Le pélican

matt-anasazi

Éric,

Tu as semblé étonné que je me tatoue un pélican sur l’épaule gauche. Je n’ai pas la force de réécrire ce que je ressens, je t’arrache un extrait de mon journal. Fais-en ce que tu voudras…

12/05

Samedi soir. Je suis assise sur le canapé, j’attends. Comme chaque samedi soir. La télé joue, je crois que c’est une série télé… Y a des bruits autre part mais je ne les  écoute pas. Je suis partie loin, tellement loin que rien sur cette terre ne pourra me ramener…

Une fois de plus, la soirée s’est passée comme d’habitude : je suis sortie du boulot, je me suis précipitée pour qu’on mange ensemble. Bien obligée, je savais qu’après tu sortais. La sortie du samedi soir de monsieur…

Depuis quelques minutes, je cherche à calmer mon impatience pour le reste de la soirée. La télé me gonfle, les DVD, pas la peine… La chaîne hifi, oui. En avant pour un peu de musique, ça va me changer les idées. Et ça me motivera pour ranger un peu le salon.

 

Je suis tombée sur un album photo, celui du voyage à Dublin. Des moments de bonheur. Instantanés d’une vie qui me semble tellement étrange, étrangère même. En particulier, celle du village de pêcheurs. Tu te rappelles peut-être (peut-être pas, qu’importe ?) la taverne où on s’était arrêté, « l’auberge du pélican ». Avec son tenancier et le vieux, avec leur accent rocailleux. Ils nous avaient expliqué pourquoi ils avaient autant de respect pour les pélicans. Le symbole de la pêche et de l’amour poussé à son extrême (le pélican capable de laisser ses enfants se nourrir de sa chair, jusqu’à en mourir pour qu’ils vivent !) Peut-être aussi que tu te rappelles qu’on a passé une après-midi tous les deux face à la mer… Peut-être.

 

23h. Trop fatiguée, je vais me coucher, j’en peux plus et tu n’es pas rentré. Dans le miroir, j’ai croisé une fille encore jolie pour ses 32 ans qui attend son homme. Elle s’est mise à chialer sous mes yeux, trop crevée d’attendre et d’attendre. Elle a l’air à bout, le regard vide, si tu la voyais…

Rien à voir avec ta tête quand tu parles d’Elle. Cette Elle, cette Gabrielle dont tu n’as pas arrêté de me rebattre les oreilles pendant les derniers mois. Ta nouvelle collègue de bureau, elle te plait, Elle. J’ai fait ce que j’ai pu pour ne pas me sentir envahie mais elle se glissait partout dans la maison, dans notre vie… dans notre lit aussi, je parie aussi, vu l’air que tu avais les dernières fois où on « faisait l’amour »…

 

Je viens de faire un cauchemar. J’étais seule dans le noir, perdue dans le brouillard… toute seule… Avec la lampe de chevet allumée, c’est pareil ! T’es resté avec Elle. Comme chaque week-end depuis des mois !

Pas moyen de me rendormir. Je gamberge : tu crois qu’on peut aimer quelqu’un plus que soi-même ? On peut vouloir le bonheur de quelqu’un même si ce bonheur te crève le cœur ? Même si tu prives de bonheur, d’air pour l’autre ? Je t’ai laissé partir avec Elle, avec l’espoir dingue que tu reviendrais un jour, que c’était une passade, que si c’était moi qui te laissait aller avec Elle, tu reviendrais surement… Je me suis bien plantée.

Et me voilà comme une conne, à attendre.

Attendre que le sommeil m’abrutisse tellement que je ne sentirai plus la douleur.

Attendre que mon esprit arrête de se torturer.

Attendre que tu m’arraches complètement le cœur.

Comme le pélican attend la blessure qui le tuera. Et là, il s’effondre. Plus de douleur même si ses petits achèvent de le dévorer…

  • Après Combourg, un nouveau chemin de solitude. Beau texte renfermant beaucoup de douleur dans ces mots. Beaucoup beaucoup.

    · Ago about 6 years ·
    Vintage headless man by hauntingvisionsstock 1

    Yannick Darbellay

  • Ton masculin/féminin ou yin et yang, sont très équilibrés et complémentaires. Les sentiments féminins du pélican sont bien exprimés, c'est exactement ce que ressent une femme délaissée. D'ailleurs une femme a l'instinct développé je dirai même un sixième sens et elle sait quand l'homme n'est plus en phase avec elle. C'est très bien écrit et décrit.
    CDC

    · Ago about 6 years ·
    Yoda 24 04 09 002 92

    yoda

  • Ton masculin/féminin ou yin et yang, sont très équilibrés et complémentaires. Les sentiments féminins du pélican sont bien exprimés, c'est exactement ce que ressent une femme délaissée. D'ailleurs une femme a l'instinct développé je dirai même un sixième sens et elle sait quand l'homme n'est plus en phase avec elle. C'est très bien écrit et décrit.
    CDC

    · Ago about 6 years ·
    Yoda 24 04 09 002 92

    yoda

  • Très bien écrit, décrit et très très humain... Pour une fois que la situation du couple est claire et que rien n'est fait dans le dos... Dommage que l'héroïne encercle sa souffrance pour faire naître la culpabilité chez l'autre, en plus bien étalé sur un cahier. Aaaaah... Le chemin du Vrai Amour est long... En tout cas, Matt, bravo, ton texte en dit très très long... :)

    · Ago about 6 years ·
    Photo0486

    apolline

  • Texte très émouvant, des mots qui touchent au cœur!!

    · Ago about 6 years ·
     20160514 112546 (2)

    Colette Bonnet Seigue

  • Bonsoir Matt,

    Un bien beau texte tout en émotion sur les "tragédies" de la vie ! Le personnage est bien campé, et son "épaisseur" psychologique est réaliste. Bravo à vous pour avoir réussi cette transposition et avoir su capter toute l'attention du lecteur dans cet émouvant récit.
    À bientôt de vous lire.
    Bien amicalement.

    Paul Stendhal

    · Ago about 6 years ·
    Icone avatar

    Paul Stendhal

  • Bonsoir Matt,

    Un bien beau texte tout en émotion sur les "tragédies" de la vie ! Le personnage est bien campé, et son "épaisseur" psychologique est réaliste. Bravo à vous pour avoir réussi cette transposition et avoir su capter toute l'attention du lecteur dans cet émouvant récit.
    À bientôt de vous lire.
    Bien amicalement.

    Paul Stendhal

    · Ago about 6 years ·
    Icone avatar

    Paul Stendhal

  • Une victime d'un amour dévorant et non partagé. Une belle transcription de son état.

    · Ago about 6 years ·
    Image

    Archange Flippé

  • Très émouvant, très durement réaliste aussi! On n'a pas du tout envie de connaître Eric...

    · Ago about 6 years ·
    Oiseau... 300

    astrov

  • J'aime beaucoup!

    · Ago about 6 years ·
    15940570 1270115736399939 462101946758410806 n

    nao-mi-z-pan

  • Merci beaucoup, Bella !

    · Ago about 6 years ·
    Avatar loup 54

    matt-anasazi

  • Le symbole du Pélican est bien choisi (au passage, tu m'apprends quelque chose)...je suis touchée par la souffrance et la résignation de cette femme...Chacun de tes textes est la preuve éloquente de ta capacité à te renouveler. Bravo !

    · Ago about 6 years ·
    Ciel %c3%a9toiles2

    bella-leff

  • Merci si tu trouves ce texte émouvant, Octobell. J'ai tenté il y a plusieurs mois de me mettre à la place d'une femme trahie !

    · Ago about 6 years ·
    Avatar loup 54

    matt-anasazi

  • Ahlalala mon dieu, c'est une situation atroce. C'est triste, émouvant, et très percutant !

    · Ago about 6 years ·
    Logo bord liques petit 195

    octobell

  • Merci à toutes et à tous ! Je suis très touché que ce récit vous ait émues.

    · Ago about 6 years ·
    Avatar loup 54

    matt-anasazi

  • L'image du Pelican est très forte ! La violence des mots accordée à celle de sa peine, ça rend ton texte poignant ... Bravo !

    · Ago about 6 years ·
    20130820 153607 20130820153847362 (2)

    rafistoleuse

  • cdc ! Bouleversant de réalisme...

    · Ago about 6 years ·
    Zt245dd

    redstars

  • Cerise, Christine, merci à toutes les deux de suivre mes textes. Une petite glissée il y a longtemps dans la détresse d'une femme...
    @ Arthur : tu as raison. Le pélican incarne le Christ comme symbole de l'amour poussé au sacrifice de soi. Ici, l'héroïne expérimente un sacrifice "christique" bien que laïc et humain...

    · Ago about 6 years ·
    Avatar loup 54

    matt-anasazi

  • C'est sublime. J'ai adoré. Ca prend aux tripes . c'est bien écrit et la scène des pêcheurs réalistes. Cdc

    J'ai vérifié pour le pelican. Ce que tu as dit est exact. Et cette interprétation a donner comme image la chose suivante. Le christ fait penser au pelican puisqu'il se sacrifie pour ses enfants.

    · Ago about 6 years ·
    10712727 927438223957778 7773632960243052824 n

    cerise-david

  • quoi dire sauf que ce texte me touche particulierement, il y a une tristesse, une blessure si immense que la douleur envahie tes mots ainsi que le desespoir et cela m'a bouleverse.

    · Ago about 6 years ·
    521754 611151695579056 1514444333 n

    christinej

  • le Pélican est le symbole du Christ...

    · Ago about 6 years ·
    P1000170 195

    arthur-roubignolle

Report this text