Le manque

psycose

Le manque

L'être humain éprouve le besoin d'avoir une ambition dans la vie afin de pouvoir donner un sens à son existence. Tout commence donc par ce désir de trouver ses repères au milieu de son entourage.

Il ressent ainsi naturellement un manque qu'il voudrait combler en ayant le plus vite possible un projet à long terme dans sa vie. Ce projet qu'il se construit dans sa conscience se doit d'être compatible avec sa définition du bonheur afin de trouver en lui la motivation suffisante pour tendre vers cet objectif. Par conséquent, le véritable manque se situe en vérité autour d'une quête vers la paix. En effet, les hommes et les femmes ressentent un manque de plénitude réelle et profonde dans leur vie de tous les jours. Cette pauvreté du cœur oblige tout être humain à partir instinctivement à la recherche du bonheur.

La sensibilité psychique de l'homme est donc l'élément déclencheur qui peut permettre de ressentir la pénurie spirituelle. Néanmoins, les êtres humains ont tous une personnalité différente forgée selon l'environnement dans lequel chacun a vécu. La diversité des formes de la psychologie humaine amène à observer que chaque être humain trace son propre chemin pour s'emparer du bonheur. Autrement dit, certains parmi eux chercheront le bonheur à travers le gain matériel, d'autres à travers les jouissances des sens, et d'autres encore à travers la célébrité, l'honneur et le pouvoir. Une grande majorité se perdra donc dans les pièges du matérialisme qui peut promettre au mieux un plaisir illusoire et temporaire, mais pas la véritable allégresse du cœur. Parmi les hommes et les femmes qui auront survécu, une partie se tournera vers la philosophie de l'agnosticisme et de l'athéisme afin de vivre perpétuellement dans le cycle des questions sans réponses concrètes.

Une autre catégorie d'individus se rapprochera de la spiritualité du bouddhisme ou d'autres croyances qui aspirent au salut de l'âme. Bien que l'intention initiale pourra paraître véritablement sincère, cette tranche de personnes devra délaisser une bonne partie de leurs compétences de discernement si elle persévère à parachever leur formation spirituelle au sein de ces institutions religieuses. Or, le véritable bonheur se doit d'être au minimum en harmonie avec le cœur et la raison. Par ailleurs, la sagesse elle-même ne peut s'acquérir que lorsque les bienfaits de l'intellect et de l'âme fusionnent en toute harmonie. Ainsi, les élus sont ceux qui parviennent au bout du sentier de cette quête vers le bonheur en ayant pu préserver aussi bien leur sincérité de départ que leur faculté à discerner avec intelligence et clairvoyance, le bien du mal et le vrai du faux.

Nul doute qu'un tel effort sur soi-même demande beaucoup de patience, mais celui qui cherche à combler son manque intérieur n'a d'autre alternative que s'efforcer à faire preuve d'ouverture d'esprit et de sincérité profonde et constante.

Une fois que la réalité du manque ressenti est identifiée, il faut s'empresser de combler ce manque avec le bon remède. Une inquiétude à combler ce manque le plus tôt possible doit en effet commencer à prendre forme au sein de la conscience humaine. Un véritable souci de remplacer le vide spirituel par une énergie psychique vitale, apportant une source confortable de sérénité, doit prendre de l'ampleur dans la liste des priorités chez toute personne en quête du bonheur.

Il est évident que tant que l'être humain ne connaîtra pas réellement l'objet de ses désirs, il se perdra inévitablement dans la confusion de ses démarches. Il se doit donc de prendre toutes les précautions nécessaires pour préserver durablement le souci d'éliminer sa ruine intérieure. En effet, le danger de vivre dans un milieu hostile à la sauvegarde du souci de la paix est une épreuve à prendre avec beaucoup d'attention. Il en est ainsi car la fragilité de l'être humain peut l'amener contre son gré, par l'influence des différents courants de pensées, à prendre une direction opposée à sa voie de départ, celle de protéger son vœu pour l'acquisition de la pureté intérieure.

Selon les intérêts que chaque être humain cherche à défendre, chacun dessinera l'orientation qu'il veut donner au chemin de sa vie. Mais en cours de route, il peut se voir proposer d'autres directions plus ou moins alléchantes au premier abord : une proposition de mariage, d'un rang social, d'une propriété, d'un offre d'emploi. . .La sincérité de l'individu est alors mise en examen afin qu'il puisse réévaluer la véracité de ses intentions initiales. Quelque soit la décision finale de cette personne, il aura gagner une meilleure compréhension de lui-même. Ainsi, dans le cas où il reste fidèle à son projet de début, il sera d'autant plus ferme à aller jusqu'au bout de sa mission. Dans l'hypothèse où il s'avoue vaincu, il devra accepter qu'il ne s'était pas assez correctement préparé à consolider ses premières intentions. La richesse de cette confrontation psychologique révèle donc l'état d'esprit exacte de l'être humain.

Par conséquent, avoir une demande sincère à combler son manque intérieur n'est pas une mince affaire. Avoir le souci de compléter son cheminement interne n'est pas suffisant lorsque ce souci n'est pas accompagné d'une forte détermination. La force mentale joue dès lors un rôle important dans ce mécanisme spirituel. Autrement dit, il est exigé de la personne assoiffée de béatitude, d'avoir une résolution ferme et inébranlable malgré l'enchaînement et l'accumulation des séismes de la vie. La patience sera la qualité principale à maîtriser durant ce périple existentiel.

En outre, il faut savoir que l'enjeu, d'éradiquer tout virus venant empêcher le bon déroulement de ce processus, est à prendre avec une extrême prudence. Tout événement qui pourrait ainsi perturber le souhait de l'être humain, soucieux d'assouvir son manque intérieur par la lumière apaisante de la plénitude, pourrait infliger de sérieux dégâts en ce qui concerne son ambition d'origine qui n'était autre que l'acquisition du bonheur.

  • Une fois que la réalité du manque ressenti est identifiée, il faut s'empresser de combler ce manque avec le bon remède. Une inquiétude à combler ce manque le plus tôt possible doit en effet commencer à prendre forme au sein de la conscience humaine. Un véritable souci de remplacer le vide spirituel par une énergie psychique vitale, apportant une source confortable de sérénité, doit prendre de l'ampleur dans la liste des priorités chez toute personne en quête du bonheur.

    je partage complétement ce point de vue et ressens particulièrement ce sentiment de vide intérieur à combler.

    · Ago almost 7 years ·
    Bbjeune021redimensionne

    elisabetha

  • Un voyage en soi, une rencontre

    · Ago almost 7 years ·
    Illustration campagne avc

    lounalovegood

  • encore bravo une belle reflexion...

    · Ago almost 7 years ·
    Default user

    isula2b

  • Merci à chacun de vous 4 pour votre lecture et votre commentaire
    @Marie Cornaline : bonne question !
    @rivale : merci pour les compliments, je suis en train de rectifier ! Merci ^^
    @fanfan234 : merci pour le compliment. Exactement : " Pourtant le bonheur tient à très peu de choses à celui qui sait le trouver. " D'accord avec toi !

    · Ago almost 7 years ·
    Mains colombe 150

    psycose

  • Très bonne description de la nature humaine. Pourtant le bonheur tient à très peu de choses à celui qui sait le trouver.

    · Ago almost 7 years ·
    Default user

    Françoise Duterrage

  • Votre texte me plaît. C'est un essai que je partage. Attention au français : page 2, "Bien que est suivi" du subjonctif. Page 3 : le "souci" sans "s"et " désirs" sans "e".

    · Ago almost 7 years ·
    Avatar pour ballet orig

    rivale

  • Qui sommes-nous au delà de nos manques ?

    · Ago almost 7 years ·
    525237 629036707110410 376162468 n

    Marie Cornaline

  • Ton texte riche montre notamment combien le manque peut-être motivant. Inversement " un seul être vous manque... ". Et manquer de tout peut conduire aux pires destins.

    · Ago almost 7 years ·
    Image

    Archange Flippé

  • Merci Insane pour ta lecture et ton pertinent commentaire
    Yoda, je suis en grande partie d'accord avec toi^^ Merci pour ton message, c'est sympa

    · Ago almost 7 years ·
    Mains colombe 150

    psycose

  • L'être humain est imparfait... A la naissance, il est pur, regarde ls choses comme elles sont, sans état d'âme, puis il perd cette pureté au contact des parents, des profs, des amis... difficile dans ces conditions de trouver ce bonheur auquel tout le monde aspire, je dirai que c'est impossible, sauf pour les saints, et encore, ils ont la béatitude après la mort... je pense que pour avoir une certaine forme de bonheur, il ne faut pas se renier, copier les autres, être soi même, avoir de la considération pour soi même, alors on en a pour les autres.. Il faut être bon aussi, ne pas se venger, être bien même avec des gens qui ne le méritent pas, après tout qu'en savons-nous? Et de courir après le bonheur on le râte, car il est dans des petites choses de tous les jours et mises bout à bout, ma foi, ainsi pensait soeur teresa et je suis assez d'accord avec elle

    · Ago almost 7 years ·
    Yoda 24 04 09 002 92

    yoda

  • ambition a plusieurs significations ; ici le terme plus approprié serait un vif désir de réaliser quelque chose .. alors pourquoi pas le bonheur... le but est d'y arriver et tant qu'on le cherche il nous manque...merci Psycose pour ce texte ^^

    · Ago about 7 years ·
    000000

    insane

  • Désirer le bonheur est une ambition, et qui ne désire pas le bonheur ? Il faut comprendre la définition à la fois vaste et subtile du terme "ambition".

    · Ago about 7 years ·
    Mains colombe 150

    psycose

  • Le besoin d'ambition n'est pas une realite pour tout le monde...
    Je tiens a le dire parce que moi je ne pense pas que c'est utile ni necessaire !

    · Ago about 7 years ·
    Fond2

    Ismail Mohamed C.

  • Pour moi le Bonheur avec un grand B n'existe pas, mais il existe des milliers de pertits bonheur qui bout à bout...valent le coup de vivre!Un rayon de soleil, un sourire d'enfant, une main tendue, le train qui arrive à l'heure...
    et la methode "Coué" pour voir le verre à moitié plein, pas à moitié vide.Pas ce qui manque mais ce que l'on a!

    · Ago about 7 years ·
    59577 1501068244230 1159900199 31344222 178986 n 465

    Choupette

  • Je ne pense pas que l'athéisme procure forcement le doute, beaucoup d'athées ont déjà rempli leurs questionnaire existentiel et vive dans le même état que les croyants.

    · Ago about 7 years ·
    Dyn001 original 521 754 pjpeg 2625226 db83beaa582cbe805f88a0805e86f7c0 300

    skeep_surname

  • J'ai lu ce texte avec un grand intérêt. Merci pour la réflexion, c'est bien développé. Le manque motive la recherche du bonheur. Quand il y a un vide on éprouve le besoin de le combler. C'est automatique. Le manque appelle le désir qui une fois comblé mène à une part de bonheur car ce dernier existe sous plusieurs formes mais je ne vous apprends rien.

    · Ago about 7 years ·
    Coucou plage 300

    aile68

  • .....à méditer....bravo

    · Ago about 7 years ·
    Image

    mery

  • Il faut connaître le malheur pour apprécier le bonheur
    Et comme je répète toujours "heureux les imbéciles"

    · Ago about 7 years ·
    Is693 056 orig

    bibialien

  • Le bonheur c'est savoir vivre avec ses manques

    · Ago about 7 years ·
    P1000170 195

    arthur-roubignolle

  • A une élite.

    · Ago over 7 years ·
    St barth 052

    jb0

  • Du sens et des verités premières au travers de cet essais "Philo" personellement, j'adhère, chacun verra midi à sa porte puisque différent de l'autre.Maintenant, sachant qu'à peine 10% de la planète réfléchit, que la majorité n'a pas la lumière à tous les étages broyé à sa décharge par le rouleau compresseur de la vie...La capacité de tout un chacun à pouvoir prendre le recul nécessaire à ne serait-ce qu'un début de réflexion est à mon avis réservée

    · Ago over 7 years ·
    St barth 052

    jb0

  • En effet, je suis un être imparfait, donc avec des écrits rempli d'imperfection
    Merci pour la lecture

    · Ago over 7 years ·
    Mains colombe 150

    psycose

  • Intéressant en effet mais au bout de deux lectures je ne suis pas tout à fait d'accord avec certains passages même si la grande partie me semble bien raisonné. J'y reviendrai à tête reposé... De toute façon le débat sur ce sujet dure depuis plus de 2500 ans alors il est évident qu'une synthèse de deux pages ne peut être qu'ouverte au développement de certain aspect.

    Merci pour ton partage.

    · Ago over 7 years ·
    Logolweloveword 465

    Olivier Sun7

  • Merci Lézard des Dunes pour ton intérêt pour mon texte, et ton commentaire instructif comme toujours

    · Ago over 7 years ·
    Mains colombe 150

    psycose

  • Du premier au dernier mot, j'ai lu ton texte avec grand intérêt. Comme de nombreuses personnes ici, je rejoins ton idée du cheminement, même si je pense qu'il n'est pas utile de jouer avec les mots et qu'un grand nombre de formules existent pour exprimer quelques idées. Comme un chemin qu'on parcours, qu'on décide de voir, de ressentir, de passer en courant, en s'arrêtant parfois, en se reposant pour toujours dans une confortable cabane qui l'a borde. Question de choix, et de force de volonté. Coup de Coeur.

    · Ago over 7 years ·
    Dargon d absinthe orig

    Lézard Des Dunes

  • Vos commentaires me rappellent ce passage de mon texte : "Néanmoins, les êtres humains ont tous une personnalité différente forgée selon l'environnement dans lequel chacun a vécu. La diversité des formes de la psychologie humaine amène à observer que chaque être humain trace son propre chemin pour s'emparer du bonheur."

    · Ago over 7 years ·
    Mains colombe 150

    psycose

  • Je te rejoins... mais je crois qu'une seule chose manque : la part manquante c'est SOI, mille désirs portés par chacun jamais assouvis car d'autres naissent encore et encore. Le SOI, ce TOUT qui nous pousse à la vie malgré nous, malgré tout et donc on est éternellement en quête quand on naît, quand le cordon ombilical est coupé d'avec le SOI pour que le Moi s'incarne. Sans moi, sans ego, point de vie... tous agglutinés dans le UN. Merci la vie !

    · Ago over 7 years ·
    Ch jardin 2 92

    Christian Boscus

  • Manque de but, manque de jeu... la survie de l'être jusqu'au bonheur serein doit passer par une analyse de la connaissance de soi et du monde environnant, trouver des buts et des jeux permet à l'homme d'être enfin, être en mouvement, pas de se laisser être ...

    · Ago over 7 years ·
    Fullsizerender

    eleanor-gabriel

  • CDC pour ce texte qui ouvre à la réflexion, sur la quête de cette étoile qui est le bonheur!

    · Ago over 7 years ·
    Img 7811

    Michele Hardenne

  • Merci franek, j'ai lu ton poème, vraiment beau

    · Ago over 7 years ·
    Mains colombe 150

    psycose

  • See more comments
Report this text