Un conte pour enfant ?

Alain Le Clerc

L’ambulance est sortie en trombe du stationnement de la bibliothèque. La pauvre Mme Magda était attachée au brancard et les ambulanciers lui ont administré un puissant sédatif pour la calmer. Le vieux bibliothécaire a expliqué aux journalistes de la télé que Mme Magda, une auteure connue de conte pour enfants, s’est soudainement mise à insulter les enfants, à cracher des injures les plus viles… allant même à menacer certains d’entre eux.

Toute cette incroyable histoire aurait pu être qualifiée de légende urbaine si un jeune aide-bibliothécaire  n’avait pas donné aux médias une copie d'un enregistrement vidéo amateur.

Voici la transcription de ce qui s’est passé à la bibliothèque de St-Constant, en banlieue de Montréal ce samedi 22 décembre 2012 :

(Monsieur Norbert Simon, qui se présente devant une trentaine de jeunes étudiants et étudiantes de 9 à 11 ans)

- Hum, hum. (il tapote le micro) Mes amis ! Merci d’être venu en grand nombre pour la lecture publique du dernier conte d’une auteure québécoise -et une grand-mère- adorée des jeunes et des moins jeunes … Mme Magda ! (applaudissements)

Une dame dans la soixantaine s’avance en souriant, elle ouvre un gros livre et pose de petites lunettes au bout de son nez.

- Bonjour ! Merci d’avoir bravé le froid pour venir écouter une vieille dame et ses lubies.. (rires polis) bien, commençons.

- La petite orpheline et le vieillard..

Une main se lève au milieu du groupe d’enfants.

- Oui? Demande l’auteure en esquissant un sourire.

Une fillette se lève.

- Madame Magda, pourquoi une orpheline, n’est-ce pas un peu cliché ? Un peu misérabiliste ?

- Quoi ? (elle soupire) c’est ta maman qui t’as dit ça ou quoi ? (elle fronce les sourcils en direction des adultes qui peuplent l’arrière de la salle) L’orpheline est un personnage, comme Harry Potter ou Annie ou Oliver Twist… Bien, continuons…

Un jeune garçon se lève à son tour.

- Et le vieillard ? Qu’est-ce qu’il fait avec l’orpheline ?

- QUOI ? Euh.. Bien,, jeune garçon, laisse-moi amorcer l’histoire . Et tu verras qu’il s’agit d’un joli conte sur l’amitié improbable entre une fillette et un vieillard esseulé qui ..

- Tu parles ! Un vieux pervers !

Mme Magda toussote. Elle reprend sa lecture en accélérant un peu le débit..

- Bon. La petite orpheline aimait jouer avec sa vieille poupée défraichie. Elle avait le cœur gros à l’approche de la fête de Noël. Un petit chat errant sauta sur le bord de sa fenêtre. Il constata sa tristesse et lui dit : ‘’ ne sois pas triste, car… ‘’

- Un chat qui parle! Dis la fillette.. Ça coupe l’identification stanislavskienne du lecteur dès le premier paragraphe..

- Ne sois pas si puriste, dis le garçon, il s’agit ici du classique emploi de l’anthropomorphisme cher à Walt Disney et Jean de Lafontaine.

Mme Magda regarde autour d’elle. Il s’agit sûrement d’une blague.. L’animateur d’une émission de télé de caméras cachées devrait sûrement faire irruption d’une seconde à l’autre… Bon, autant jouer le jeu …

- Le chat, reprit-elle, s’approcha de la fillette : ne sois pas triste, tous tes vœux seront exaucés avant minuit.

- Ah ! Bien ça c’est beaucoup mieux !!.

- T’as raison ! dit un garçon avec une énorme paire de lunettes. Avec cette phrase, l’auteure introduit un élément de suspense et elle crée une attente chez le lecteur.

Mme Magda fait un clin d’œil au bibliothécaire. Elle est certaine qu'il fait partie de ce canular bien orchestré...

- La fillette n’avait connu que l’orphelinat. Les murs froids, les repas frugaux et le personnel distant de cette institution lui avaient laissé un grand vide au cœur. Ce qu’elle souhaitait le plus, c’était de vivre un réveillon de Noël en famille avec un repas gargantuesque, devant un gros feu de foyer et dans une maison remplie de musique et d’amour. Mme Magda leva les yeux. Les enfants restèrent silencieux. Parfait, je peux continuer : ""les aiguilles de l’horloge tournèrent et le soleil se coucha…''

- Excellente, cette ellipse !

- Oui, mais moi, j’ai décroché … Un peu trop de distanciation brechtienne dans cette image.. Elle aurait pu simplement dire : ''un peu plus tard …'' propose le garçon.

- Ton idée est plus réaliste, mais moins forte du côté romanesque. De toute façon tu as toujours eu de la difficulté avec les envolées poétiques .. Tu es trop rationnel !

- Bien c’est ça ! reprit le garçon, et toi tu te passionnes un peu trop pour le dadaïsme et le surréalisme. T’as vu ce que tous ces excès ont donné du côté de la peinture ? Un mur blanc et c’est maintenant de l’art !

- On appelle ça de l’art contemporain, monsieur !

Mme Magda lève la main.

- Bon ça suffit ! elle sourit. D’accord, c’est rigolo. Vous m’avez bien eût ! Elle se tourne vers le bibliothécaire… La blague a assez duré .. Le bibliothécaire lève les bras pour signifier qu’il ne comprend pas très bien la réaction de l’auteure. Un tic nerveux secoue la paupière de l’œil gauche de Mme Magda.

- Bien alors si c’est comme ça, dit la vieille dame, finissons-en.. Où en étions-nous ? oui, oui.. Le vieillard malheureux qui arpentait les rues froides et sombres du Vieux-Montréal..

- Tellement cliché ! Dis le garçon aux lunettes.

- Et je te gage que c’est le chaton qui va réunir le vieillard et l’orpheline. C’est un énorme deus ex machina …

-C’est toléré dans les contes pour enfants .. Même si c’est un peu facile ..

- ÇA SUFFIT ! cria l’auteure ! Arrêtez cette mascarade tout de suite !

- Là tu vois, tu l’as frustré !

Mme Magda ferma le gros livre.

- NON, MAIS JE RÊVE ! Est-il possible pour une simple lectrice de lire un simple petit conte, pour des enfants …normaux !

- Ah bien là le chat sort du sac ! si je peux m’exprimer ainsi. Dis la fillette.

- Voilà ! Et le chat est plus vilain que dans le conte !! Renchéris le garçon. Je crois bien que mme Magda semble préférer un auditoire plus passif ..

- Plus naïf, oui ! Pff..Ronchonna la fillette en croisant les bras.

C'est à ce moment précis que l'auteure de renom péta les plombs...

- ASSEZ ! Assez ! J’abandonne ! OK, d’accord, c’est cliché c’est commun. Mais ce n’est pas une étude scientifique ! C’est un conte bordel de merde !

Le bibliothécaire se dirigea vers le micro. L’auteure le menaça avec son énorme livre.

- Laissez-moi finir mon histoire nom de Dieu !!

- Calmez-vous Mme Magda, vous semblez un peu stressé..Dis le vieil homme.

- Un peu stressé, moi ? Je n’ai jamais été aussi humilié de toute ma vie …

- Je te l’avais dit que la grand-mère était susceptible ! Ça transparait dans ses textes, malgré sa pauvreté littéraire et son manque d’originalité ..

- Bande de petits morveux ! Je … (le reste est inaudible sur la bande vidéo, quelqu’un a fermé le son du micro, on peut voir le regard fou de Mme Magda lorsqu'elle lance sa chaise et le bibliothécaire qui l’évite de justesse. La chaise fait tomber la caméra vidéo. La dernière séquence montre une vue de côté du bibliothécaire et de son assistant qui  tentent de maîtriser la vieille dame.

Tout de suite après, l’ambulance a été appelée et Mme Magda a dût être ligoté de force par les ambulanciers. Les enfants ne semblent pas avoir été traumatisés par l’évènement. Ils se sont placés tranquillement en rang pour entrer dans l’autobus qui les ramena au centre des enfants surdoués de l’académie Mensa de Montréal.

  • C'est énooooorme !! J'adore, et j'ai bien rigolé :D

    · Ago almost 7 years ·
    Logo bord liques petit 195

    octobell

  • Merci feryel ! Au plaisir de te lire!

    · Ago about 7 years ·
    Image

    Alain Le Clerc

  • Excellent ! Délirant et ça fait tellement de bien ! Merci Alain pour ce moment de pur plaisir.

    · Ago about 7 years ·
    Default user

    feryel--2

  • SUPERBE!! j'adore ta façon de nous conter la scène elle se déploie devant nos yeux ébahi ...

    · Ago about 7 years ·
    000000

    insane

  • Merci Yvette et Joêlle.

    · Ago about 7 years ·
    Image

    Alain Le Clerc

  • J'ai lu avec plaisir ton texte, je ne réagissait pas au début, moi en tant que grand-mère, je me disais ces enfants mériteraient des claques pour chambrer ainsi une vielle dame, mais ta fin est sublime, je comprends que ces surdoué contestent cette histoire, ce conte pour enfants normaux, ils posent de vrai questions, très relationnel, mais le savoir vivre, ils ne l'ont pas appris? (j'aime la vidéo aussi)CDC

    · Ago over 7 years ·
    Moi

    Yvette Dujardin

  • Merci pour vos commentaires Drimms, Leefish et la vie en rose. C'est encourageant ! Au plaisir de vous lire à mon tour !

    · Ago over 7 years ·
    Image

    Alain Le Clerc

  • J'ai adorée cette histoire et la vidéo aussi

    · Ago over 7 years ·
    Img 4806 orig

    la-vie-en-rose

  • J'adore! Tout simplement génial! On s'y croirait! Je saisit´parfaitement ton inspiration: les enfants peuvent parfois être si désarmants avec leurs questions!

    · Ago over 7 years ·
    Dsc 8100 low 92

    Alinoë

  • J'aime beaucoup !!

    · Ago over 7 years ·
    20100211 drims 465

    drims-carter

  • Merci Julie et Francesca ! Les profs détestent parfois ce genre d'enfants parce qu'ils exigent trop.. Les enfants passifs et contemplatifs sont parfois favorisés ...

    · Ago over 7 years ·
    Image

    Alain Le Clerc

  • Le genre d'enfants que les profs détestent, original, j'aime beaucoup!

    · Ago over 7 years ·
    Balancoire

    Francesca Calvias

  • Très drôle, on imagine bien la scène, et j'adore la chute de l'histoire!

    · Ago over 7 years ·
    Julie sm orange avatar

    julie-m

  • C'est exact Luv! ... ironiquement, je viens de lire ton commentaire après avoir déneigé l'entrée de mon humble chaumière-
    Merci Franek, les surdoués sont en voie d'extinction (beau sujet pour un texte, non?) et les autres lisent différemment, je crois. Ils ont troqués les livres pour les Iphones ... La littérature est entrain de changer de support... À nous d'en profiter! Au plaisir de vous lire!

    · Ago over 7 years ·
    Image

    Alain Le Clerc

  • jubilatoire mais les sur doués ne courrent malheureusement pas lesrues, les autres ne lisent plus ou ne savent plus lire,

    · Ago over 7 years ·
    Mariage marie   laudin  585  orig

    franek

  • L'humour n'est pas enseveli sous la neige au Québec!
    Qui a dit que les universitaires étaient de grands enfants ? C'est plutôt le contraire, non ?
    Amitiés du vieux continent.

    · Ago over 7 years ·
    Sun wu kong identit  orig

    luv-sdrow

  • Merci ! J'ai bien rigolé en tapant fiévreusement les mots sur le clavier de mon ordi... (c'est bien dit, non ?) ... Et la vidéo (du groupe les trois accords) pourrait être une suite logique -et déjanté- de la même histoire ... Merci christinej et Pascal pour les encouragements. Merci Mathieu de nouveaux lecteurs se sont ajoutés grâce à ton 'coup de pouce'... Être auteur à Montréal n'est pas sans risques ...

    · Ago over 7 years ·
    Image

    Alain Le Clerc

  • Hilarant et la vidéo ne l'est pas moins, Alain...Bravo et CDC !

    · Ago over 7 years ·
    Pascal 3 300

    Pascal Germanaud

  • Très bon, jubilatoire. Je le place de ce clic au rayon Coups de Coeur.

    Finalement, auteur de contes pour enfants, c'est risqué...au moins à Montréal !

    · Ago over 7 years ·
    Sdc12751

    Mathieu Jaegert

  • j'aime egalement le ton de ce texte, vraiment bon bravo

    · Ago over 7 years ·
    521754 611151695579056 1514444333 n

    christinej

  • Merci, c'est encore un premier jet... Un truc dingue qui m'a été inspiré par mon garçon qui pose beaucoup de questions ...

    · Ago over 7 years ·
    Image

    Alain Le Clerc

  • C'est complètement fou. J'adore !

    · Ago over 7 years ·
    Monkey in tie at work 300

    Antoine Gamin

Report this text