je croyais...

mery

Je croyais être un exemple j'étais fière de moi.
J'ai cru que la vérité suffisait, j'ai cru que c'était la seule chose qui comptais.
C'était fin octobre ça va tantôt faire une année.
C'était un soir gris j'ai regardé mon ange…et je lui ai tout avoué.

Je lui ai avoué mes émotions, mes sentiments, ma culpabilité.
L'effet des yeux de «Mme Illusions» qu'avait sur moi,
Son regard s'est assombri et elle m'a dit « Mery je sais ».

Elle m'a laissé faire, elle me regardait vivre de loin, elle a lu les échanges de nos écrits et ça l'a anéantie.
Elle me disait que savoir ça fait mal, mais le voir par écrit ça détruit.
Elle me disait: Mery...je ne parlerai pas à son mari, je ne dirai jamais rien à ses filles, je ne détruirai pas sa vie.

Elle m'a rendu son alliance, elle a continué sa vie.
On s'est promis respect et ne pas partir comme quelqu'un qui fuit, mais elle savait que début septembre je serais partie.
Je lui ai promis de ne pas partir en voleuse, et de prendre le temps de faire les choses avec responsabilité.
Elle me disait Mery tu sombres, tes yeux ont perdu leur luminosité.

Un soir assise sur le canapé, je lui ai parlé de mes projets « d'ailleurs » et elle, elle m'écoutait sans rien dire.
Elle me disait: tu as pleuré cette nuit...et je ne pouvais pas lui mentir.
Oui je pleurais souvent la nuit, mon subconscient me réveillait.
Et le jour dans les yeux de « Mme illusions » je m'oubliais.

Mme Illusions, qui a pris mon âme un jour d'automne.
Mme Illusions à qui j'ai donné tout ce que j'ai construit en 20 ans.
Mme Illusions qui n'a pas su voir au-delà de mon côté « pénombre ».
Mme Illusions qui se croyait sincère et forte du haut de ses
29 ans.

Dans ses yeux océan, j'y aurais mis mon âme, mon tout, mon « moi ».
Mais son jeune âge a fait d'elle un soldat.
Ces soldats qui vont au front pour sauver un honneur de soi avec fierté.
Et moi j'avais l'impression de guérir les blessures des cibles humaines qu'elle a manquées.

Elle disait qu'elle était vraie avec elle-même, que l'honnêteté était sa valeur.
Et quand elle s'est retrouvée seule dans son appartement, le temps a joué en ma faveur.
C'est dans l'intégrité de la vie qu'on découvre quelqu'un.
Et c'est seulement deux mois après son indépendance, que j'ai compris qui elle était vraiment.

J'ai conscience qu'elle s'est servie de moi, qu'elle avait besoin d'un « pion » pour faire le pas.
Mais même après la clairvoyance qui m'a électrocuté et mise face à la réalité, je ne lui en veux pas.
Elle m'a appris à voir au-delà d'un soleil levant.
Parce que mes valeurs peuvent être bafouées par un regard d'ange et le sourire d'un démon.

Je n'ai jamais eu peur de personne, je n'ai jamais eu honte de mes actes, j'assume tous mes choix, mes sentiments, mes émotions et ce que je suis vraiment.
Je réalise toujours mes rêves, je ne baisse jamais les bras et je ne fais jamais semblant.
…Je n'aurais jamais dû remettre mon bonheur dans ses yeux couleur océan, je lui ai donné le pouvoir de me détruire et pourtant, j'ai déjà connu cette douleur de l'absence qui me tue tout lentement…
Ça fait longtemps, j'avais 19 ans.

J'ai voulu « tuer » Mery hier soir, mon shoot était prêt, le garrot déjà à mon bras.
Et en s'asseyant sur le carrelage froid « mon ange » m'a simplement dit « ça fait 20 ans » tu vaux plus que ça.
J'ai failli oublier que ceux qui savent qui je suis,
savent toujours comment me sauver la vie.

Dans ma chute dans le vide il y a des lucioles qui éclairent mon chemin, elles ne me jugent pas et ne me lâchent pas la main.
Elles m'ont vu comme ça ne devrait pas être permis, au point du non-retour, là où l'on règle ses comptes avec le paradis.
Elles m'ont construit une maison en carton pour camoufler mes larmes, elles ont fait un chemin de lumière dans ma nuit.
Je ne le leur ai jamais dit...mon ange, ma sœur, mon amie d'enfance, mon parrain, ma famille…Merci.

J'ai compris la différence entre un "je t'aime" sincère et
un " je te veux" destructeur.
Et à ces « je te veux » qui n'étaient pas pour moi…j'y croyais vraiment.
Aujourd'hui je fais ce que j'aime, quand ça me plaît et à mon rythme, rien ne me fait peur,
Même plus la nuit, pas plus que la mort.

Je croyais être un exemple, je suis quelqu'un de sincère,
je l'ai toujours été.
Je croyais avoir des valeurs en béton et j'ai compris que l'exemple d'un homme ne s'arrête pas à la sincérité,
ce qui fait la différence, c'est l'honnêteté.

Aujourd'hui, je fais ce qui est correct, je vis avec honnêteté, parce que la sincérité c'est la « bonne conscience » d'un criminel habillé en ange.
Et l'honnêteté c'est la sérénité dans les petits bonheurs posés sur l'oreiller du sage.

Dans le noir de mon sommeil elle m'a réveillée,
elle était dans le salon et elle me regardait,
elle s'est assise au coin du canapé...et elle m'a dit :
Tu n'es pas une criminelle Mery, c'est la vie qui est faite ainsi.
Et tu ne m'as pas vraiment menti depuis le dernier automne, depuis notre décembre 2015  tu m'as toujours tout dit. 

Tu n'es plus ma femme depuis ce jour-là et les blessures que tu m'as infligées sont profondes.
Mais je veillerai à ce que tu ne réouvres pas ta tombe.
Mes blessures sont énormes mais tu es quelqu'un de bien.
Je te souhaite d'être plus forte dans ton demain.

Je te souhaite un cœur comme le tien,
je te souhaite quelqu'un qui respecte d'où tu viens.
Et malgré tout, je t'aiderai à guérir ces blessures sur ton cœur qui t'ont séparées du mien.
Mery je sais que tu as cru en elle et qu'elle t'a fait croire qu'elle t'aurait donné une vie.
A tel point que tu as éloigné les 6 valeurs fondamentales pour lesquelles tu vis.

Je sais que les larmes que tu verses pour elle, tu voudrais les verser ailleurs,
je sais que tu voudrais me protéger de ta douleur.
Oui c'est vrai je porte la douleur de ta trahison sur me bras,
mais toi et moi avons connu le pire et on s'est toujours promis le meilleur .
Donc je garde ma promesse de ne jamais te laisser sombrer.
Comme tu as gardé la tienne de ne pas permettre à qui que ce soi de t'humilier.

Ne lui en veux pas, elle est jeune. Je lui en veux déjà assez d'avoir fait de toi ce que tu es, de ne pas t'avoir comprise comme tu le méritais.
Ne lui en veux pas, elle ne pouvait pas te donner plus, elle a un âge où les ailes poussent.
Ne lui en veux pas de ne pas avoir compris.
Elle a une vision différente de la tienne, une autre vision de la vie. Elle est tout noir ou tout blanc, oui je sais, ça t'a détruit…toi tu vois au-delà de la nuit.

Tu as cru qu'elle comprenait que tu la protégeais du monde.
Tu as vraiment cru qu'imposer le silence autour d'elle pouvait lui faire prendre conscience du danger?
Ce danger des gens qui détruisent des vies avec leur façon de vivre dans le moule de la société.
Ce côté tranchant de vivre une illusoire réalité .
Parce que tu savais qu'elle était comme ça, et qu'elle aurait un jour abdiqué .
T'es-tu déjà demandé jusqu'où elle a vraiment cru en toi ? Jusqu'où elle a été capable de t'écouter?
Crois-tu vraiment qu'un jour elle t'aurait laissé entrer dans sa famille pour avouer la vérité ? Tu aurais dit quoi ? J'aime votre fille et on va se marier ?
Ne t'es-tu jamais rendue compte qu'elle est si jeune à ne pouvoir rien faire d'autre que t'effacer ?

Pensais-tu qu'elle était assez adulte pour te connaitre au point de savoir qui tu étais ?
Avait-elle compris que tu avais signé les papiers de ruptures de nos vies ?
Avait-elle cette maturité de voir ton âme au-delà du concret ?
Était-elle assez femme pour comprendre tes pleurs la nuit ?
Assez à l'écoute de la manière dont tu préparais vos vies ?

Tu voulais construire ta vie, une brique après l'autre avec elle.
Mais tu as pris tes ailes et tu les as brisées.
Elle parlait de temps, mais il était déjà compté.
Elle a fait tout ce que tu ne supportes pas, et même ça tu ne le voyais pas...ou peut-être si, tu l'as vu quand même et ton instinct te disait « freine ».

Avait-elle compris que nous étions séparés déjà depuis la fin de l'année ?
Lui as-tu dit que tu la regardais vivre de loin et que tu savais ce qu'elle préparait ?
Que tu avais compris que dans ses choix elle ne t'incluait pas ?
Tu as cru en toi...ce côté de toi que tu lui as donné comme tu l'as rarement fait.
Tout en sachant qu'un jour ce « toi » aurait explosé en éclats...
Les mots de Doro résonnent "tu as une seule âme Mery, protège-là ".

Tu as fait un parcours, tu es partie sans moi. Tes cartons étaient prêts là devant la porte d'entrée.
Je t'ai souvent dit, si tu l'aimes vas-y. Mais tu es tellement brisée qu'aujourd'hui je te demande de rester "en toute amitié".
Tu as le choix, comme tu l'as toujours eu.
Prends soin de toi et fais attention à la rue.

J'ai choisi de m'aimer pour de vrai, cesser d'avoir peur du temps,
arrêter de faire de grands plans, arrêter cette illusion qu'elle m'aurait fait un enfant.
J'abandonne les mégas projets du futur, j'arrête de croire à l'empathie des gens,
J'ai cru donner ma vie aux personnes qui le méritaient vraiment...et pourtant.

Je croyais être un exemple, je suis quelqu'un de sincère, je l'ai toujours été.
Je croyais avoir des valeurs en béton et j'ai compris que l'exemple d'un homme ne s'arrête pas à la sincérité,
ce qui fait la différence c'est l'honnêteté.

Je l'entends mon ange la nuit quand elle vient à tâtons dans ma chambre et qu'elle pose son regard sur moi.
Je vois les nuances de l'amour…avec lesquelles elle se bat pour ne pas s'endormir dans mes bras.
Elle met sur mon chemin des graines de tournesol, ma fleur préférée.
Elle m'a dit tu devrais tatouer sur ta peau les 6 valeurs qui t'ont autrefois sauvées.

Je découvre cet automne comme un réveil après la guerre.
Les nuances dans le ciel sont devenues ma prière.
Mon étoile est là, toujours quelque part en moi, comme les arcs-en-ciel après les orages d'été.
Mon étoile, je l'aimerais toujours, je n'arrêterais jamais de la protéger…mais j'ai arrêté de la regarder.

Je suis en reconstruction complète de moi.
Je reconstruis ma maison après le tsunami
Je replante les graines pour enraciner ma vie.
Je les mets en terre avec toute la force que j'ai
Je l'arroserai tous les jours avec Justice-Vérité-Sérénité-Empathie-courage-Intégrité.
Et les graverai sur ma peau pour ne plus jamais m'oublier. 


Mery
24.10.2016

  • Je relis tes mots, la vérité des sentiments est toujours aussi belle, une leçon de vie, le tourment inspire l'esprit, l'esprit tourmente le corps, et moi je prend pour leçon de vie tes mots... Ton Paweł

    · Ago 9 months ·
    Page couverture avec sorci%c3%a8res 305 ko bis 326x461 rec 11

    Pawel Reklewski

  • Merci!

    · Ago almost 3 years ·
    Un inconnu v%c3%aatu de noir qui me ressemblait comme un fr%c3%a8re

    Frédéric Clément

  • Très fort, très émouvant... Je suis touchée par cette grande souffrance...

    · Ago almost 3 years ·
    Coquelicots

    Sy Lou

  • Ma peur s'est évanouie Mery de t'avoir perdue
    Tu m'as manqué
    Je t'embrasse

    · Ago almost 3 years ·
    Images

    aurevoir

  • Je connais ta force et la beauté de ton âme Mery... Je ne lâche pas ta main... Et l'espoir est au bout du chemin aussi escarpé soit - il... Avec mes plus tendres bisous pour aborder cette nouvelle année!

    · Ago almost 3 years ·
    2016 12 27 01 44 24

    angemarina

    • Ma douce Marina....Je connais aussi les nuances de ces couleurs que tu fais tiennes quand tu leurs donne la vie au bout de ton pinceau....merci de me permettre de voyager dans ton monde...il me rend sereine.

      · Ago almost 3 years ·
      Image

      mery

  • Mery ton retour me fait grand plaisir. Autant d'émotion, de sincérité et de courage qui transpire de ton texte prouve la beauté et la générosité de ton âme! Merci et bises à toi.....

    · Ago almost 3 years ·
    Win 20190225 10 13 13 pro

    Franck Bessieres

    • Merci Franck :-)
      C est bon de revenir

      · Ago almost 3 years ·
      Image

      mery

  • Quel courage de pouvoir écrire tes blessures et dévoiler ton âme qui reste si pure, avec de belles valeurs bravo Mery :)))

    · Ago almost 3 years ·
    Dsc 1048

    lafeeclochette743887

    • Un grand merci...:-)

      · Ago almost 3 years ·
      Image

      mery

  • Bonjour Mery...Mery que je découvre avec ses blessures à vif, sa sincérité ! Quel texte sublime, émouvant et quelle écriture, mais quelle écriture. C'est mon amie nilo qui m'a soufflé votre (ton) prénom...un tel enthousiasme lorsqu'elle parle de toi !

    · Ago almost 3 years ·
    Louve blanche

    Louve

    • Juste un énorme MERCI à toi..... :-)

      · Ago almost 3 years ·
      Image

      mery

  • Petit Ange... Tu t'es abandonnée à tes démons et tu leur as permis de s'emparer de ton âme. Tu es revenue de l'enfer. Je t'admire pour cette force surnaturelle qui t'a permis de te relever, je t'admire pour cette humilité incroyable dont tu fais preuve devant l'horreur que tu as vécue, je t'admire d'avoir oser partager ta douleur avec nous avec tant d'honnêteté. L'amour qui te revient aujourd'hui de nous tous, c'est celui que tu as semé. Enfin, je n'ai pas de mot pour dire à quel point j'admire ta femme pour sa beauté, sa pureté et sa force... Et la façon dont tu lui rends honneur à travers tes mots comme une nouvelle déclaration d'amour qu'elle mérite au delà de tout.

    · Ago almost 3 years ·
    Pas toi

    nestorphee

    • ...Merci...d être là...vraiment....

      · Ago almost 3 years ·
      Image

      mery

  • Wouaw...quel texte ! Superbe.

    · Ago almost 3 years ·
    Gaetan faucer

    Gaëtan Faucer

  • Tu es revenue de très loin... les blessures nous font mûrir... une page se tourne pour laisser place à un nouveau chapitre. Je ne suis jamais très loin... c'est bon de te retrouver.

    · Ago almost 3 years ·
    Rodin baiser 300

    ange-gardien

  • Merci....ça me touche

    · Ago almost 3 years ·
    Image

    mery

  • Comme je suis heureuse de te retrouver ici Mery! Tes mots qui saignent mais aussi qui rassurent :"je replante des graines pour enraciner ma vie" Bises

    · Ago almost 3 years ·
     20160514 112546 (2)

    Colette Bonnet Seigue

  • La vie et toutes ses nuances de couleurs...contente de te retrouver.

    · Ago almost 3 years ·
    Default user

    nathalie-timy

    • Ma petite luciole....merci de ne pas me lâcher la main...

      · Ago almost 3 years ·
      Image

      mery

  • Une plume toujours aussi sensible.
    Un plaisir de te retrouver mery.
    bisou à toi.

    · Ago almost 3 years ·
    Lisbonne 27 29 juillet 2010 028

    Frédéric Cogno

    • Merci....j'irai loin.. ;-). Sur ta page

      · Ago almost 3 years ·
      Image

      mery

  • Mery que je retrouve enfin

    · Ago almost 3 years ·
    Default user

    Pascal Bailly

    • ...merci de me donner ces clefs qui sauvent....

      · Ago almost 3 years ·
      Image

      mery

  • Tu n'as pas quittée mes pensées Mery, espérant ton retour avec ton amitié et la sincérité de tes textes. Mon amie je suis si heureuse aujourd'hui de te lire. Je suis avec toi et t'embrasse tendrement. Nicole

    · Ago almost 3 years ·
    Version 4

    nilo

    • Nicole...ma fidèle Nicole....Merci également d être là....

      · Ago almost 3 years ·
      Image

      mery

  • Heureuse de te voir de retour Mery ... En pleine reconstruction... Il faut parfois du temps pour cheminer ... Tes mots sont toujours aussi beaux et bouleversants ...

    · Ago almost 3 years ·
    W

    marielesmots

    • ..heureuse moi aussi de te savoir toujours là à me lire
      Merci

      · Ago almost 3 years ·
      Image

      mery

  • Très beau , très fort, poignant et très bien écrit....

    · Ago almost 3 years ·
    Oeil

    anne-onyme

    • ....Le trésor....il me parle bien...merci ;-)

      · Ago almost 3 years ·
      Image

      mery

  • on ne se souvient que des événements, et parfois il faut les graver sur la peau pour les adopter , ces moments qui font mal, qui font mal, tu n'est pas à moi et pourtant je suis en toi, quelque part, léger, léger... Pawel...

    · Ago almost 3 years ·
    Apophysis 140124 1 n1 lune 448x231

    Pawel Pivovarof

    • ....Merci

      · Ago almost 3 years ·
      Image

      mery

Report this text