Prisonnière.

yan--2

Viens Maman, sortons un peu…

Allons dans le jardin

Respirer les parfums

Sous la tonnelle de lierre.

Te souviens-tu Maman

Place des lavandières

Le savon au jasmin

Passant de mains en mains.

Les draps que l’on battait

Jusqu’à n’en plus finir

Les cancans et les rires

Et la sueur aux paupières…

Te souviens-tu d’hier

Quand nous creusions tous deux

De nouveaux nids aux roses

De nos ongles glaiseux.

Et la saison venue

Tous les fuchsias et roses

Embaumaient du parterre

Jusqu’au plus haut des nues…

Sortons un peu Maman

La pluie a pris sa pause

La chaleur de la pierre

Est douce maintenant.

Te souviens-tu de l’air

Que tu jouais au piano

Je ne jouais que les ‘’do’’

Mais tu étais si fière…

Tu ne te souviens plus maman

De tous mes souvenirs

Le fauteuil en fer-blanc

Pour toi semble souffrir.

Poupée de porcelaine,

Tu es là en ta bulle

Dont tu ne sors plus,

Je me sens ridicule

A me pleurer dessus…

Maman j’ai tant de peine,

Je t’en prie souviens-toi

Au moins une dernière fois

Une dernière fois de moi…

Report this text