Le flambeau, chapitre 1 : Le génocide

psycose

Chapitre 1 : Le génocide

L'objectif commun des trois princes : exterminer l'enfant de la prophétie. Par conséquent, toute personne qui n'avait pas encore atteint l'âge de la puberté, fille ou garçon, se voyait s'arracher de sa famille pour subir interrogatoire sur interrogatoire avant de se faire finalement exécuter. Le génocide indiquait clairement que le pays autodétruisait son propre avenir. Sur une population totale d'environ sept millions d'habitants, parmi les deux millions d'enfants, du nouveau-né à l'age de 12 ans, il n'en restait plus que 100 000 enfants. L'armée royale avait déjà achevé la vie de l'intégralité des jeunes de moins de sept ans. Par ailleurs, l'autorité avait formellement interdit aux citoyens de se reproduire jusqu'à nouvel ordre. Les princes avaient donc pris toutes les mesures et initiatives possibles afin de contrer les dires de la prophétie.

Après ce massacre qui restera à jamais gravé dans l'Histoire du peuple de ce royaume, les trois princes établirent une trêve passagère, pour la succession au trône. En effet, ils devaient se rendre auprès du devin qui leur révéla la prophétie, transmise de génération en génération au sein de sa tribu. Les trois princes demandèrent au devin si la prophétie avait pu finalement être annulée. Le devin centenaire, dernier survivant de sa dynastie, leur déclara avec colère : « Si j'avais su que vous faire part de la prophétie aurait atteint le pays d'un tel génocide, je me serais donné la mort depuis bien longtemps ! Et sachez que ce massacre ne vous aura servit à rien ! L'enfant élu est en vie ! Jamais le destin ne vous permettra d'être ses bourreaux ! Et vous savez pourquoi ? Nul besoin d'aller vers lui, il viendra vers vous de sa propre volonté le moment venu pour vous faire payer de vos crimes ! Sachez que la prophétie est une fatalité et elle vous atteindra, et cela, malgré vos sombres stratagèmes ! ». Ses mots furent les derniers pour le devin. Sous l'emprise de la frustration, les trois princes le poignardèrent.

Le prince aîné, avec un sourire diabolique dit à ses frères cadets : « - Chacun de nous trois ici présent désire la souveraineté de notre peuple, mais nos armées sont de forces égales, continuer la guerre dans ces conditions nous mènera nul part si ce n'est au déclin de notre royaume sur le plan militaire. . .

- Que nous propose-tu donc, Lhob ? De se partager les territoires du royaume ? S'avança le plus jeune des trois.

- Ce ne serait pas une mauvaise idée, Chrome. . .Acquiesça le deuxième prince.

- C'est exactement là où je voulais en venir, nous allons signer une armistice entre nous, chacun aura une part du pays, ce soi disant « enfant de la prophétie » viendra à nous de lui même selon les propos du devin, il n'y a nul besoin de se précipiter, il viendra à nous sans qu'on aille le chercher, dans les cinq ans à venir, il viendra sûrement à nous. . .S'exclama Lhob, le prince aîné.

- Et celui qui parvient à l'exécuter prendra le trône et sera l'unique roi de notre pays, n'est-ce pas ? Conclu Chrome.

- Oui. . .Cela résoudra tous nos différents ! S'excita le prince intermédiaire, Lithius.

Cette conversation mit fin à la guerre entre les trois princes, l'armistice fut signé et le royaume fut partagé en trois nouveaux états avec trois nouvelles capitales. Des frontières furent établis, une organisation politique différente pour chaque état commença à se mettre en place. Dix ans de guerre avait pris fin pour laisser place à la reconstruction. Sur le plan matériel et moral, les dégâts étaient énormes. Il fallait du temps pour que la paix puisse fleurir à nouveau au sein du royaume divisé. . .

Au bord de la côte Est de l'archipel, un homme de taille moyenne, d'une corpulence imposante et robuste, au visage caché par un voile, s'apprêtait à monter sur le bateau prêt à partir à la quête de son objet de recherche signalé par la lettre qu'il tenait dans sa main droite. Il s'agissait du plus fidèle serviteur du roi, ancien chef de la garde royale, Trhon. Il avait la réputation de tenir tête à lui seule à une armée toute entière. Les larmes aux yeux, il avait à présent une dernière mission à accomplir pour son défunt roi bien aimé. Une mission au dessus de ses moyens, mais le roi avait confiance en lui. L'homme ne pouvait donc pas décevoir son roi, même après sa mort. Ce qu'il détenait dans sa main était bien plus qu'une simple lettre, c'était le testament du roi que Trhon trouva, trois jours plus tôt, auprès d'un certain messager dans la grotte dans laquelle il résidait. Depuis la mort du roi, Trhon délaissa ses fonctions pour parfaire ses techniques de combats dans les montagnes. Ce n'était qu'après dix années de recherches intensives que le messager trouva la trace de ce fameux guerrier pour lui donner de main propre la dernière mémoire du roi.

Trhon ouvrit la lettre une dernière fois afin de lire l'ultime mission royale qui lui avait été confié :

« Thron, mon fidèle ami, lorsque tu recevras cette lettre, il sera probablement trop tard pour moi, comme tout roi, mon règne aura pris fin, je serais mort. Mes trois fils sont aveuglés par le pouvoir et ses plaisirs, mon intuition me dit qu'aucun d'eux n'est digne de s'asseoir sur le trône après mon départ. . .Sinon, le royaume connaîtra ses heures les plus sombres. Tu es la seule personne à qui je peux faire confiance. Je te demande d'avoir de la pitié pour moi et d'exaucer mon dernier souhait. Il y a quatre ans de cela, comme le peuple le sait, je fis naufrage après une tempête sur une île inconnue de notre pays durant mon voyage pour le congrès des rois. Mais ce que personne ne sait, durant mes deux ans d'exil sur cette île, je fus tombé amoureux d'une femme et eut un enfant d'elle. Mes responsabilités en tant que roi m'ont obligé à garder leur identité caché de tous. Aujourd'hui, je te demande au nom de l'amitié qui nous lie, de retrouver mon fils, Sayko, afin de lui accorder le droit de régner sur le royaume en tant que légitime prétendant au trône si tu le vois digne d'un tel privilège. Je te prie de bien vouloir accepter la dernière supplication de ton défunt ami, Sworld. Tu trouveras avec cette lettre la carte qui t'indique exactement la position de l'île dénommée Azkhabir. Je ne saurais jamais assez te remercier pour l'engouement de ta servitude à mon égard durant ma vie. Adieu ».

Trhon avait beau relire plusieurs fois les derniers mots de son roi, il ne pouvait cesser ses larmes à chaque fois qu'il terminait sa lecture. Le bateau venait entre-temps tout juste de décoller vers les profondeurs de l'océan. Pour préserver l'avenir du royaume, Trhon se devait absolument de retrouver le dernier fils de son maître, pour l'exposer à la concurrence pour la couronne. Trhon devait prendre en compte qu'il n'avait à présent plus comme ordre de terrasser l'ennemi en face, mais plutôt d'apprivoiser un enfant à la réalité de ses responsabilités en tant que futur roi. Trhon commençait peu à peu à prendre conscience de la difficulté de sa mission : il se devait d'éduquer tel un père, tel un enseignant et tel un ami l'avenir du pays de l'archipel : le flambeau royal qui brûlait dans le cœur d'un enfant, Sayko Sworld. ( à suivre )

  • Avant tout, je voulais souligner le fait de faire attention aux répétitions (notamment pour le premier paragraphe avec le mot « enfant »). Mais également te faire part d'une anecdote : Un professeur à la faculté m'a expliqué un jour qu'il était préférable de mettre les nombres en lettres, en particulier tout ce qui était dans le comptage. Donc voilà...
    Sinon, les dialogues sont un peu simplistes à mon goût par rapport à la tonalité grave du texte. Il faudrait y ajouter des mots plus poignants. Plus lourds.
    Le récit et l'histoire avancent vite. Personnellement, je pense qu'il manque une implantation de décor et surtout de détail. Tout s’enchaîne trop vite et le cadre n'est pas posé. C'est dommage, car le fil directeur est pas mal du tout. Bien qu'il faille l'avouer, légèrement prévisible.
    Prends ton temps dans l'écriture, développe peut-être un peu plus.
    Car ce premier chapitre donne plutôt l'impression de faire partie de l'introduction.

    Je lirai la suite, pour voir comment tout cela évolue, bien entendu.

    · Ago almost 7 years ·
    Chopper

    lenora

  • Le tout est un peu cliché, ça se confirme un peu plus encore avec Trhon qui part pour retrouver Sayko et les trois frères contre l'élu de la prophétie... mais c'est cool, j'aime bien. Le style est agréable, retravaille les dialogues et la description. Lorsque tu dis qu'ils ont instauré un nouveau système politique (quand ils ont séparé en 3 le pays) décris-le, fournis-nous des précisions sur l'univers.
    Une petite faute d'ortho : " l'ultime mission royale qui lui avait été confié : " ( confiée )
    Je lirais bientôt la suite ! Là avec la reprise des cours je serais moins présent sur le site (que le vendredi et le week-end) donc attends toi à me revoir pendant ce laps de temps ; )
    Bon travail !

    · Ago almost 7 years ·
    Imageldd1

    ------

    • Ok, il n 'y a pas de soucis, à partir du chapitre 5, tu comprendras (peut-être) d'après les précédents commentaires des autres lecteurs, que çà va commencé à devenir de moins en moins clichés. Au début, pour planter le décor, j'ai eu un peu de mal. . .Il faudra retravailler tout çà, c'est vrai, merci pour ton attention

      · Ago almost 7 years ·
      Mains colombe 150

      psycose

    • Pas de problème : )

      · Ago almost 7 years ·
      Imageldd1

      ------

  • C'est vrai que ton premier chapitre mérite d'être retravaillé. Il suffit d'alléger tes phrases, Tiens pour me remercier tu n'auras qu'à aller aimer ma page Facebook ! brune-el Belle journée

    · Ago about 7 years ·
    Babeth2014.jpg

    brune-el

  • Voici quelques suggestions à prendre ou à laisser, à ta guise !
    Fastidieux à lire ce pavé ! Il faut que tu ailles à la ligne, que tu allèges tes descriptions, voici une suggestion :
    En effet, ils devaient se rendre auprès du devin qui leur révéla la prophétie, transmise de génération en génération au sein de sa tribu. Les trois princes demandèrent au devin si la prophétie avait pu finalement être annulée.
    Ils allèrent consulter le Devin qui leur révéla la prophétie transmise depuis des générations et lui demandèrent si elle avait été annulée.
    Le devin centenaire, dernier survivant de sa dynastie, leur déclara avec colère :
    Le centenaire, dernier survivant de sa dynastie déclara avec colère :
    « Si j'avais su que vous faire part de la prophétie aurait atteint le pays d'un tel génocide, je me serais donné la mort depuis bien longtemps ! Et sachez que ce massacre ne vous aura servit à rien ! L'enfant élu est en vie ! Jamais le destin ne vous permettra d'être ses bourreaux ! Et vous savez pourquoi ? Nul besoin d'aller vers lui, il viendra vers vous de sa propre volonté le moment venu pour vous faire payer de vos crimes ! Sachez que la prophétie est une fatalité et elle vous atteindra, et cela, malgré vos sombres stratagèmes ! ».
    — Jamais je n’aurais dû vous parler de cette prophétie ! Un tel génocide pour rien ! Car l’élu est toujours en vie et vous ne serez pas ses bourreaux. Savez-vous pourquoi ? Non, bien sûr. Parce que c’est lui qui viendra à vous le moment venu. Il vous punira pour vos crimes.
    Il se tut une seconde et reprit de plus belle :
    — La prophétie est une fatalité et malgré vos stratagèmes, elle vous atteindra !
    Ses mots furent les derniers pour le devin. Sous l'emprise de la frustration, les trois princes le poignardèrent.
    Je ne dirais pas que c’est une frustration, une déception, une trahison

    · Ago about 7 years ·
    Babeth2014.jpg

    brune-el

    • Surtout les 3 premiers chapitres, c'est vrai que j'ai eu du mal à commencer l'histoire et d'implanter correctement le décor. . .Merci pour toutes ces remarques !

      · Ago about 7 years ·
      Mains colombe 150

      psycose

  • Tes phrases sont longues pas dans le sens du nombre de mots, mais dans le sens explicatif. (Participe présent, adverbe, précision inutile) Je t’ai mis mes suggestions, tu prends ou tu laisses bien entendu.
    Par conséquent, toute personne qui n'avait pas encore atteint l'âge de la puberté, fille ou garçon, se voyait s'arracher de sa famille pour subir interrogatoire sur interrogatoire avant de se faire finalement exécuter.
    Se voyait arracher (pas de s’) interrogatoire sur interrogatoire + finalement : c’est long ou : moult interrogatoires
    Le génocide indiquait clairement que le pays autodétruisait son propre avenir.
    Ou : Par son génocide, le pays autodétruisait son avenir.
    Sur une population totale d'environ sept millions d'habitants, parmi les deux millions d'enfants, du nouveau-né à l'age de 12 ans, il n'en restait plus que 100 000 enfants.
    Ou : Sur deux millions d’enfants, du nouveau-né jusqu’à douze ans, il n’en restait plus que cent mille.
    L'armée royale avait déjà achevé la vie de l'intégralité des jeunes de moins de sept ans.
    Achevé n’est pas le terme adéquat : tous des moins de sept ans (jeunes est inutile, on le sait) avait déjà été exterminés par l’armée royale.
    Par ailleurs, l'autorité avait formellement interdit aux citoyens de se reproduire jusqu'à nouvel ordre. Les princes avaient donc pris toutes les mesures et initiatives possibles afin de contrer les dires de la prophétie.
    Tu te compliques la vie : Il était formellement interdit de copuler jusqu’à nouvel ordre. Les princes prirent donc toutes les mesures existantes pour contrer la prophétie.

    · Ago about 7 years ·
    Babeth2014.jpg

    brune-el

    • Merci pour tous ces conseils que j'apprécie fortement !
      C'est vraiment gentil de ta part ! Espérons que je puisse mettre tout çà en application, j'ai déjà fait une première correction de ce chapitre que j'ai pas encore publié. . .sur le site mais je le ferais bientôt. . .

      · Ago about 7 years ·
      Mains colombe 150

      psycose

  • Le décor est planté, l'intrigue également, les personnages se distinguent...allez je continue !

    · Ago about 7 years ·
    Fullsizeoutput 53f4

    Sylvie Loy

  • Salut =) Je suis fan de fantasy, et ta présentation de la situation promets pas mal d'aventures !

    Je rejoins tes autres lecteurs dans l'idée que tu "dévales" la pente de ton histoire, et qu'elle mériterait que tu prennes le temps d'aérer un peu plus ton texte, mais cela viendra avec l'expérience bien sûr :)

    Je rajouterais personnellement aussi qu'il pourrait être intéressant d'essayer de garder un peu de mystère parfois : je trouve dommage que la prophétie donne le nom de l'élu, cela enlève pas mal de possibilités quant à la suite de l'histoire ^^ Pense à garder quelques surprises dans ta besace pour plus tard, même si cela ne doit concerner que les personnages secondaires, joue avec les attentes de tes lecteurs :)

    Typiquement mon moment préféré dans Harry Potter, c'est lorsque l'on apprend la vérité sur Severus Rogue : Rowling a joué avec mes doutes durant 5 tomes, c'était frustrant, et c'était génial !

    Bonne continuation à toi, je m'empresse de lire la suite =)

    · Ago about 7 years ·
    Want a cup of coffee  by wnsdud34 d626lvg

    mocr4zysmile

  • Bien, je trouve que l'histoire promet, mais il y a des longueurs dans les textes, et quelques fautes... l'histoire n'est pas nouvelle, dans le sens des génocides et futur roi caché, mais je suis curieuse, donc je vais suivre... kiss

    · Ago about 7 years ·
    One day  one cutie   23 mademoiselle jeanne by davidraphet d957ehy

    vividecateri

    • Si je peux me permettre aussi... Sayko... donne l'heure exacte? Oui je sais, faut savoir que je ne suis pas toujours très sérieuse...J'espère que tu n'es pas fâché...Sylvie me met au coin...

      · Ago about 7 years ·
      One day  one cutie   23 mademoiselle jeanne by davidraphet d957ehy

      vividecateri

    • Oui, j'avais oublié de prévenir ! le début est un peu moyen. . .J'ai du mal à poser un peu le décor dans un premier temps et les 2 premiers chapitres méritent d'être revu, merci pour la remarque, ça montre votre sens de l'analyse, bravo !

      · Ago about 7 years ·
      Mains colombe 150

      psycose

  • Ça force le respect un nom comme Sworld, c'est très bien trouvé !

    · Ago about 7 years ·
    Pierre 1

    Pierre Epicureo

  • ah oui tres surprenant on accroche...

    · Ago almost 8 years ·
    Snapshot 20150917 1

    bricekys

  • Quel excellent démarrage ! J'aime beaucoup !

    · Ago almost 8 years ·
    Logo ddp 54

    droledeplume

  • effectivement, ça se confirme, l'histoire avance et on est pris dedans.

    · Ago almost 8 years ·
    Img 0052 orig

    Karine Géhin

  • J'aime ton style et poutant pas particulièrement portée vers ce genre littéraire.je vais lire la suite....

    · Ago almost 8 years ·
    Illustration campagne avc

    lounalovegood

  • Épique, haha. Le génocide me rappelle un peu l'histoire de Moïse, si non c'est pas mal, ça promet des aventures et j'aime ça. Le seul bémol serait les petites fautes d'orthographe, si non c'est un bon premier chapitre avec une accroche qui donne envie de lire la suite.

    · Ago almost 8 years ·
    Lotus 92

    irisellia

  • Merci à chacun de vous pour vos lectures et commentaires !
    Merci à toi hell pour ta critique si détaillée, c'est enrichissant ! Je vais essayer de corriger tout çà si un jour je parviens à terminer cette histoire !

    · Ago almost 8 years ·
    Mains colombe 150

    psycose

  • Pour la synthèse, je te suggérais d'épurer d'un côté les informations ou de limiter leur succession sur un même passage et de prendre le temps d'installer le décor sans dévaler.
    Voilà, comme tout commentaire ça reste suggestif, et bien évidement donné dans l'idée de te donner des pistes de réflexions pour améliorer, sûrement pas pour cingler ou décourager ;)

    · Ago almost 8 years ·
    Avat

    hel

  • Des petits cafouillages de temps, un "je fus tombé" qui tape direct à l'œil.
    Pour les dialogues, je trouve les "précisa machin", "dit truc " ( je caricature très grossièrement) lourd, mais là c'est très personnel comme point de vue, disons qu'un ou deux passent, mais en mettre systématiquement dans chaque ligne de dialogues alourdit et amoindrit le côté vivant, le rythme et la respiration que peut donner le dialogue à un récit.
    je te conseillerais encore d'épurer des "en effet", "par conséquent", ect...Tout ces mots qui alourdissent le récit et qui risquent au final de se retrouver en masse au fil de ton avancée.
    J'ai noté quelques phrases assez longues et particulièrement chargées en détails.

    · Ago almost 8 years ·
    Avat

    hel

  • J'enchaine à ton invitation, je ne commente pas le fond, tu as l'air d'avoir ton histoire et je dirais même tout un univers en tête, et on ne peut que t'encourager à lui donner forme.
    La forme! J'y viens rapidement et si tu veux un retour plus détaillé, tu me diras ça.

    La première ligne est trop abrupte, elle donne une impression de facilité et un rappel grossier au titre du chapitre ( là aussi tu n'es peut-être pas obligé de donner la clef dans le titre) à la limite c'est une bonne ébauche dans le sens de savoir ce que tu veux mettre dans ce chapitre, mais qui aurait besoin d'être plus rédigé, de poser tranquillement son contexte et son atmosphère. Tu précipites de trop l'enjeu, sans laisser le temps au lecteur de pouvoir visualiser ton univers, où met-il les pieds?

    · Ago almost 8 years ·
    Avat

    hel

  • L'histoire est captivante et intriguante, je m'en vais lire la suite sans plus tarder !
    Sayko acceptera-t-il cette responsabilité sur ses épaules ?! :p

    · Ago almost 8 years ·
    20130820 153607 20130820153847362 (2)

    rafistoleuse

  • j'aime beaucoup l'univers et le scénario :-) mais contrairement à d'autres je trouve que ça manque un peu de descriptions ! du coup ça fait presque plus scénario que roman... et j'ai relevé deux-trois fautes (je suis un peu psychorigide de l'orthographe). en tout cas, je suis très curieuse de lire la suite et de voir où tu vas emmener l'histoire.

    · Ago almost 8 years ·
    Default user

    cecileboiscourbeau

  • un beau tour de force qui réveille les consciences, c'est du bon travail.)

    · Ago almost 8 years ·
    Pyry1dhyoryai0xtssnv3g 1  300

    Salvatore Pepe

  • Tu pourrais écrire un livre tu as du talent

    · Ago almost 8 years ·
    P241111 12.200001 195

    meli73

  • Agréable à lire, tout en finesse, sans trop de descriptions. J'aime beaucoup.

    · Ago almost 8 years ·
    Img 20170520 200353 539

    sundayflowers

  • P.S. : je rejoins Alinoë concernant la structure. Bravo !

    · Ago almost 8 years ·
    Img 3452 300

    absolu

  • M'enfin, "établirent", pas établir.. Tsss.. je rejoins les autres commentaires, ça donne envie, et pourtant je ne suis pas férue de "fantasy". Je rejoins aussi le club des correcteurs orthographico-grammatico-prosodiques, pour dire quelques petits grumeaux qui ne demandent qu'à être écrasés - la lecture n'en sera que plus fluide (non, je ne suis pas sponsorisée par la marque de farine, et ça n'est pas non plus mon prénom.. ) Je ne vais pas lire trop vite la suite, l'Histoire ne s'est pas faite en un jour :)

    · Ago almost 8 years ·
    Img 3452 300

    absolu

  • Le philosophe reconnaît la ténacité comme une des rares vertus des hommes de l'ombre, il rajoute même qu'elle a toujours été nécessaire à ceux qui ont brillé sous les lumières de leur dieu. Le poète cartographie ce premier chapitre dans le puzzle d'une population en vrai besoin de délivrance. Ma tendresse t'accompagne. Dimir-na

    · Ago almost 8 years ·
    Img 0875 150

    dimir-na

  • L'histoire se pose, je lis la suite bientôt! ;)

    · Ago almost 8 years ·
    Noir

    suzelh

  • je reprends mon souffle pour la suite.. :) Je suis accroc

    · Ago almost 8 years ·
    Images

    aurevoir

  • Parfaite correction ;)

    · Ago almost 8 years ·
    525237 629036707110410 376162468 n

    Marie Cornaline

  • Merci Marie Cornaline pour ton commentaire et ta lecture
    En effet, tu as raison, c'est lourd, donc j'ai modifié la phrase
    Merci pour ton aide
    N'hésite donc pas à me dire si la modification facilite mieux dans la lecture!

    · Ago almost 8 years ·
    Mains colombe 150

    psycose

  • See more comments
Report this text