Nous étions deux le jour de mon mirage

eaven

Un lundi matin clair, lumineux, glacé, doré par le soleil. Quelque part dans le sud, encore séparés par une rivière vivante. Je ne t'ai jamais vu mais je te reconnais ; un sourire malgré moi, le bras tendu vers la lumière, je te dis bonjour, bienvenue mon amour. Nous courrons presque sur nos rives, vers la passerelle qui va nous réunir. Tu es comme je le pressentais, grand, svelte, élégant, les cheveux grisonnants, tout te donne cette classe que j'aime tant. J'avance vers toi et j'ai peur comme jamais. Au milieu de ce grand pont de bois, à cet instant nous sommes seuls au monde, je me cache dans tes bras, je ne vois que tes yeux myosotis. Tu prends mon visage entre tes mains, tu me regardes et je voudrais disparaître, je ne suis pas assez belle pour toi. Tu me souris pourtant, mais je sais la fin de l'histoire. Alors je ne m'inquiète plus, moi qui ai pour habitude de compter les minutes de bonheur. Une journée s'offre à nous, rien qu'à nous, sous les rayons de nos mots partagés, de nos souvenirs écrits et de ta voix qui m'a émue tant de fois, à l'ombre de tes attaches, de ta désillusion peut-être, mais tu ne le dis pas. Comme une affamée avale la subsistance qui lui est redonnée, je déguste chaque geste, chaque baiser, chaque caresse. Ce seront les derniers. Ils ont bien existé. Ils vivent encore en moi. J'ai beau les massacrer, les assassiner, les soigner comme des membres fantômes, ils vivent en moi, leur vie de renégats.

Il n'y en eut jamais d'autres.

  • Merci d'avoir mis des mots sur quelque chose que je n'avais pas pu exprimer auparavant.

    · Ago over 9 years ·
    Amel4

    ameliesings

  • Merci Colette, merci aussi d'être passée.

    · Ago almost 12 years ·
    Gants rouge gruauu 465

    eaven

  • fan du titre aussi...

    · Ago almost 12 years ·
    Iphone 084 465

    mayou

  • La fulgurance de l'amour - on n'en sort jamais indemne !

    · Ago almost 12 years ·
    015

    carmen-p

  • Oui Eaven ! Oui c'est très beau et très fort, elles travaillent bien tes mains dans l'urgence du chagrin !
    cdc

    · Ago almost 12 years ·
    Flottins orig

    sophie-dulac

  • brèves et fugaces amours sont indélébiles, beau texte touchant et pourquoi pas de suite?

    · Ago almost 12 years ·
    Mariage marie   laudin  585  orig

    franek

  • triste quand même... mais j'aime bien la musique de la prose..;

    · Ago almost 12 years ·
    30032 1483715462010 1507570695 1228867 47739 n 195

    Louise Moia

  • Je vous remercie tous d'être venu lire, merci à ceux pour qui le témoignage n'est pas le breuvage qui a le plus d'intérêt. Quand on aime à ce point on écrit avec le corps entier : les tripes, le coeur, la tête, le dos aussi qui tient droit et les mains qui travaillent dans l'urgence du chagrin.

    · Ago almost 12 years ·
    Gants rouge gruauu 465

    eaven

  • Si peu de mots j'ai été touchée en plein cœur.
    Une phrase me reste: " Tu prends mon visage entre tes mains, tu me regardes et je voudrais disparaître, je ne suis pas assez belle pour toi."
    Merci pour cet écrit et merci à Wictorien de l'avoir fait partager

    · Ago almost 12 years ·
    Rscn4803

    ake

  • coup de coeur pour moi aussi,tout comme Mysteria, le "je ne suis pas assez belle pour toi"me touche, tout le texte m'a marque.

    · Ago almost 12 years ·
    Suicideblonde dita von teese l 1 195

    Sweety

  • Juste incroyable... Une passion énorme, de simple mot pour dire tant de choses. Franchement.. Incroyable Merci

    · Ago almost 12 years ·
    110827082034453724 300

    reen

  • Eaven, comment te dire...le manque. Le manque est une sangsue qui nous dévore, surtout quand nous la laissons devenir notre oxygène. Et ce n'est pas contradictoire. Parce que cet oxygène est toxique, mais nous ne le savons pas ou plutôt nous préférons l'ignorer.
    Je ne suis pas sure qu'il faille assassiner ou tuer ces sentiments.
    Ce qui est sur c'est qu'il ne faut peut être pas les nourrir. Il faut je crois, arriver à leurs faire une place dans nos tête et nos cœurs, et puis vivre, vivre, vivre, n'importe comment peut être et à n'importe quel prix mais VIVRE!
    Tous les tunnels ont une fin, alors il faut vivre!
    Bises.

    · Ago almost 12 years ·
    Dis pas ca 1 465

    divagations-solitaires

  • cdc Eaven.
    un texte comme ça, je ne sais même pas si je peux le commenter.
    le "je ne suis pas assez belle pour toi" me bouleverse.
    le titre est si bien trouvé que c'est est magnifique.
    reste le sentiment de tristesse qui m'étreint.
    bises et bravo, si je puis dire...

    · Ago almost 12 years ·
    Img 0052 orig

    Karine Géhin

  • Je vais peut-être répéter ce que d'autres ont dit mais ton texte est aussi délicieux que son titre !
    Bravo et coups de coeur, Eaven...puisque l'inspiration vient de là (oui, du Blues!-))

    · Ago almost 12 years ·
    Pascal 3 300

    Pascal Germanaud

  • c'est beau comme un tango, le rythme de tes mots ne nous lâche pas jusqu'à la fin brutale et pourtant annoncée... l'Amour Amor ?

    · Ago almost 12 years ·
    Img 5684

    woody

  • Quand la lucidité l'emporte sur le romantisme. Quel beau titre! et merci du partage.

    · Ago almost 12 years ·
    Ic16 orig

    pouetpouet06

  • ...lâcher de ventricules!

    · Ago almost 12 years ·
    Chrysanthemum 195

    ar-deblain-dit-livel

  • et puis le titre, franchement est bien trouvé.

    · Ago almost 12 years ·
    120x140 image01 droides 92

    bleuterre

  • On dirait une scène de film ou il dirait: "T'as de beaux yeux, tu sais" . Pourquoi l'amour serait t'il éphémère...? , allons soyons optimistes et profitons des passerelles qui se proposent à nous. Merci Eaven...!!

    · Ago almost 12 years ·
    10922201 10205502677102091 1480983158 n

    phil-29

  • tu sais que ton texte il me remue, Eaven.... Ces empreintes dans le corps qui restent qui restent... L'image du membre amputé, c'est ça. Le fantôme qu'on écrit pour à la fois le faire partir et lui redonner corps encore une fois....

    · Ago almost 12 years ·
    120x140 image01 droides 92

    bleuterre

  • Fort bien que je raffole pas des récits autobiographiques

    · Ago almost 12 years ·
    Apphotologo

    Michel Chansiaux

  • Un texte fort et émouvant à la fois ! bravo et merci pour ce beau partage.

    · Ago almost 12 years ·
    Seville place  d'espagne

    lydine

  • Ben oui Sophie, mais je voulais que ce soit difficile. D'habitude j'ouvre la fenêtre mais là c'est irrespirable ;)

    · Ago almost 12 years ·
    Gants rouge gruauu 465

    eaven

  • Eaven, je trouve ton texte très fort et je crois qu'il gagnerait en profondeur s'il était plus aéré. La lecture, je pense, en serait plus aisée. :)

    · Ago almost 12 years ·
    Adam orig

    sophie-l

  • C'est magnifiquement offert. Pas un témoignage... Un cadeau qui nous est offert plutôt... CDC évidemment!

    · Ago almost 12 years ·
    B3

    janteloven-stephane-joye

  • c'est amour auquel on s'accroche, on veut parfois l'oublier, l'assasiner pour ne plus qu'il nous tourmente, mais on veut quand meme le garder precieusement. il est tellement beau cet amour la bravo

    · Ago almost 12 years ·
    521754 611151695579056 1514444333 n

    christinej

  • Dense, court et ramassé comme le battement d'un coeur amoureux. J'aime aussi beaucoup le titre ;)

    · Ago almost 12 years ·
    Dsc00245 orig

    jones

  • Elle est noire et glacée cette constatation. Infini regret dans cette lame de fond...
    Eaven, tu es triste?

    · Ago almost 12 years ·
    D9c7802e0eae80da795440eabd05ae17

    lyselotte

  • Merci Layla. Merci beaucoup.

    · Ago almost 12 years ·
    Gants rouge gruauu 465

    eaven

Report this text