L’eau se diamante

Stéphan Mary

Défi n°13 de Elfie du club « Jetez l’encre » http://youtu.be/CVSQnsorqjY "écrivez un truc planant, qui vous fera du bien"avec une petite contrainte : LE TEXTE NE DOIT PAS EXCEDER DEUX PAGES !

Texte certifié

Il est 11 heures et mon pote Max me propose d’aller chez Fred que je ne connais pas. Il m’emmène avec lui pour fumer un joint. Max a bientôt 25 ans et ne se déplace que rarement sans sa bouteille. C’est un mec de la rue, il est pardonnable. Il sonne chez Fred en lui demandant s'il peut monter avec un copain. Le loquet se débloque. C'est au 5ème étage d'un immeuble pas terrible, avec une cage d'escalier pas terrible et des p'tains de marches à la c...  Max pousse la porte entrouverte. C'est une pièce de 10 m2 en soupente dans laquelle se trouve un vieux canapé deux places à même le sol, un matelas couleur trépassée avec un drap et une couverture roulés en boule à la va vite. Des feuilles de cigarettes encombrent le seul espace disponible, carré, plat, appelé dans d'autres circonstances dessus de table basse. Des restes de pétards s'accumulent dans le cendrier, des boîtes de bière à 8° ponctuent l'ambiance. Ca fait un moment que je n'ai pas remis un pied dans l'appart de mes 20 ans.

Fred est assise dans la seule chaise, devant un bureau sur lequel l'écran plat semble être l'objet central de la pièce. Elle a les cheveux courts ébouriffés qui crépitent sous la lumière du velux ouvert. Elle salue d’un bonjour franc et clair. Nous bloquons. Je me perds dans l’immensité de ses yeux bleus. Je lui demande "On t'a réveillée ?". Le regard à nouveau rivé sur l'écran elle répond  "Oh non je suis réveillée depuis 9 heures mais j'ai mis un film et j'ai roulé un joint. J'émerge".  Je m'assieds dans le canapé déjà occupé par Max. Il monopolise la parole, dissertant sur la soirée de la veille comme d'un moment d'embrouilles chez Fred alors que celle-ci dormait. Elle confirme "oui c'est l'absinthe qui m'a laminée." Je pense et bin... Il se lève pour aller aux toilettes et continue à commenter mais elle l'interrompt "Pisse droit. J'en ai marre que vous bombardiez les chiottes." puis se tourne vers moi "excuse le langage mais ça m'excède". Ca m'excède... je ne m'attendais pas à ce mot là. Nous fumons. Elle met Hope Sandoval, Wild Roses. Il n’y a qu'à écouter alors nous écoutons et puis Max dit "Il doit me rester un truc à fumer après je me casse". Elle surenchérit « Moi aussi, il faut que je sorte mettre une lettre pour la sécu. Je t'accompagne ». Puis elle rajoute "J'ai oublié mon rendez-vous avec l'opac. C'est affligeant". Je n'en reviens pas "c'est affligeant…"  Il y a un tel décalage entre elle et l’environnement, je suis sous le charme.

Max met des petits bouts noirs dans un papier d'alu et fait chauffer. La fumée sort comme un signal indien, se dirige joliment à l'air libre vers ma bouche qui aspire les effluves de l'opium indien. Je sens mon corps en légère flottaison. Je murmure "ça fait des années" puis je me laisse aller à la légère brise qui parcoure mon visage un soir, assis au bord de la baie d'Along, à relire une lettre écrite par Dieu. Je me souviens de l'émotion à la lecture de cette lettre, puis de cette sensation si perceptible d'être en accord avec moi-même, en accord avec ce qui m'environne. Une sensation de sagesse paisible...

Je regarde l'horizon et je laisse faire. Je vois Fred s'asseoir à côté de moi et regarder dans la même direction. "Tu sens la brise ?" Elle murmure "Je sens la brise et j'entends l'eau qui se diamante. Je sens le rougeoiement du soleil et je me sens libre. Simplement libre". Je relève la tête et m'aperçois que Fred est toujours sur sa chaise, j'entends Max qui finit sa phrase "Il a 34  ans, t'en as 32, vous avez à des choses à vous dire, je vous laisse entre vieux". Il prend la lettre, lui fait la bise, me tend la main en me donnant son n° de portable "Au cas ou...".Bien joué Max ! Fred me dit "Tu veux une bière ?" Je réponds "non mais si tu as un verre de bon vin blanc..." "J'ai !"

Elle propose de regarder la saison 2 de "Six feet under ".  Ok. Je me sens bien. Je suis à 3000 mètres, assis en haut du mont Macchu Pichu. Je suis seul dans cette naissance du soleil avec la terre. J’embrasse un dauphin dans la méditerranée orientale. Le paysage est grandiose. L’eau se diamante à l’orée de ses yeux bleus.   

Je suis bien.

  • Le philosophe sait que tout être redonne le meilleur de lui-même ; une ascension, aussi fragile soit-elle, implique toutes cultures à accepter sans réserve, autant de différences qu'il y a d'humains sur terre : la vie c'est la tolérance.
    Le poète à la criée des lettres de l'alphabet, resitue la liberté au centre d'un intérêt commun ; le bonheur, est de voir vivre l'autre aux grands jours, comme aux grandes nuits, sans que personne ne fabrique une éclipse supplémentaire, à celles que la nature nous donne, le droit de voir avec émerveillement. " Cieux bleus ", Dimir-na.

    · Ago almost 7 years ·
    Img 0875 150

    dimir-na

    • Publie ton commentaire en texte ! C'est vraiment bien. Merci de ces quelques phrases qui tapent jute

      · Ago almost 7 years ·
      La main et la chaussure

      Stéphan Mary

  • Merci pour vos commentaires. Ravissement des mots lorsqu'ils procurent des images pour le plaisir.
    Elisabetha, Saint Exupéry ??? Dessine moi un mouton qui m'indique dans quel prés je vais trouver cette culture qui me manque ou m'influe bien malgré moi. Je ne sais pas à quel moment St EX m'a inspiré mais je vais chercher. Si tu peux m'aider.... En tout cas merci pour la référence, c'est troublant ! D'autre part, tu n'as rien perdu à ne pas connaître ces excès de jeunesse ;)

    · Ago almost 7 years ·
    La main et la chaussure

    Stéphan Mary

    • s"aimer c'est regarder ensemble dans la même direction. c'est cette phrase là.

      · Ago almost 7 years ·
      Bbjeune021redimensionne

      elisabetha

    • Oups ! Alors là tu me scotches :) Non vraiment je n'aurais pas fait le lien ! J'écrivais cette phrase/dicton/maxime sur mes cahiers de texte en primaire. Une sacrée madeleine... Merci pour la référence très flatteuse

      · Ago almost 7 years ·
      La main et la chaussure

      Stéphan Mary

  • très joli l'eau se diamante. Çà "tchatche" mais en poésie.
    Mais par contre à d'autres moments de lecture, j'ai retrouvé quelques origines de phrases mises en culture.(Saint Saint-Exupéry). J'ai aimé aussi "ce qui m'environne"personnellement je n'ai jamais connu cet atmosphère que tu décris(ni de très près ni de très loin) juste inconnu.

    · Ago almost 7 years ·
    Bbjeune021redimensionne

    elisabetha

  • ah oui ça le fait bien, même très bien...

    · Ago almost 7 years ·
    Photo0486

    Apolline

  • Ton écriture est aussi planante que l'atmosphère.

    · Ago almost 7 years ·
    Adam orig

    sophie-l

  • Coup de foudre planant : chapeau bas ! Personnages ciselés en peu de mots, situation étrange (un peu "Drôle d'endroit pour une rencontre") ! CDC

    · Ago almost 7 years ·
    Avatar loup 54

    matt-anasazi

  • Craie,ne,lait,Milka Watt,s,nuée nuage timbre,éé,braséro Bravo,MI sel missive toute ancre fran,CO,de pores table,prose,éé,nappe,éé,pouls,éé,nacre,(impasse des Z,énarques,il va cent dire,mieux deux tons sien,santon Saint,l essieu vot,l écrire vot,bref,les écrits tot,en grive aile not,e,)Bonne soirée,.

    · Ago almost 7 years ·
    2012 09 07 12.19.16   copie 92

    Fil,Hip,Oohhh, 18 Rockin Cher

  • Alors ça c'est cooool...
    Tu me fais penser que moi aussi, ça fait un bail que je suis pas retourné dans l'appart' de mes 20 ans...

    · Ago almost 7 years ·
    Francois merlin   bob sinclar

    wen

  • Bonjour Stéphan,

    Un très joli texte, comme à l'accoutumée, et une plume de talent qui nous envole de bonheur à chaque fois, et avec laquelle on plane où qu'elle nous emmène. Avec elle, "l'encre se diamante à l'orée de ses mots bleus" !
    Merci Stéphan pour ce très beau partage.
    Bien amicalement.

    Paul Stendhal

    · Ago almost 7 years ·
    Icone avatar

    Paul Stendhal

  • je ne sais pas comment je vais commenter ton texte. je crois que j'ai fume tes mots et que je suis partie avec toi dans ce delire planant. l'histoire qui debute entre ces deux la est belle et le titre j'adore. bravo cdc

    · Ago almost 7 years ·
    521754 611151695579056 1514444333 n

    christinej

  • Manque une image....même si j'en ai des dizaines qui me viennent dans la tête !

    · Ago almost 7 years ·
    10712727 927438223957778 7773632960243052824 n

    cerise-david

    • Les images sont dans les mots ah moins de capter une légère fumée... Le principal étant celles que tu as imaginé par la lecture. Merci de ton commentaires

      · Ago almost 7 years ·
      La main et la chaussure

      Stéphan Mary

  • Pour lire les commentaires http://www.welovewords.com/documents/l%E2%80%99eau-se-diamante

    · Ago almost 7 years ·
    La main et la chaussure

    Stéphan Mary

  • Merci de vos commentaires qui ont un je ne sais quoi de ... diamant Planant ! Je nous en ressers ne petite rasade ?

    · Ago almost 7 years ·
    La main et la chaussure

    Stéphan Mary

  • Bon. Cette eau...qui se diamante. Si j'en avais pas des ailes...ça m'en ferait pousser. Magnifique. Merci

    · Ago almost 7 years ·
    6a91db435719228679d4052389e2fb1a

    El. Imy

  • Même analyse que Rafistoleuse. Ce texte m'a fait voyagé dans un épisode de The Wire, j'aime beaucoup ce côté "planant" que tu as choisi.

    · Ago almost 7 years ·
    Vava

    fairyclo

  • Planant...
    l'évasion serait-elle en fumée?

    · Ago almost 7 years ·
    D9c7802e0eae80da795440eabd05ae17

    lyselotte

  • Et ce texte est BIEN !

    · Ago almost 7 years ·
    Default user

    tendresse

  • Aah, la tienne avait l'air de meilleure qualité ^^

    J'aime bien Fred et sa façon de s'exprimer en décalage avec son univers, elle est perchée et pas qu'à cause de son joint et d'ailleurs, lui c'est pareil il est perché mais plutôt à cause de ses sentiments naissants :)

    J'aime beaucoup, la poésie que tu mets dans une tranche de vie quotidienne des protagonistes.

    · Ago almost 7 years ·
    20130820 153607 20130820153847362 (2)

    rafistoleuse

Report this text