Insomnie

poulpita

4h42.

Un tramway gronde au loin.
La ville vacille sous une lumière blanche et orangée.
Silencieuse.
Les rues n'abritent que quelques ombres, titubantes, défoulées.
Le parquet ne craque plus, abandonné depuis longtemps.
Place, faites place, entend-on.
J'ai des choses à dire, des questions à poser, des tapis à soulever.
D'abord.
Cet ouvrage. Il avance ?
Hier. Ce regard, que voulait-il dire ?
Demain. Pourquoi y aller ?
Lundi. Par quoi commencer ?
Le monde. Cette guerre ne s'arrêtera jamais ?
La vie. Elle s'arrête. On le sait. Merci.  
On se tourne.
Laisser défiler les bataillons d'interrogations. Dédaigner les soulèvements. Penser aux rivières apaisantes. Aux sourires satisfaits.
Oui mais.
Cet ouvrage. Il avance ?
Cette attitude. Tu n'as pas honte ?
Cette insolence. Jusqu'à quand ?
On se tourne. Sourcils froncés.
De la force, il en faudra.
Du sommeil, on en manquera.
Cette famille, on la tuera.
Les idées piétinent.
Si au moins on pouvait démêler là tout de suite, l'écheveau des pensées contraires.
Mais la nature nous laisse endolori, couard. Du jus de navet dans les bras, une enclume sur les paupières.
L'esprit en éveil. Trompé, biaisé.
La colère monte. Les cibles du matin s'alignent. Tous y passent.
On se  tourne. On cherche son air.
On scrute une raison dans les motifs flous du tapis persan.
On se drape d'optimisme.
Demain est un autre jour.
On se tourne.
Oui.
On se tourne.
Non. Rien ni personne ne viendra nous sauver.
On se tourne.
Personne.
Le plafond blanchit. Le tramway repasse.
On se  tourne. Jusqu'à ce que le plancher craque à nouveau.

  • Lire et vivre un instant passé, quelque chose que nous avons peut-être tous vécu au moins une fois, c'est réconfortant et troublant. C'est en quelque sorte l'intimité qui devient publique.
    Merci

    · Ago almost 4 years ·
    429

    aren_seondi

  • Et l'angoisse du lendemain qui est foutu, du fait du manque de sommeil... Ne pas regarder le réveil, jamais ... et se laisser le bénéfice du doute.

    · Ago about 5 years ·
    Default user

    Patrice Dutrez

  • J'aime beaucoup cette réflexion tourmentée, que tu termines comme un cycle avec ce "plancher qui craque à nouveau".
    Texte terriblement nocturne.

    · Ago over 5 years ·
    Fullsizeoutput 53f4

    Sylvie Loy

    • Merci Sylvie.

      · Ago over 5 years ·
      La libertad   schiele

      poulpita

  • J'aime le style, la sonorité, les phrases courtes et percutantes. Bravo !

    · Ago over 5 years ·
    Imageldd1

    ------

    • Merci lengo !

      · Ago over 5 years ·
      La libertad   schiele

      poulpita

  • Le philosophe : l'immensité est rarement volontaire, notre univers à lui seul, ressemble à s'y méprendre à un toucher des yeux, que même le coeur ne sait mettre en évaporations lorsque l'observation a pour nuages, des sentiments restés à terre, sans l'aval d'un décollage, lui sans bruit, mais combien fragilisant. Une étoile qui espère de son soleil vit éclairée la nuit.
    Le poète : les nuits sont là afin qu'au grand jour, on puisse supprimer en vers, pourquoi pas, celui qui s'endort à l'ombre d'un autre soleil. " Cieux bleus ", pupitre d'abnégations, " Bleu cieux " paupières refermant un chapitre d'enfers. Bouquet de pensés à ton verbe processionnaire , oubliant que tu restes une étoile non filante. Meilleurs voeux , l'encre de ton coeur est arrimée à de meilleurs rêves, tendresse, tendresse, Dimir-na.

    · Ago over 5 years ·
    Img 0875 150

    dimir-na

    • Merci au poète et philosophe !

      · Ago over 5 years ·
      La libertad   schiele

      poulpita

  • tres bon texte, j'aime beaucoup ce dialogue de fous qu'on mene tous quand l'insomnie nous prend. tu l'as bien rendu! merci

    · Ago over 5 years ·
    318986 10151296736193829 1321128920 n

    jasy-santo

  • Ah ! L'insomnie, je ne sais que trop bien ce que c'est ! Voici d'ailleurs mon interprétation : http://welovewords.com/documents/le-gel-des-ouragans

    Bravo pour ce joli texte en tous cas. :)

    · Ago over 5 years ·
    Design

    Dandy Cool

    • Version bien plus sautillante que la mienne :) Merci pour ce joli commentaire !

      · Ago over 5 years ·
      La libertad   schiele

      poulpita

  • Le début de la gloire!

    · Ago over 5 years ·
    Poule 2

    Georges Procrastin

    • Merci, Monsieur Georges Beckett :)

      · Ago over 5 years ·
      La libertad   schiele

      poulpita

  • Moi qui ne suis pas une citadine, ce n'est pas le métro et le bruit des rues qui peuplent mes insomnies mais les rafales de vent et la pluie torrentielle ces temps-ci....
    J'ai aimé le rythme de ce texte qui reproduit bien l'excitation anarchique de l'esprit lorsqu'on n'arrive pas à dormir.

    · Ago over 5 years ·
    Default user

    arzel

    • Je pensera à écrire sur le vent et la tempête qui nous tient en éveil. Merci pour le commentaire Arzel.

      · Ago over 5 years ·
      La libertad   schiele

      poulpita

  • Cadence au rythme des métros quand Paris s'éveille puisqu'il est presque 5 heures, A chaque tour de roue, l'essieu grince sur un fait divers, quelque chose à faire, oublié, la contrariété d'une nouvelle journée, du boulot, de cette existence qui n'encourage pas à aller de l'avant,.. la fatigue par dessus après tant de nuits sans sommeil...

    · Ago over 5 years ·
    Yoda 24 04 09 002 92

    yoda

    • Courage à ceux qui s'épuisent nuit et jour à écouter les métros et tramways :)

      · Ago over 5 years ·
      La libertad   schiele

      poulpita

    • Oui, mais au bout d'un certain temps je pense qu'on ne les entend plus, tout comme le clocher d'un église, ça fait partie des bruits de l'entourage. Par contre je pense que le cerveau enregistre et ce ne doit pas être très bon !

      · Ago over 5 years ·
      Yoda 24 04 09 002 92

      yoda

  • bravo quelle ambiance et mes nuits blanches ressemblent a ca quand ca n'en finit pas, ou l'on tourne, ou tout tourne. beau texte

    · Ago over 5 years ·
    521754 611151695579056 1514444333 n

    christinej

  • Bravo pour votre texte Poulpita. Un coup de coeur bien mérité !

    · Ago over 5 years ·
    Logo fb

    welovewords

    • Oups... quel honneur ! Merci !

      · Ago over 5 years ·
      La libertad   schiele

      poulpita

  • Je crois que je vais aller faire une petite sieste car moi aussi j'ai mal dormi cette nuit... A+ Amicalement vôtre

    · Ago over 5 years ·
    One day  one cutie   23 mademoiselle jeanne by davidraphet d957ehy

    vividecateri

    • Belle sieste ! Merci pour le commentaire.

      · Ago over 5 years ·
      La libertad   schiele

      poulpita

  • J'ai pris plaisir à lire ce texte, la forme courte est très agréable, J'ignore quelle est la sensation d'avoir du jus de navet dans les bras, mais a priori rien de très plaisant ;-)

    · Ago over 5 years ·
    Fullsizerender

    eleanor-gabriel

    • Merci Eleanor. Puisses-tu ne jamais avoir de jus de navet dans les bras :)

      · Ago over 5 years ·
      La libertad   schiele

      poulpita

  • superbe. Et puis tu as bien dosé l'insomnie, ni trop court, ni trop long.
    Du rythme, de la poésie, des images personnelles.
    un succès mérité.
    Même si je n'ai jamais été insomniaque ton texte était un plaisir à lire.

    · Ago over 5 years ·
    Bbjeune021redimensionne

    elisabetha

    • Merci elisabetha !

      · Ago over 5 years ·
      La libertad   schiele

      poulpita

  • Je ne suis absolument pas insomniaque, je ne blanchi mes nuits qu'en noircissant des pages, mais j'ai été accroché dès le tramway grondant et la lumière vacillante. Décidément, on pourrait inventer un adage "ville à tramway, jamais ne se tait", Budapest et Vienne, en voyage d'écriture, mon rendu fiévreux au point d'y perdre le sommeil, un peu. Oui, on se tourne et jamais personne ne vient nous sauver, peut-être faut-il le faire soi-même... se sauver. Le rythme du texte est tellement fort et prégnant que vous devriez le mettre en musique, non ? Sais pas, c'est déjà si beau et vrai. Bravo et merci.

    · Ago over 5 years ·
    Droopy bogie orig

    koss-ultane

    • Merci pour votre commentaire et compliments !

      · Ago over 5 years ·
      La libertad   schiele

      poulpita

  • Insomniaque souvent je m'y retrouve peu, j'ai appris à accompagner les insomnies pour que les questions n'affluent pas ... Vaut mieux se poser ces questions dans d'autres moments ...

    · Ago over 5 years ·
    Tyt

    reverrance

    • Certains insomniaques sont plus sages que d'autres ! Merci Reverrance pour ton commentaire.

      · Ago over 5 years ·
      La libertad   schiele

      poulpita

    • Je ne suis pas sage mais plus raisonnable, sourires. Se poser de telles questions garantit à coup sur une nuit blanche ...

      · Ago over 5 years ·
      Tyt

      reverrance

  • l insomniaque que je suis s y retrouve :-)

    · Ago over 5 years ·
    Zen

    marjo-laine

    • Malheureusement pour nous ! Merci d'avoir pris le temps de me lire.

      · Ago over 5 years ·
      La libertad   schiele

      poulpita

  • Superbe... c'est exactement ça...

    · Ago over 5 years ·
    Yahn 3

    yahn

    • Merci Yahn. On peut fonder le club des insomniaques, donc :°)

      · Ago over 5 years ·
      La libertad   schiele

      poulpita

  • C'est dense et le rendu des émotions est très bien retranscrit, bravo

    · Ago over 5 years ·
    W

    marielesmots

    • Contente que ce texte t'ait plu Marie. Merci pour ton commentaire.

      · Ago over 5 years ·
      La libertad   schiele

      poulpita

  • c'est du vécu... et c'est excellent ! merci :-)

    · Ago over 5 years ·
    Pend%c3%a9

    Marc Menu

    • Merci à toi Marc, d'être passé !

      · Ago over 5 years ·
      La libertad   schiele

      poulpita

  • la nuit est blanche avec ses idées noires, et ce lit dans lequel on ne dort pas ou tout se retourne... Bien vu universel (Enfin pour les insomniaques)

    · Ago over 5 years ·
    P 20140419 154141 1 smalllll2

    Christophe Paris

    • Merci Christophe !

      · Ago over 5 years ·
      La libertad   schiele

      poulpita

Report this text