Concours " Ecrivez-vous"

lilii

Je suis née dans un coin de la France, à l'angle droit. J'ai grandi, entourée de livres et la première fois que ma mère évoqua le dictionnaire, j'ai cru à une invention du 3ème type.

« C'est un outil dont tu te sers dès que tu ne comprends pas un mot, il répertorie toutes les définitions de tous les mots de la langue française. »

Je m'imaginais une imposante machine avec des yeux et une langue, un engin bavard, avec une voix criarde qui aurait réponse à tout.

Finalement, ma mère me déposa un gros livre sur mon lit, c'était le dictionnaire, ma première révélation.

Ecrire, est arrivé bien plus tard. A l'époque, la biblothèque rose m'apportait autant de joies que de déceptions. J'ai commencé par écrire par amour et par haine de ce que j'avais lu : pour enfin décider des fins ou pour être à la hauteur de toutes ces histoires qui m'ont touchées.

Après l'école, le collège et le lycée où je ne brillais qu'en littérature (mon père s'arrache encore les cheveux quant à ma logique) je suis donc entrée à l'université des lettres modernes.

 Qui peut dire ce que Balzac a voulu dire à travers ces romans? Le jour où j'ai demandé au professeur q'il avait connu Balzac personnellement pour afirmer connaitre ces intentions littéraires, j'ai arrêté la Fac.

J'ai donc failli être professeur des lettres.

Comme j'aimais bien l'art et que j'avais envie d'atypique, je suis rentrée à l'école des Beaux-arts où j'ai rencontré ma meilleure amie et où accessoirement j'ai falli être artiste.

Aujourd'hui, je suis infirmière.

J'ai tant de choses à raconter... mais pas forcément des histoires imbibées d'hémoglobine, juste des histoires cruelles, de familles qui se battent dans la chambre de leur grand-mère pas encore morte pour récupérer les derniers bijoux.

Mais je préfère vous laisser croire que la maladie, la souffrance et à la mort rendent les gens meilleurs.

Si j'écris aujourd'hui, c'est pour tenter le juste, retranscrire avec exactitude ce qui existe ou ce qui n'existe pas. Je ne veux pas être écrivain pour vendre du rêve. Amélie Nothomb ou Marc Lévy vendent l'illusion au commun des mortels qu'ils lisent de la littérature. Pire, ils leur font croire qu'ils aiment la littérature. Et ce sont, ces mêmes personnes qui emploient fièrement cette horreur de "Au jour d'aujoud'hui" devant la machine à café.

Aujourd'hui, j'écris et je sais que j'écrirais toujours. Peu importe maintenant si ce n'est pas mon métier et si j'ai dû abandonner mon rêve de petite fille, l'important c'est de le faire et de ne jamais s'arrêter.

J'écris et je rêve.

J'ai falli être ecrivain.

  • J'aime bien " la disparition "
    mais je ne l'ai pas encore lu
    vu que -a priori-c'est une oeuvre disparu

    · Ago about 7 years ·
    Mars 2012 063

    halpage

  • Ecrire! Donner du rêve aux autres ou les faire réagir devant des poncifs, leur montrer ce qui est vrai... ou pas, leur ouvrir les yeux pour qu'il regardent ailleurs, là où c'est peut-être mieux, qui sait?

    · Ago over 7 years ·
    Yoda 24 04 09 002 92

    yoda

  • Je l'avais lu sans laisser de com mais j'ai voté! Si j'avais pu voter 10 fois pour la qualité de ce texte et de tous d'ailleurs!! Tu aurais pu être écrivain! Mais je suis d'accord avec toi et tous ces bestsellers qui font du buz pour alimenter l'inculture humaine!!!

    · Ago over 7 years ·
    13335743 1312598225434973 3434027348038250391 n

    Colette Bonnet Seigue

  • Superbe texte, tu a toutes tes chances. Et tu est déjà écrivain, puisque tu écrit. C'est juste que ce n'est pas ton métier.

    · Ago over 7 years ·
    Weekendplansnewest

    mlleash

  • Joli texte,je crois qu'on aurait tous voulu devenir "écrivain" directement, mais pour cela il faut vivre avant, se confronter à l'existence. Ecrire n'est pas vivre et que peut-on écrire si on a rien vécu? Peut-être as tu choisi ce métier d'infirmière pour cela, il y en a de la matière à écrire dans cette profession...

    · Ago over 7 years ·
    P1000170 195

    arthur-roubignolle

  • "Ecrire, est arrivé bien plus tard. A l'époque, la biblothèque rose m'apportait autant de joies que de déceptions. J'ai commencé par écrire par amour et par haine de ce que j'avais lu : pour enfin décider des fins ou pour être à la hauteur de toutes ces histoires qui m'ont touchées." dingue ce que je peux me retrouver dans ces mots :) bien écrit lili ;)

    · Ago over 7 years ·
    Filler 1101494 1280

    Giovanni Portelli

  • Tu écris : 'J'ai failli être écrivain'. Mais qu'est-ce qu'un écrivain si ce n'est quelqu'un qui écrit ?
    J'aime ce que tu écris Lili car tu écris avec soin(s).

    · Ago over 7 years ·
    027 orig

    Chris Toffans

  • Lili tu écris, je lit, je te souhaite bonne chance...

    · Ago over 7 years ·
    Pyry1dhyoryai0xtssnv3g 1  300

    Salvatore Pepe

  • J'aime beaucoup le commentaire de Mr Memling. Et j'aime beaucoup ta vision. Et tes mots. Alors ne t'arrête pas. Bravo !

    · Ago over 7 years ·
    10712727 927438223957778 7773632960243052824 n

    cerise-david

  • un proverbe polynésien dit
    :"loiseau chante et il ne sait pas pour qui"

    · Ago over 7 years ·
    Pour twitter orig

    Olivier Memling

  • L'alitée rature est bien pâle sur son lit de labeur. La longue file des lecteurs des livres qui se vendent par palette attendent pour tirer leur coup.

    · Ago over 7 years ·
    Apphotologo

    Michel Chansiaux

  • Vivant et littéraire, merci. Merci également du métier que tu fais

    · Ago over 7 years ·
    La main et la chaussure

    Stéphan Mary

  • Lili, je ne suis pas d'accord avec vous. Vous n'avez pas failli être écrivain. Vous êtes écrivain et croyez moi ou non, je préfère vous lire que lire Marc Lévy ou Amélie Nothomb. Au plaisir de vous relire, plus souvent.

    · Ago over 7 years ·
    Mouette des iles lavezzi orig

    valjean

  • Merci pour ce texte personnel et dont le style nous parle par images, par anamnèse! ^_^

    · Ago over 7 years ·
    Atchk orig

    yunahreb

  • Tu écris, tu rêves, tu écris la réalité, ta vie. On te lit et t'apprécie. Merci.

    · Ago over 7 years ·
    Image

    Archange Flippé

  • Tout est dit pour qui aime le verbe trace a l'encre sur un parchemin...

    · Ago over 7 years ·
    Fond2

    Ismail Mohamed C.

Report this text