Prendre du recul pour réduire les distances

Mathieu Jaegert

« Prendre du recul pour réduire la distance ».

Cette injonction ne faisait pas partie de mes plans. Elle dépassait mon entendement d’ailleurs. Me revoilà face à toi et les dix années écoulées prennent tout leur sens. Celui qui se voulait insaisissable à l’époque. Mes certitudes éclatées en fragments légers s’étaient éparpillées au large au gré de quelques rafales vigoureuses.

Avant mon départ, notre relation, à couper au couteau, dense et vaporeuse à la fois, semblait occuper solidement l’horizon. La sentence avait été claire pourtant, tirée au cordeau. Il me fallait explorer d’autres contrées et te quitter. On venait de me couper le sifflet et l’herbe sous le pied. Si j’avais vu venir quoi que ce soit, j’aurais pu allonger la foulée et éviter le tacle. L’exigence a fondu sur moi. L’esquive aurait constitué une solution mais j’avais eu la peur au ventre et le ventre sur les talons. J’étais resté figé dans l’herbe fraîchement taillée. Me forcer à partir décapitait mon confort capitonné, entretenu depuis vingt ans et chevillé au corps et au cœur.

Le fond de l’air s’était brusquement refroidi et les larmes de l’Océan s’étaient mêlées aux miennes. Les vaguelettes avaient gonflé en vagues à l’âme à l’amertume brutale. Mon monde s’était écroulé. Il n’y avait jamais eu de mer ou d’océan ici mais j’avais fait comme si. Il fallait bien, pour grandir, j’avais besoin de rivages solides où ancrer mes rêves et mes projets.

Aujourd’hui, me revoilà face à toi.

La côte imaginaire est toujours là, l’horizon est dégagé et les rêves ont grandi.

Au moment de notre séparation, ce retour aux sources n’allait pas de soi. Les bénéfices de l’éloignement ne coulaient pas de source.

On venait de m’arracher à la terre de mon enfance et je ne devinais pas alors que les courants seraient porteurs.

Face à toi aujourd’hui, j’en suis convaincu…

La distance n'est pas qu'une question arithmétique. En cueillant ces rêves mûrs à point, la portée future de ma relation à toi sera aussi étendue qu'un océan, quel qu'il soit...et où que je sois.

  • J'aime le titre, ce rapport à l'eau, comme à la vie qui en découle. Et puis le tout est percutant, avec ce titre qui résonne autant comme une promesse qu'une vérité.

    · Ago over 7 years ·
    Avat

    hel

  • Oui c'est tellement vrai mais...j'eusse aimé(si si) comme une suite sur la réflexion car çà m'a ouvert "l'appétit" ! Sur ce sujet !

    · Ago over 7 years ·
    Ma photo

    theoreme

  • Une bouffée de bonheur! Merciiiiii, ça fait du bien!

    · Ago over 7 years ·
    Fond d ecran 4 orig

    nephelie

  • Back to the roots. Cool guy ! Love is in the air.

    · Ago over 7 years ·
    027 orig

    Chris Toffans

  • J'aime beaucoup ta façon de jouer avec les mots !

    · Ago over 7 years ·
    1238767 10202128683765095 1763279997 n

    clouds6

  • Ah, l'arithmétique... ne cessera de me surprendre par l'étendue qu'elle peut avoir, et tout le sens qu'on peut y mettre !
    Une fin réussie !

    · Ago over 7 years ·
    015

    carmen-p

  • beau texte

    · Ago over 7 years ·
    Tyt

    reverrance

  • Un anachronisme qui porte de beaux fruits à ce que je suppose sur cette fin un peu écornée?

    · Ago over 7 years ·
    Yoda 24 04 09 002 92

    yoda

  • L'âge qui avance permet le recul ;) Ceci dit, j'aime bien cette cueillette d'écriture mûre avec ton style tjrs bien Mat...

    · Ago over 7 years ·
    Photo0486

    Apolline

  • cool

    · Ago over 7 years ·
    Mains colombe 150

    psycose

  • je suis touchée

    · Ago over 7 years ·
    561799 3831427226415 404273519 n 300

    Poppy Kuzack

  • Merci de ramener le recul après usage.

    · Ago over 7 years ·
    30ansagathe orig

    yl5

  • J'aime bien la finale, selon moi (c'est subjectif) ça donne une cohésion à l'ensemble. Et ça ouvre une porte pour une suite possible...

    · Ago over 7 years ·
    Image

    Alain Le Clerc

  • L'essentiel est de savoir voguer, surfer, s'adapter ... savoir que tout change, tout le temps, et nous aussi, tout le temps, ne pas s'accrocher sous peine de s'effilocher, garder des repères au loin, des certitudes et des doutes, y revenir et repartir, se croiser, se trouver, s'éloigner. Merci Mathieu pour le partage de ce voyage ! Il n'est pas fini, c'est pourquoi aussi le texte n'a pas de fin !

    · Ago over 7 years ·
    Sampan 92

    fuko-san

  • Merci Alain, c'est le genre de commentaire que j'attendais pour tenter de rectifier quelque chose.

    · Ago over 7 years ·
    Sdc12751

    Mathieu Jaegert

  • J'adore le titre et les évocations à divers niveaux. Beaucoup de phrase qui porte à la réflexion.
    Ça se lit comme de la musique. Beaucoup d'anticipation pour une fin qui m'a laissé sur ma faim.
    Ton texte mérite une finale à la hauteur des attentes (et du plaisir) créés dans la premiere partie.

    · Ago over 7 years ·
    Image

    Alain Le Clerc

  • petite fausse manoeuvre mathpoum. c est repare.
    bonne journee.

    helene doundoune

    · Ago over 7 years ·
    Avatar

    Helene Bartholin

  • c est tres bezu mathpoum.

    il ne me reste que cdc

    · Ago over 7 years ·
    Avatar

    Helene Bartholin

  • Il y a plusieurs millions d'années, il y en avait ! J'ai même retrouvé des fossiles ;)))

    · Ago over 7 years ·
    Sdc12751

    Mathieu Jaegert

  • bon mais ne termines pas par''je suis convaincy'' cela peut se lire''con vaincu'' riressssssssssssss,je ne connais pas de mer alsacienne!!!

    · Ago over 7 years ·
    Mariage marie   laudin  585  orig

    franek

Report this text