Le baiser du soir

sophie-l

L’enfant est couché dans son lit. Comme tous les soirs, il attend que ses parents viennent l’embrasser. Il les entend discuter dans la cuisine dans le joyeux tintamarre des casseroles et des assiettes.

Il aime cette attente.

Parfois, lorsqu’ils tardent trop, il les rappelle à l’ordre, il a toujours peur qu’ils ne l’oublient.

Ce soir, c’est son père qui pénètre le premier dans sa chambre pour le baiser nocturne. Il n’a pas encore eu le temps de se changer et il porte les odeurs du dehors, étrangères à son univers. Il n’ose pas le lui avouer mais l’enfant n’aime pas cette odeur de travail que son père ramène à la maison…

Pourtant, il noue ses petits bras tous fins autour du cou de l’adulte et respire, ravi et rassuré, quelques lointaines effluves du parfum de sa mère. Son papa lui souhaite bonne nuit et quitte la chambre en cédant la place à Maman.

Maman est souriante aujourd’hui.

Elle a ri avec lui, ils ont même joué aux petits chevaux.

Dans ces moments-là, il trouve qu’elle est la plus magnifique de toutes les mamans. Il la regarde, les yeux émerveillés, emplis d’un amour infini…

En secret, il l’appelle « Ma Femme ».

Il sait bien qu’elle ne sera jamais sa femme, à son âge, on sait que l’on ne peut pas se marier avec sa maman, n’empêche, quand elle est belle comme ce soir, il se plaît à imaginer…

Lorsqu’elle se penche au dessus de lui, il l’attrape par le cou et lui baise les lèvres, tout doucement.

-         Tu es un peu grand pour les bisous sur la bouche maintenant, lui souffle-t-elle.

-         Pourquoi ? s’étonne-t-il.

Oui au fond, pourquoi ?

Elle lui ébouriffe les cheveux, chatouille son petit nez et murmure :

-         Pour rien.

-         Maman, demande l’enfant, ça veut dire quoi, papillonner ?

-         Papillonner ? Eh bien, ça veut dire aller de fleur en fleur sans se décider vraiment à en choisir une. Comme font les papillons, tu vois ?

-         Est-ce que les gens papillonnent ? reprend-il.

Sa mère le fixe, étonnée et amusée :

-         Pourquoi demandes-tu cela ?

-         Parce que la concierge, elle m’a dit qu’avec des yeux comme les miens, c’est sûr que quand je serai grand, je papillonnerai comme papa.

Stupeur.

Silence.

Menace.

Le ciel de l’enfant se voile d’un seul coup. Maman ne sourit plus, ses yeux ont perdu de leur douceur, son visage détendu s’est durci, elle le couche violemment sans même un baiser, éteint la lumière et sort en fermant la porte.

Il entend ses pas qui s’éloignent.

Elle est fâchée, il ne comprend pas pourquoi. Il voudrait la rappeler, s’excuser, mais il n’ose pas.

Etendu dans son lit, c’est à peine s’il s’autorise à respirer normalement. Son cœur fait un tel boucan qu’il n’arrive à rien écouter d’autre.

C’est ça le problème avec Maman. Un coup elle sourit et pouf, l’instant d’après elle est fâchée.

Au loin, il parvient à entendre les éclats de ses parents. Sa mère a cette voix stridente qui le terrorise, son père gronde.

Pour la troisième fois cette semaine, la querelle s’est invitée dans la maison et dépose sur le front de l’enfant son baiser du soir.

  • le ton du divorce est là et l'embargo de l'enfant par cet univers qu'il n'ignore pas qu'il n'oubliera jamais mais dont tout la niaiserie tombe dans l'oublie.

    · Ago almost 8 years ·
    Samurai noh 01 lrg 54

    gradiva

  • J'adore, j'adore, j'adore. Quelle chute cruelle. Coup de coeur de ce soir !

    · Ago almost 8 years ·
    Mouette des iles lavezzi orig

    valjean

  • On s'y croirait. Vécu ou non, c'est poignant. Pauvre petit bonhomme....

    · Ago almost 8 years ·
    Fightforkiss

    mathieub

  • La cruauté, c'est de claquer sur le lit, sans un baiser son enfant, pour aller faire une crise de jalousie à son mari! Là c'est injuste et si triste, pauvres enfants qui subissent les colères des parents. Et je sais de quoi je parles!

    · Ago almost 8 years ·
    Moi

    Yvette Dujardin

  • tendre et cruel... on a envie de se dire que ce n'est que de la fiction...

    · Ago almost 8 years ·
    Img 5684

    woody

  • Ha les concierges !!!!
    Bien écrit. J'aime beaucoup.

    · Ago about 8 years ·
    Nike air zoom brave v id   chaussure de basket ball   6696988 orig

    Pseudo Pseudo

  • Cruel mais réaliste. Un très beau coup qui touche juste !

    · Ago about 8 years ·
    Francois merlin   bob sinclar

    wen

  • Très bien écrit. La concierge est-elle perverse ou stupide ?

    · Ago about 8 years ·
    Default user

    petronille

  • Douche froide ! L'univers de l'enfance abîmé par les grands ! Sensible et émouvant !

    · Ago about 8 years ·
    Ma photo

    theoreme

  • Pauvre petit, faut pas se sentir coupable !

    · Ago about 8 years ·
    Tux linux 465

    gema

  • Superbe. On comprend bien que ce sont les adultes qui bavardent à tort et à travers. Tiens, ça me rappelle, une gifle prise à table parce que j'avais demandé qui était l'amie de mon grand-père au prénom fleuri dont mes oncles parlaient en loucedé! A 5 ans, le papillonnage est le fait des papillons.

    · Ago about 8 years ·
    Img 1518

    divina-bonitas

  • Une jolie tranche de vie. Délicate et cruelle, comme il se doit...

    · Ago about 8 years ·
    Jos phine nb 7 orig

    junon

  • TB mais chute cruelle

    · Ago about 8 years ·
    Moi da orig

    Dominique Arnaud

  • Excellent ! Fin et court, élégance de l'écriture, vraiment, que du bonheur.

    · Ago about 8 years ·
    Amanalat logo 21 orig

    amanalat

  • oups, c'est dur, quand les histoires de grands viennent se mélanger à cette magie de l'enfance.... !

    · Ago about 8 years ·
    120x140 image01 droides 92

    bleuterre

  • ouh, je me mets a la place du petit...ouh dur...
    récit tellement réaliste...
    quand on dit que la vérité sort de la bouche des enfants!

    · Ago about 8 years ·
    Suicideblonde dita von teese l 1 195

    Sweety

  • tendre et pourtant mordant. quelle chute!

    · Ago about 8 years ·
    Img 0052 orig

    Karine Géhin

Report this text