Droit d'aînesse, tu parles!

sophie-l

La vie est faite d’une multitude d’injustices, l’existence est un long parcours semé d’embûches, blablabla…

Mais la pire qui soit est certainement celle d’être l’aîné! Surtout qu’il ne s’attend pas du tout à ce qui va lui tomber sur le coin du nez ! On fait tout pour lui faire croire qu’il est unique ; sa venue, attendue comme celle du Messie, est fêtée comme un miracle par la famille (au moins, pense-t-on, la mère a quelque utilité et le père a visé juste, pour une fois !) ; une multitude de visages ébahis se penchent sur sa frimousse fripée et s’extasie au moindre rot, pousse des « hourras » à la première dent – ce qui est parfaitement idiot, on n’a jamais vu de bébés sans dents – bref, il mène une vie confortablement égoïste jusqu’au jour où les regards se détournent de lui et qu’on lui annonce stupidement :

-         Qu’est-ce qu’elle a maman dans son bidon ? Qui c’est le plus fort des papas qui a mis la graine-graine dans le bidon de maman ??

Ne voyant aucune branche ni feuille sortir du ventre de sa mère, l’aîné se désintéresse très vite du délire parental pour aller jouer aux legos, rattrapé aussitôt par son paternel qui, lui collant le nez sur le nombril maternel gâtifie de façon affligeante :

-         Et qu’est-ce qu’on dit au bébé, hein, qu’est ce qu’on lui dit au bébé ??

L’aîné, qui n’est pas stupide, sait très bien ce qu’est un bébé, il en a déjà vu…de loin. L’expérience ne lui en a laissé que peu de souvenirs, et comme il souhaite ardemment qu’on lui lâche la grappe, il obtempère :

-         Bébé !

-         Oh !!! tu vois, il a compris ! s’exclame son père. C’est toi le grand maintenant ! Et puis, il va falloir aider maman d’accord ? Parce qu’elle va être très fatiguée, très lente et très grosse !

L’aîné sent alors que son statut est menacé, cependant, ayant la mémoire courte, il oublie aussitôt cet évènement fâcheux malgré les insistances lourdaudes de ses parents. D’ailleurs, il ne voit pas pourquoi ils en font tout un plat car, à part sa mère qui se rue fréquemment aux toilettes tout en insultant son père, rien ne vient perturber sa petite vie individualiste…

Jusqu’au jour où, sans prévenir, les voilà qui reviennent avec un paquet gigotant, puant et hurlant dans les bras :

-         Regarde qui est arrivé ? C’est qui le grand frère, hein, c’est qui ?

Pour faire passer la pilule – plus tard, l’aîné pensera que sa mère aurait bien fait de la prendre, à l’époque – on lui fait croire qu’avant de se pointer, le braillard est passé chez Toy’s R us pour lui acheter un cadeau :

-         Oh regarde ce qu’il a amené pour toi ? Des legos !! Il connaît déjà tes goûts !

L’aîné est achetable. Il se laisse donc acheter, trouvant par là quelque utilité commerciale à celui qu’il pressent comme étant un futur enquiquineur de première. Toutefois, il s’aperçoit vite que ce négoce a fait long feu lorsque le lendemain, alors qu’il vient quêter une nouvelle preuve d’amour fraternel, on lui répond poliment que son frère, ce n’est pas le Père Noël !

Commencent alors pour lui d’interminables corvées jusqu’ici ignorées ; il apprend à se servir du dictionnaire uniquement pour aller y trouver la définition du mot « injustice », surpris de ne pas y lire : « injustice : n.f. Personne dépouillée de passe-droit depuis l’arrivée de son petit frère ! » ; il honnit la litanie sans cesse répétée par ses parents : « Ce n’est pas de sa faute, il est plus petit que toi… », jusqu’au jour où…

Jusqu’au jour où, surpris et ravi, il entend pour la première fois sa mère expliquer au petit braillard :

-         Lui, il a le droit, parce qu’il est plus grand que toi !

Il se souvient alors qu’à Vengeance, il avait cru lire : Plat qui se mange froid...

NB : Par souci de commodité, ce récit met en scène deux frères, il va de soi que la nature de leurs sexes n’a, dans ce contexte, aucune importance…

  • Je suis la 2ème et dernière. Bien vu...bien narré!

    · Ago over 6 years ·
    59577 1501068244230 1159900199 31344222 178986 n 465

    Choupette

  • Très bonne chronique des aléas...de la vie ! Tendre !

    · Ago about 7 years ·
    Ma photo

    theoreme

  • Ce texte est gorgé d'humour et je l'ai apprécié. Quand le cadet pourra s'exprimer il aura des éloges à faire à son ainé.

    · Ago about 7 years ·
    Dscf7168 92

    vaureal

  • Et les retours de couche, on en parle des retours de couche, hein !?! ;)

    · Ago about 7 years ·
    Dsc00245 orig

    jones

  • J adore comme tout ce que tu fais...

    · Ago about 7 years ·
    Image

    mery

  • Encore une jolie chronique où se mèlent harmonieusement humour et tendresse. Quelques lignes n'ont elles pas disparues entre les pages 2 et 3 ?
    Merci Sophie. Un ainé de trois ayant vécu cette situation si bien décrite.

    · Ago about 7 years ·
    Mouette des iles lavezzi orig

    valjean

  • Etant également l'aîné de 2 frangins (de 2 et 4 ans de moins que moi) je suis également touché par ce texte très bien amené !-)

    · Ago about 7 years ·
    Pascal 3 300

    Pascal Germanaud

  • Drôle ! Mais cadet ou cadette ce n'est pas une cinécure non plus , crois en mon expérience.

    · Ago about 7 years ·
    Img 4806 orig

    la-vie-en-rose

  • En tant qu'aîné je souscris ! Mais pour le deuxième tout dépend des écarts entre 1er et deuxième puis surtout entre lui et le troisième...
    Ma fille de 22 mois parle de bébé alors que ma femme n'est pas enceinte mais il faut dire que les garçons et les filles jusqu'à 3 ou 4 ans sont pour elle des bébés, alors...
    Encore bien écrit en tout cas !

    · Ago about 7 years ·
    Sdc12751

    Mathieu Jaegert

  • Drôle et tellement vrai, le rôle d''ainée ( e ) pas le plus facile

    · Ago about 7 years ·
    W

    marielesmots

  • Mais c'est moi !!!
    Sophie, pourquoi ne m'as-tu pas prévenu, c'est de moi dont tu parles là !
    Je rejoins Elsa sur la situation "compliquée" du 2ème sur 3. Au-delà de ça, c'est bourré d'humour et de belles images. Très bon.

    · Ago about 7 years ·
    Francois merlin   bob sinclar

    wen

  • en tant qu'ainé j'ai connu mais moins intensément mon cadet n'est arrivé que 14 mois après presqu'un gémeau

    · Ago about 7 years ·
    Mariage marie   laudin  585  orig

    franek

  • Très bien vu et écrit dans un style très enlevé. Étant la cadette, je comprends mieux maintenant ce que mon frère a enduré :-) Cela dit, je connais pire: le second d'une fratrie de trois qui lui n'a aucun "statut" et se révèle parfois le vilain petit canard... juste pour exister aux yeux des autres!Merci pour ton texte plein d'humour :-)

    · Ago about 7 years ·
    Locq2

    Elsa Saint Hilaire

  • que c'est dur d’être l’aînée !!je crois que pire que l’arrivée du petit frère c'est la période de l'adolescence qui est dure avec l’aîné qui essuie les plâtres et les autres qui au final sont plus libres

    · Ago about 7 years ·
    Suicideblonde dita von teese l 1 195

    Sweety

  • C'est pourquoi je prépare moi-même les lentilles, plat que j'adore ! Voir la Bible
    Le nom de Jacob signifie « il talonnera », car il est né en tenant son jumeau premier-né Ésaü par le talon. Plus tard, il achète contre un plat de lentilles le droit d’aînesse de son frère Ésaü affamé (Gn 25. 25-34).

    · Ago about 7 years ·
    Moi da orig

    Dominique Arnaud

  • Drôle et bien écrit, j'ai envie de dire, comme d'habitude. Et puis, tant de souvenirs! Quelle horreur...l'arrivée du petit frère.

    · Ago about 7 years ·
    Img 1518

    divina-bonitas

Report this text