulais te dire bonjour... »
« Ou au revoir... »
« Oui, euh, aha, c'est vrai...ça va, sinon ? »
« Oui... »
« Bon, ben, je te souhaite bonne continuation alors pour tes ventes. »
« Merci... »
« Ciao Camille ! »
Il s'éloigna, ses toiles sous le bras. Il ne se retourna pas. Il s'était mis à pleuvoir, une grosse pluie chaude qui fit remonter la vapeur d'eau du goudron. Alors que les autres courraient se mettre à l'abri, il continua son chemin, imperturbable, descendant sur l'océan, ses habits moites collés au corps alors que le ciel, lui, s'était habillé d'impossibles contrastes gris et roses. Il se confondait de plus en plus au paysage, sa silhouette sombre, il disparut, comme huit ans auparavant.
  • C'est magnifique et émouvant.

    · Ago over 6 years ·
    Mouette des iles lavezzi orig

    valjean

  • Pareil, j'aime beaucoup =)

    · Ago over 6 years ·
    Want a cup of coffee  by wnsdud34 d626lvg

    mocr4zysmile

  • Moi aussi, j'adore ce texte. On part avec eux.
    Et ces histoires de toiles et de Camille me font penser à Ensemble c'est tout de A. Gavalda, quand les falaises et la mer, les yeux verts me font penser aux Déferlantes de A. Gallay. Magistral.

    · Ago over 6 years ·
    Imga0154p

    eaurelie

  • Superbe !

    · Ago over 6 years ·
    Imageldd1

    ------

  • Moi aussi j'adore!!!! kiss

    · Ago over 6 years ·
    One day  one cutie   23 mademoiselle jeanne by davidraphet d957ehy

    vividecateri

  • J'adore !

    · Ago over 6 years ·
    110 f 36716650 xenkavv6slkrmgb7skhvnqjgd670qb5n

    parismrs

  • Il est des êtres qui laissent des traces indélébiles et qui vous chavirent le coeur avec encore autant d'émotions des années après ..

    · Ago over 6 years ·
    W

    marielesmots

  • "On a tous quelqu'un comme ça, qui hante nos souvenirs ,qui alimente notre soif d'idéal."
    Oui, on a tous quelqu'un comme cela ... et l'absence ne changera jamais rien.
    je me retrouve dans tes mots, complètement. merci

    · Ago over 6 years ·
    Printemps   2011   n%c2%b0 n%c2%b0 016 n b

    akhesa

  • bô madame bô et même quand tout est terminé les fantômes peuvent revenir...

    · Ago over 6 years ·
    P 20140419 154141 1 smalllll2

    Christophe Paris

    • Merci du passage Christophe ( qui a une nouvelle photo très fantomatique justement aha mais quel est ce voile blanc devant le visage ??!) Brrr !

      · Ago over 6 years ·
      Courte

      lilii

    • c'est mon drap de fantôme ! trucage effet documentaire, permet de rester un peu caché qd même vu que ze suis un ti nanimal farouche :)

      · Ago over 6 years ·
      P 20140419 154141 1 smalllll2

      Christophe Paris

  • les souvenirs sont les photos du passé.
    C'est très beau! ^^
    Bravo!

    · Ago over 6 years ·
    Barbie 2

    Lou

    • Merci du passage !

      · Ago over 6 years ·
      Courte

      lilii

  • On ne refait pas l'histoire, reste les souvenirs…
    Un bel instant de lecture Lilii. Merci !

    · Ago over 6 years ·
    Version 4

    nilo

    • merci Nilo

      · Ago over 6 years ·
      Courte

      lilii

  • Belle histoire qui prouve bien que quand rien n'est vraiment terminé, les fantômes reviennent toujours... Sans doute que Camille en est un aussi pour lui...

    · Ago over 6 years ·
    Mariemad

    Ma Ma

    • Ils sont éternels je crois bien :)

      · Ago over 6 years ·
      Courte

      lilii

  • Arf quelle sensation tu nous livres là... Agréable et troublant

    · Ago over 6 years ·
    Suicideblonde dita von teese l 1 195

    Sweety

    • Merci du passage :)

      · Ago over 6 years ·
      Courte

      lilii

  • "Il suffisait que je ferme les yeux pour replonger dans sa peau "Ah! l'amour. Joli texte.

    · Ago over 6 years ·
    Gif hopper

    Marion B

    • Merci Marion!

      · Ago over 6 years ·
      Courte

      lilii

  • Un texte agréable à lire et qui me rappelle ma propre histoire sauf qu'il est resté à la fin (et qu'il a les yeux noirs lol). Merci pour ce moment de lecture.

    · Ago over 6 years ·
    Unnamed

    Mélanie Courtois

    • Merci et félicitations alors pour votre fin heureuse :)

      · Ago over 6 years ·
      Courte

      lilii

Report this text