Contre jour

Patrick Gonzalez

J'ai trébuché cent fois,

aux arêtes acérées, si coupantes du doute,

vécu milles aventures au soleil brûlant.

À la croisée des vents, je reprenais la route,

masquant mes cicatrices aux guenilles du temps.

Mais les jours sont passés, et les ans chaotiques,

je tombe plus souvent et les murs se lézardent,

Le cœur est moins agile quand  l'âme prend des rides.

J'irais vers le couchant, seul héros de ce film,

contre-jour, chevauchant vers ces mondes arides.

Report this text