Là-bas, c'est l'Antarctique

raphaeld

A Mike. Keep on Playing the Blues.

Son chez lui c'était au croisement de King Street et Little Collins Street. De là on voyait jusqu'en bas de la rue, jusqu'à la river. La plaque d'égout fumait juste sous son nez, elle lui narguait la barbe… Il la regardait avec son œil envieux. Il voyait plus de l'autre… Dans son espèce de sauna il apparaissait entre deux passants, allongé comme un César ; un jour sur le coude droit, le suivant sur le gauche, à gober des chips. Les empereurs aujourd'hui ils bouffent des chips ! Voilà ce que prétendait Mike. Son œil, quand il ne scrutait pas la plaque, il suivait les jupes. Être empereur ça a des avantages.

Je suis arrivé à Melbourne au début de l'hiver. J'avais pas de plan et un gros sac, alors bien gentiment je lui ai demandé mon chemin et bien poliment il m'a réclamé une clope - fumer ça crée des relations, je l'ai toujours dit... Tout en matant les jambes d'une passante pas frileuse, il m'a indiqué un backpacker plus haut, au croisement avec Little Bourke Street. King Street backpacker. C'était royal comme quartier. A l'intérieur c'était pas cher et tout orange, avec des gens souriants ; j'y suis resté un mois.

Chaque jour je le croisais, et au fur et à mesure qu'on avançait dans l'hiver il lisait de plus en plus de journaux ; enfin il les gardait à portée de main – un empereur ça doit s'instruire ! Un soir on a échangé quelques mots, et j'ai su qu'il venait de la cambrousse, pas très loin, un peu au nord-est de Melbourne : Yarra valley, la vallée des vins. Un vrai jardin d'Eden, jusqu'à ce que ses gosses se barrent. Ils aimaient pas le vin. Puis y'a eu des incendies, un brasier qui a tout emporté – ses vignes et sa femme avec. Quand c'est arrivé il était en train de se saouler au pub du village d'en-dessous et il a pu se réfugier dans la rivière. Il m'a raconté comment les flammes étaient venues lui lécher le visage, provocantes salopes meurtrières – il leur avait craché à la gueule. Il aurait peut-être pas dû parce qu'en retour elles ont tout pris, et il s'est retrouvé sur la plaque d'égout. Un feu pareil, ça serait jamais arrivé en Antarctique, voilà ce qu'il pensait. D'ailleurs il aurait bien aimé y déménager lui, mais sa femme était pas trop pour… Elle préférait la verdure.

Mike pensait toujours à l'Antarctique, allongé sur son trottoir. Il sentait son souffle qui remontait par-dessus la river puis jusque dans ses narines… De temps en temps il pouvait même le voir, la nuit quand tout s'éteignait. Alors un bout de l'Antarctique se frayait un chemin entre l'océan et la Tasmanie, tout blanc et étincelant.

Le fait qu'on ne puisse pas faire pousser du vin dans la neige il s'en foutait. Il voulait juste vivre avec les ours polaires et les manchots. Il avait accumulé assez de journaux pour le reste de sa vie, y'avait donc aucun problème ;  c'était juste une question de temps… Et au milieu d'un ballet de gambettes et de bagnoles, il hochait la tête en repensant à son passé dans les pubs de la région. Il les a écumés avec son band, tous ceux d'ici jusqu'Adelaïde. Dans sa jeunesse, il a chanté le blues. Il ne pensait pas encore à l'Antarctique à cet âge-là, seulement aux jupes et à ce qui se cache dessous. Sa manie de s'allonger un peu plus à chaque passante, c'était juste pour le souvenir, le bon vieux temps… Comme on regarde une photo de famille. Avec son pied il battait la mesure, il accompagnait leur déhanchement.

Il se déplaçait à chaque saison. Melbourne, c'est lui qui me l'a appris, se trouve en plein milieu d'une lutte titanesque, stratosphérique. D'un côté les vents chauds qui viennent de l'Outback, les rouges avec leurs tas de sable en roulement de tambours ; de l'autre les bleus, ceux qui viennent des étendues neigeuses et glacées à perte de vue, qui ont traversé la mer, et arrivent tout essoufflés se jeter dans la bataille. C'est pour ça que le temps change vite ici, gamin. Four seasons in one day, comme on dit par chez nous. Mike, s'il se déplaçait avec les saisons c'était pour prêter main-forte aux bleus. Il savait exactement où avait lieu la mêlée, il avait le flair. C'est pas un Européen comme moi qui aurait pu le contredire. Qu'est-ce que j'y connaissais moi à l'Antarctique ?

J'ai commencé à les sentir, moi aussi, les vents froids. Ils s'abattaient chaque jour plus fort sur toute la ville, ils s'engouffraient dans les longues rues, remontaient l'échiquier. Pour les rouges c'était la débandade… Mike remontait petit à petit. Bientôt il est arrivé juste en face de mon backpacker, Little Bourke Street. Il s'arrangeait pour trouver une plaque d'égout à chaque fois, mais elles ont vite arrêté de fumer. Et les jupes, elles aussi disparaissaient une à une.

Alors un jour il est parti. Il restait plus que son manteau et ses journaux par terre. Il a finalement décidé qu'il n'en avait pas besoin. Les bourrasques ont amené quelques riffs de blues, ce jour-là.

  • J'ai beaucoup aimé, c'est touchant. Par contre il n'y a pas d'ours polaire en Antarctique, mais ce n'est pas important, comme tu le précises "qu'est ce que j'y connais moi de l'antarctique". Ha, comme j'aimerai y retourner...

    · Ago over 5 years ·
    U3w9e40p

    Jeff Legrand (Djeff)

    • Oui on m'a déjà fait la remarque... Mais merci !

      · Ago over 5 years ·
      11425200 10206008868394613 4991189163294954412 n

      raphaeld

    • Ah pardon ! Du coup tu ne modifies pas ton texte ? Tu peux le remplacer par "les éléphants de mers", "les albatros hurleur" ou bien encore "les otaries à fourrures". Là oui, nous serons en Antarctique !

      · Ago over 5 years ·
      U3w9e40p

      Jeff Legrand (Djeff)

    • Les albatros, pourquoi pas ! M'enfin faut que ça reste équilibré... Trop de becs... Les otaries c'est plutôt mou, et ça sonne pas bien, et les éléphants de mer c'est pas très "blues". Le choix est difficile !

      · Ago over 5 years ·
      11425200 10206008868394613 4991189163294954412 n

      raphaeld

    • :-) Les otaries c'est mou ? Tu t'es déjà fait courser par une femelle qui protège son petit ? Perso, j'ai crié comme une fillette !! :-) Sinon pour rester dans ton idée du plus gros prédateur du nord, part sur le plus gros prédateur du sud : le phoque léopard.

      · Ago over 5 years ·
      U3w9e40p

      Jeff Legrand (Djeff)

    • ça m'est jamais arrivé non ! T'as l'air d'en savoir long sur la faune antarctique en tout cas. Mais t'essayais de faire quoi avec les bébés otaries, espèce de monstre ?

      · Ago over 5 years ·
      11425200 10206008868394613 4991189163294954412 n

      raphaeld

    • Bah, tu sais, ça fait de bonne moufle... :-)
      Si tu veux voir quelques vidéos de mon voyage en antarctique j'ai une chaine youtube HappyWildlife. Ça peut t'inspirer ! j'ai également écrit une nouvelle qui en parle sur ma page WLW. Voilà, tu sais tout !

      · Ago over 5 years ·
      U3w9e40p

      Jeff Legrand (Djeff)

  • fallait tout de même que je constate avec mes propres yeux (depuis le temps que tu en parles au travers de tes commentaires ;-)...

    Hé ! Franchement ? Et ben j'aime bien. Y'a un univers là-dedans, une atmosphère décalée, des traces ainsi qu'une forme d'écriture qui m'évoquent Bashung... (et là, j'espère ne pas avoir dit de connerie... je me méfie, pourrait y avoir un précédent :-).
    S'il y avait une petite remarque à faire, ce serait seulement sur la forme (typo et règles pour les phrases parlées, juste parce que ça fluidifie la lecture).

    Et s'il te plait, ne chercher pas de flagornerie ou de provocation dans ce commentaire, c'est juste un retour sincère et critique comme tu dis les attendre ;-)

    · Ago almost 6 years ·
    936full the mask artwork 150

    (Ex Ghost Of) Napoléon Zér0

    • Bonjour Raphael,
      pour faire suite à mon commentaire, voici un lien (parmi bcp d'autres mais celui-là, s'il n'est pas exhaustif, a le mérite de la précision tout en restant concis) concernant les principales règles de typo qui est de bon ton de prendre en compte afin de placer ses textes dans un cadre standard (les tiens me paraissent le mériter - à moins bien sûr que pour des raisons personnelles - singularisation ou autres - tu souhaites volontairement les présenter différemment).
      http://artic.ac-besancon.fr/animateurs_ia70/complements_blog/regles_typo.htm

      Ah, dernier rappel: cette histoire de présentation, ce n'est qu'un avis de ma part, avis basé sur mon expérience en la matière, rien d'autre.

      bonne continuation à toi.

      · Ago almost 6 years ·
      936full the mask artwork 150

      (Ex Ghost Of) Napoléon Zér0

    • quelques pistes concernant ce texte:

      - certains paragraphes sont peut-être susceptibles d'être coupés en deux (quand le texte est dense, il ne faut pas hésiter à aérer la présentation par des retours à la ligne).
      - les dialogues ne "ressortent" pas suffisamment (là-aussi, c'est juste une question de présentation).
      - dans le même ordre, quand le narrateur exprime son propre ressenti sur l'histoire qu'il raconte, alors on peut envisager de mettre en exergue ces ressentis via une présentation spécifique (italique, ou nouveau paragraphe, ou rien ;-)

      en fait, d'une manière générale, il n'existe pas de principe idéal, faut juste fixer (ou retenir) des règles et surtout de s'y tenir du début à la fin d'un même texte. une fois que le lecteur les aura comprises et mémorisées - ce qui arrive assez vite - il pourra se concentrer sur ton écriture et tes mots (je me résume - et je sais j'ai un peu mis la charrue avant les bœufs, désolé - le but de la présentation c'est ça: permettre au lecteur de se focaliser sur l'essentiel, ton histoire, via la construction et/ou ton style le cas échéant - mais pour cela, il ne doit jamais être déstabilisé par une présentation bancale - typo, orthographe, conjugaison, français approximatif, concordance des temps, etc.

      · Ago almost 6 years ·
      936full the mask artwork 150

      (Ex Ghost Of) Napoléon Zér0

  • Beau voyage. Merci.

    · Ago almost 6 years ·
    Avatar

    Helene Bartholin

  • J'ai beaucoup aimé ce texte qui nous fait voyager . Il dégage une atmosphère qui pour moi fait tout l'intérêt des voyages : le charme des rencontres sans lendemain mais qui laissent dans la mémoire des images vivantes et inoubliables

    · Ago almost 6 years ·
    Default user

    arzel

  • J'aime beaucoup le style !

    · Ago about 6 years ·
    Img 0483

    mark-olantern

  • Fantastique !

    · Ago about 6 years ·
    C elle 195

    c-elle

  • Bravo!

    · Ago about 6 years ·
    Burrough

    lafaille

  • Excellent. Casquette au plancher.

    · Ago about 6 years ·
    Lo new york

    riatto

  • Ce texte me hante... il faudrait le continuer, je sais pas moi, genre les aventures d'Huckleberry Finn, le passé de ce type, ce qu'il est devenu... vous avez des zidées? et vos propres aventures en Australie?

    · Ago about 6 years ·
    Green window

    Frankie Perussault

    • Hmm je n'sais pas grand-mère, j'ai bien l'intention de continuer à raconter quelques petits trucs dans le genre qui me sont arrivés quand j'y étais, mais pour Mike je ne suis pas sûr de pouvoir en dire beaucoup plus pour le moment... Content de hanter quelqu'un en tout cas !

      · Ago about 6 years ·
      11425200 10206008868394613 4991189163294954412 n

      raphaeld

  • Au fait en antartique y'a pas d'ours polaires! Génial ce texte!

    · Ago about 6 years ·
    Green window

    Frankie Perussault

    • Ben j'ai l'air con, merci mec !

      · Ago about 6 years ·
      11425200 10206008868394613 4991189163294954412 n

      raphaeld

    • j'su pas un mec mais une grand-mère cousine de Ma Dalton et j'ai vécu 12 en Australie. Votre texte est vraiment génial, je ne trouve pas d'autres mots... on démarre par-terre sur le trottoir pour finir dans l'éther. Génial, je dis.

      · Ago about 6 years ·
      Green window

      Frankie Perussault

    • Hé ben j'ai l'air encore plus con ! Mais merci beaucoup :)

      · Ago about 6 years ·
      11425200 10206008868394613 4991189163294954412 n

      raphaeld

  • CDC

    · Ago about 6 years ·
    Yin   yang   2016

    Patrice Merelle

  • J'ai eu un peu froid. c'est qu'il caille en antarctique... Beau texte.

    · Ago about 6 years ·
    Image

    Mokrane Kab

    • A Melbourne aussi ça caille !

      · Ago about 6 years ·
      11425200 10206008868394613 4991189163294954412 n

      raphaeld

    • ;) Jai eu un faible pour ce monsieur de l'Antarctique, Melbourne, c'est quel temps ? Les quatre saisons en une journée...?

      · Ago about 6 years ·
      Image

      Mokrane Kab

  • Très rythmé, ça sert complètement ton écriture. Me donne envie d'écrire des Carnets de Voyage tiens !

    · Ago about 6 years ·
    Pp2

    aeden

  • C'est pêchu, c'est rythmé, c'est dynamique. J'aime trop tes tournures de phrases. Et je dis pas ça pour te flatter le minou, Promis juré.

    · Ago about 6 years ·
    Photo de moi 26

    Mauvaise Herbe.

    • Hé ben mon minou y'est tout flatté quand même !

      · Ago about 6 years ·
      11425200 10206008868394613 4991189163294954412 n

      raphaeld

  • Sympa et personnel. Quelques problèmes de ponctuations.

    · Ago about 6 years ·
    Poule 2

    Giorgio Buitoni

    • Tu pourrais être plus explicite ? Qu'est-ce qui te gêne dans la ponctuation ?

      · Ago about 6 years ·
      11425200 10206008868394613 4991189163294954412 n

      raphaeld

    • Peut-être certaines phrases gagneraient à être fusionnées et reponctuées pour maintenir ton rythme. Je parle évidemment des successions de phrases courtes qui ont toujours pour effet de freiner la lecture.

      · Ago about 6 years ·
      Pp2

      aeden

    • Hmm probablement, j'en vois quelques-unes maintenant ouais, merci !

      · Ago about 6 years ·
      11425200 10206008868394613 4991189163294954412 n

      raphaeld

  • Top

    · Ago about 6 years ·
    1

    blonde-thinking-on-sundays

  • Le ton, l'oralité, les petites remarques qui se glissent l'air de rien, l'angle humain du portrait et le feutré de la fin, j'aime. Y aurait bien quelques petites choses, mais.

    · Ago about 6 years ·
    Avat

    hel

    • Vas-y, c'est quoi ces petites choses ? Tu peux me rentrer dans le lard tu sais !

      · Ago about 6 years ·
      11425200 10206008868394613 4991189163294954412 n

      raphaeld

    • J'ai essayé de t'envoyer un truc, je ne sais pas si ça a marché, un truc avec deux trois petites choses.

      · Ago about 6 years ·
      Avat

      hel

Report this text