Les hommes du rayon filles

gladvie

Typologie érudite des types masculins du rayon féminin.

Le shopping à deux est une histoire de compromis. Je ne vous apprends rien et suivant la thématique, vous serez plus ou moins moteur ou spectateur. Vous avez surement expérimenté ce flux et reflux de votre autorité sur la situation. Prenons mon exemple, je suis clairement en position de force dans le rayon jeux vidéo, toujours un peu dans les vêtements pour homme, beaucoup moins face aux appareils photos et absolument pas au... rayon filles de M&H, espace de cohue, de vice et de terreur que même aucune femme n’apprécie mais qui doit pourtant faire partie du pelerinage. C’est de ce lieu et de sa fascinante population masculine que je souhaite parler ici, en dressant une typologie des hommes du rayon filles.


Le premier d’entre eux est le fantôme. Mal à l’aise, il a décidé mentalement que le passage du portique provoquait également sa dématérialisation. Conséquence, il erre sans but entre les rayons le regard vide, comme si le monde environnant était le résultat d’une manipulation des machines, une matrice terrible avec pour seul objectif diabolique la girlyfication du monde !


Cousin du fantôme, le cintré utilise une autre méthode pour se soustraire à sa condition d’homme chez M&H. Pour lui le meilleur moyen de traverser cette épreuve consiste à se ranger, dans un angle, entre deux rayons, derrière les manteaux. Parfois même pour les plus atteints, ils se suspendent à un cintre, devenant ainsi égaux aux vestes, invisibles parmis leurs semblables et illustrant doublement bien leur petit sobriquet.


Il y a également celui qui, deux heures avant de commencer à faire les courses, ralait déjà à propos du passage par M&H, le conflictuel. Il s’en prend à la société de consommation, aux designers du magasin, à Rihanna, à la crise, aux banques, aux mines antipersonnel, peu importe, il ne restera pas muet face à ce qui pour lui se rapproche le plus du mal. Notons qu’il est soumis à une inversion complète et paradoxale du comportement dans un Pomme Store.


L’autoritaire n’aime pas non plus cette étape du shopping. Mais il sait que la meilleure défense, c’est l’attaque, c’est pourquoi il ne perd pas une seconde, se dirige directement vers un vêtement que son absence de gout lui indique et déclare “Tu aimes ça hein ! On prend ça et on y va.” Bien sur il essuie la plupart du temps un regard plein de mépris avant de se ranger dans la catégorie des fantômes.


Dans un style très différent, on trouve le toutou. Personne ne sait si il est véritablement satisfait de sa présence chez M&H. Peu importe. Très amoureux et en couple depuis peu, il doit prouver qu’il n’est pas macho, qu’il a du goût, qu’il est patient, serviable et drôle. M&H lui offre cette opportunité et il ne compte pas la laisser passer. Il suit de très près sa douce et conseille à tout va, plaisante et aide de toutes les manières possibles. Malheureusement le toutou s’y prend mal et chute souvent au moment du fameux piège : “C’est bien ça ?” “Mais tout est bien sur toi.” “Ok, t’en a rien à foutre quoi ?” BIM, next.


Autre personnage plutot serviable mais pour de toutes autres raisons, le porte-manteau. Expérimenté et pragmatique, il sait qu’il ne peut pas échapper à M&H, il choisit donc de faciliter la tâche de sa compagne. Silencieux mais présent, il adopte la technique du bras tendu qui permet de déposer rapidement les vêtements à essayer. Agile, il sait se décaler du chemin au bon moment et se déplace avec grâce dans les rayons pour faire du shopping une experience sans frictions. Certains des meilleurs gagnent jusqu’à 30 minutes, chapeau.


J’allais oublier une version légèrement différente du fantôme, le “One man support group”. Ce dernier ne porte pas M&H dans son coeur, mais, empathique, il ne peut s’empêcher de croiser le regard des autres hommes du magasin avec ces yeux qui disent : “Je sais ce que tu traverses, garde la pêche”. Avec des effets différents en fonction personnes observées, rien pour le fantôme, un sourire du toutou, le mépris du conflicutel et une intense complicité avec ses congénères, évidement.


Le petit frère est un peu différent des autres hommes cités ici car il n’a pas de lien amoureux à défendre, d’où une attitude clairement mutine. Il insistera sur l'absence de grâce (alerte euphémisme) de sa soeur Belibeuse et Directionneuse de 13 ans en pleine crise d’imitation de Miley. Il reclamera à sa mère, comme juste récompense de sa magnanime présence chez M&H, une PS4. Claque, larmes, absence de PS4.


Enfin le parfait, celui que je n’ai jamais croisé mais qui existe nécéssairement. A l’aise, il fait preuve de goût mais sait comprendre que ce n’est pas son moment et peut rester en retrait. Il y a en lui une part de porte-manteau, la parole en plus. Drôle, il sait ne pas vexer lorsque le vêtement n’est pas seyant. La chaleur, le bruit et la vulgarité n’ont pas de prise sur lui et il met un point d’honneur à offrir l’accessoire qui viendra sublimer les achats du jour.


Bien sur vos observations sont bienvenues, si vous avez vous même déniché de beaux spécimens, je les attends en commentaire !

  • Très drôle ! Voilà pourquoi je fais mon shopping seule ! Un oubli peut-être... Celui qui attend devant le magasin sur un banc, ou mieux qui va au café pendant...

    · Ago about 2 months ·
    389154 10150965509169069 1530709672 n

    sophiea

  • J'ai aimé ! Et je pense que cette typologie mériterait d'être approfondie et élargie ou condensée (non, ce n'est pas contradictoire !). A plus tard.

    · Ago over 6 years ·
    Image

    Ana Lisa Sorano

  • Disséqués qu’ils sont nos compagnons… Il va sans dire que le mien est parfait !
    Et il participe activement à mes recherches. Prend mon sac à main au bon moment quand, la main gauche sur le portant, la droite cliquant sur les cintres, il devient trop lourd.
    Sait me dire si mon choix lui plaît ou moins…
    Parfait je vous dis !
    La Bruyère aurait sans doute souri à ce nouveau genre… et apprécié !

    · Ago almost 8 years ·
    Jo 02

    Jo Adella

  • chapo, braveau.

    · Ago almost 8 years ·
    Cordylus cataphractus

    Marine Février

  • J'adore! J'ai bien rigolé, c'est excellemment représentatif de ces "hommes du rayon filles" ;)

    · Ago almost 8 years ·
    Cat

    dreamcatcher

    • Sinon moi je ne vais pas chez ce M&H! Mais bon, il y a d'autres magasins.. et j'crois qu'mon copain est un porte-manteau.. ou un fantôme.. LOL

      · Ago almost 8 years ·
      Cat

      dreamcatcher

  • Haha très bon, à la fois cynique, réaliste et compatissant ! Manque néanmoins à cette longue liste le clopeur, celui qui préfère rester dehors à attendre avec sa cigarette (ou son iPhone), adossé à la devanture le pied contre le mur et le soupir flagrant, quel que soit le temps. Espèce très courante par chez moi :)

    · Ago almost 8 years ·
    Dsc03904

    loua

  • Excellente chronique. Je suis tour à tour tous les personnages que vous décrivez et penserai à vous la prochaine fois que je courrai les rayons. Bravo !

    · Ago over 8 years ·
    1393171572

    Gregory Jaquet

  • J'ai adoré!
    nos pov chéris qu'on traîne dans les magasins :) très bonne description!

    · Ago over 8 years ·
    Suicideblonde dita von teese l 1 195

    Sweety

  • Très sympa ce texte. Il manque à mon sens et néanmoins une espèce (en voie de disparition?): le parfait chevalier servant, artiste et esthète, lequel va prendre son après-midi pour vêtir sa dulcinée et ses copines en choisissant lui même vêtements et accessoires afin de transformer ces demoiselles en princesses, fées, reines... Le challenge a priori élevé est à sa portée et il n'en doute pas. Lui passe d'un portant à l'autre, du rayon lingerie à celui des doudounes avec virtuosité, proposant une autre couleur, changeant l'écharpe, insistant pour que la jeune femme essaye cette robe là, courte, volantée, ce bustier, des talons...il faut le voir pour le croire mais si il existe, je le garantis.

    · Ago over 8 years ·
    Img 1518

    divina-bonitas

  • Merci pour cette étude ethnographique. Je retourne chez M&H de ce pas...

    · Ago over 8 years ·
    Img 0350

    zoetantot

  • Très très bon !
    Manque le "mateur", celui qui accompagne sa douce sans rechigner mais surtout aussi sans oublier de mater les vendeuses et les autres filles qui cherchent le super-top-qui-va-déchirer-cette-saison...
    Expérience à vivre également chez Phésora avec l'handicap de la durée plus ou moins grande d'apnée dans les rayons... (Aaaaah... les vendeuses de chez Phésora... un grand moment !)

    · Ago over 8 years ·
    Francois merlin   bob sinclar

    wen

  • Jamais je n'aurais l'idée d'entraîner un homme faire du shopping avec moi ;-), et j'essaie toujours d'avoir une pensée, voire une parole aimable et pleine de compassion pour ces malheureux affalés dans un fauteuil devant une cabine d'essayage. Le sourire qu'ils m'offrent en retour vaut bien un autre achat pas vraiment "indispensable" mais justifié par cette onde de solidarité spontanée.

    · Ago over 8 years ·
    Printemps   2011   n%c2%b0 n%c2%b0 016 n b

    akhesa

  • Très réaliste ! S'applique même à certaines filles du rayon filles...Je suis moi-même 1/3 autoritaire, 1/3 porte-manteaux et 1/3 one man support group :D

    · Ago over 8 years ·
    Default user

    Eli Sa Papin

  • Y manque le type qui est là pour piquer deux calebards et qui sue à grosses gouttes au rayon chaussettes ! Mais c'est peut-être pas réaliste.

    J'aime particulièrement le cintré, très desprogien.

    · Ago over 8 years ·
    Fb pic

    raphaeld

    • Celui la est très "Manga perv" Assez rare je pense =) Merci en tous cas !

      · Ago over 8 years ·
      Avatar psy

      gladvie

  • C'est très bon !
    Oui, il y aussi celui qui ne veut absolument pas venir, l'Absent , qui NE supporte PAS M&H et le shopping en général, il ne se gêne pas de critiquer les fringues de sa douce bien évidemment. On retrouve parfois ce spécimen dans la catégorie autoritaire ou conflictuel (le pouvoir de persuasion des filles)

    · Ago over 8 years ·
    Flottins orig

    sophie-dulac

  • J'étais persuadée que c'était une femme qui avait écrit ça...Ah, ces idées toutes faites!

    Bon il manque l'homme qui a trouvé la femme parfaite (ou presque), celle qui se débrouille toute seule comme une grande, et qui ne mettrait elle même jamais un pied chez M&H. Le veinard...

    · Ago over 8 years ·
    Avat

    hel

    • Je prends le côté féminin comme un compliment. Je trouve ça d'ailleurs très drôle de le relire en se disant qu'une femme l'a écrit, c'est plus le meme texte !

      · Ago over 8 years ·
      Avatar psy

      gladvie

  • Excellent !
    Finement observé et raconté ! et toi Gladvie? t'es quoi?
    Glad c'est joyeux, isn'it?
    En tous cas, chouette écriture.
    cdc

    · Ago over 8 years ·
    D9c7802e0eae80da795440eabd05ae17

    lyselotte

    • Bonjour ! Assez joyeux oui =) j'écris pour le plaisir, pour manger aussi !

      · Ago over 8 years ·
      Avatar psy

      gladvie

    • Merci en tous cas ! J'allais oublier l'essentiel

      · Ago over 8 years ·
      Avatar psy

      gladvie

  • Reste le gentleman, qui n'a rien à faire chez M&H et sait éviter le piège tout en goûtant le nouveau beaujolais, plaît-il ?

    · Ago over 8 years ·
    Lo new york

    riatto

    • =) mais comment se comporte le gentleman quand la malchance l'a transporté ici ? Je pense aussi au papa qui va faire les courses avec sa fille dans les oublis !

      · Ago over 8 years ·
      Avatar psy

      gladvie

    • Certes. Le Gentleman fait comme il peut, mais il n'oublie pas de saluer ce bon texte au passage…

      · Ago over 8 years ·
      Lo new york

      riatto

    • Merci =)

      · Ago over 8 years ·
      Avatar psy

      gladvie

    • Plait-il? j'adore !
      et riatto a du goût. Il ne traine que sur les jolies plumes.

      · Ago over 8 years ·
      D9c7802e0eae80da795440eabd05ae17

      lyselotte

  • super ! Je crois que tu as fait le tour ! En tout cas un excellent moment de lecture, très réaliste ! Merci

    · Ago over 8 years ·
    1

    blonde-thinking-on-sundays

    • Merci !

      · Ago over 8 years ·
      Avatar psy

      gladvie

Report this text