Coche-rêves

lilii

Slame-moi, un soir d'été qui transpire, dans un bar clandestin

Des accordéons à moustaches et des bougies larmoyantes

J'ai des frous-frous sur les reins, mes lacets sont défaits

Je sais. J'essaie. Je sais plus. J'essaie putain.

C'est la panne, mes mots-mécaniques

Je rouille. Mets de l'huile.

Des remontées de phrases et les mots qui gargouillent.

Ratatouille de poésies en suspens

Grimpe sur le ring, hypothèse malheureuse

Que je te mettes une droite

Perpendiculaire au destin

Ta beauté en orbite

Un clin d'oeil là-haut

A St-Pierre, videur du ciel

Slame-moi, homme de Cromagnon

Après tout, c'est toi l'origine

Deux mains négatives

Y'a le feu au lac!

Sexe et silex

C'est parti pour le Monde!

Slame-moi le Monde justement

Le Monde fantasmé des livres d'enfants

Où tout devient possible

Je choisis de prendre l'arc-en-ciel pour aller au taf aujourd'hui

Et si je veux, il y aura une averse de confettis demain matin

J'm'en fous

J'ai le parapluie de Mary Poppins

Et le Prince charmant dans la poche

FIN

Merde...Ce n'était qu'un rêve

On me l'avais déjà faite celle-là

Quel jour nous sommes?

Dimanche, fuck.

Faut que j'aille faire le plein

Le plein de toi

Parce que ce que je vois là-bas

Casse ma poésie

En mille corbeaux

Report this text