Langue de bois

tzsara

« Il y a des jours où on a envie de cul et d’autres où, beaucoup plus rudimentaire, on a envie de tirer la langue. »

Je suis l’anonyme qui pond ; qui pond des œufs pourris aux relents de son dernier baiser raté. Maman n’aime pas. Maman pleure. Elle croit que je ne l’aime pas trop parce que j’aime les femmes. Elle ne sait pas que de l’aimer trop, j’aime toutes les âmes. Elle pleure. Diarrhée verbale. Maman, ne pleure pas ! J’aimerai les hommes pour toi. « Un café bien amer s’il vous plaît. Au goût de mes tripes. » Le serveur sourit. Il a tout compris. Et pourtant, ton souvenir est là, au parfum de ton corps, doux et voluptueux, caressant mes reins et me ramenant inlassablement vers toi. Digression. Non, je ne t’aime pas. Je te prends ; nue, blême et incertaine en hommage à celles qui m’ont précédée. Et tu me baises ; crue, sale et infidèle à l’image de celles qui t’ont possédée. Je te perds dans tous les trous. Je te perds sur tous les culs. Je te perds pleinement. Et je me perds à l’instant où tu n’es plus mienne. C’est ainsi que tu m’as appris à être tienne. Je ne me vois plus. A travers les ombres des sentiers battus, je m’en sors beaucoup plus écorchée que vive. Drôle d’instinct ; je deviens émotive. Je pensais avoir pris des coups durs et pourtant je te pleure ; frêle et incolore. Aux dépens de mes années folles, sonnent les joueurs de chimères. Ils jouent des mélodies sensitives qui me rappellent ma triste misère. Et tu te réjouis, sombre et indolore. Au sein de tous les seins, je ne vois qu’une main ; la tienne. Sûre et certaine. Mais je ne te reviendrai pas. Maman ne le veut pas. Maman est là. Elle me console mais n’a que faire de ma triste chair. J’irai me vider ailleurs, chercher une nouvelle triste odeur. Et je me donnerai au premier venu qui portera le masque de ton regard. Et je me pleurerai encore puisqu’il ne me prendra pas au corps.  

  • j'avais loupé il faut parfois regarder dans la rétro, le grand écart entre l"âme et le corps , entre les sentiments et la réalité, bravo

    · Ago almost 8 years ·
    Mariage marie   laudin  585  orig

    franek

  • Je ne sais pas pourquoi je me suis mis à fredonner une des premières chansons de Mylène FARMER en relisant votre texte "Un, maman a peur..." J'aime vraiment votre écriture "d'écorchée vive" si vous me permettez ce qualificatif (Pour moi c'est un compliment).

    · Ago about 8 years ·
    Mouette des iles lavezzi orig

    valjean

  • V !

    · Ago about 8 years ·
    Vkhagan orig

    Victor Khagan

  • C'est très intense. . .

    · Ago about 8 years ·
    106256 rg22b112rglgwlotzoi7kabg6ibdsu bo yeux h171120 l 1  orig

    nephtalyah

  • mélancolique désespérance....

    · Ago about 8 years ·
    P hage 2013 028 54

    lepoetedu32

  • Comme chantait une certaine Mylène F. : maman a tort.
    Corps et coeurs possédés crient leur détresse.

    · Ago about 8 years ·
    Default user

    mano68

  • Beau voyage profond au coeur de ton âme, si vraie si éloquente si rare... OUAOU...

    · Ago about 8 years ·
    Mariemad

    Ma Ma

  • Belle prose déchiquetée, comme ton coeur nu et cru...Biz :-))

    · Ago about 8 years ·
    Avatar 92 orig

    orkide

  • Belle prose déchiquetée, comme ton coeur nu et cru...Biz :-))

    · Ago about 8 years ·
    Avatar 92 orig

    orkide

  • Belle prose déchiquetée, comme ton coeur nu et cru...Biz :-))

    · Ago about 8 years ·
    Avatar 92 orig

    orkide

  • Jolie prose de l'amour déchiquetée comme ton coeur nu et cru...biz :-))

    · Ago about 8 years ·
    Avatar 92 orig

    orkide

  • bon... ben ça c'est dit!!!! ça déchire l'âme et le coeur! mais ça fait aussi du bien de le lire!

    · Ago about 8 years ·
    75597 1634485936549 1068711961 1786507 3822406 n orig

    elfee

  • Oui Mery c'est très fort, et douloureux !

    · Ago about 8 years ·
    Ma photo

    theoreme

  • Y a des jours comme ça où tout est pourri. L'écrire, le dire, l'expliquer, c'est une façon de s'en débarrasser. Merci Mery pour le partage.

    · Ago about 8 years ·
    Nike air zoom brave v id   chaussure de basket ball   6696988 orig

    Pseudo Pseudo

  • Et parce qu'on a tous été, tellement, même une seule fois, cette maman, je tire la langue moi aussi. Je tire la langue aux âmes sourdes que nous sommes.
    Votre plume est un scalpel.

    · Ago about 8 years ·
    Un inconnu v%c3%aatu de noir qui me ressemblait comme un fr%c3%a8re

    Frédéric Clément

  • Un cri de désespoir du profond de l'être, alors que l'amour devrait mener vers la lumière... Parfois les femmes sont cruelles !

    · Ago about 8 years ·
    Version 4

    nilo

  • Triste et noir avec lumière (s) !

    · Ago about 8 years ·
    Ma photo

    theoreme

  • Vide toute ta noirceur Tzsara...surtout celle qui est enfouie au plus profond de toi...
    Un jour tu seras surprise de découvrir toute la lumière qui se cache derrière...si tu prends la peine d'ouvrir les yeux...
    Marwana

    · Ago about 8 years ·
    Default user

    marwana

  • Cruel ! Et d'accord avec Frédéric COGNO... belle mélodie !

    · Ago about 8 years ·
    Pascal 3 300

    Pascal Germanaud

  • Top.

    · Ago about 8 years ·
    Princesselune essai2jpg orig

    @ Linoacity

  • Une déchirure de l'âme et du corps pour être aimée...en faux...
    cdc

    · Ago about 8 years ·
    D9c7802e0eae80da795440eabd05ae17

    lyselotte

  • la vie est-elle si ... pourrie? si amer? Ce texte est comme une longue mélopée triste d'un soir après une harassante et vaine journée de travail (crions le blues!). Cette tristesse vient sans doute de la fatigue des corps.

    · Ago about 8 years ·
    Sans titre 150

    Yann Sayr

  • Toujours ce clin d'oeil au café amer.. j'aime "frêle et incolore"...ricochet sur "indolore" plus loin, "précédée" rejoins "possédée" "chimère" "misère"...."Triste odeur"...Kaleidoscope du désenchantement nauséeux où les mots "cul", "baise", sont bien placés et signifiants comme des notes de musique... Ponctuation savante et phrases courtes, vous ecrivez comme un mélodiste...

    · Ago about 8 years ·
    Lisbonne 27 29 juillet 2010 028

    Frédéric Cogno

  • C'est extrèmement émouvant. Ce texte est magnifique ! CDC sans conteste ! Merci

    · Ago about 8 years ·
    Pamuseemontmartrecompodaumierpa1redim

    silas-chien-dutopie

  • cdc...

    · Ago about 8 years ·
    Suicideblonde dita von teese l 1 195

    Sweety

  • si triste.... et si fort....

    · Ago about 8 years ·
    120x140 image01 droides 92

    bleuterre

  • Les mots sont forts, de vraies pépites mais difficile "d'aimer" tant de noirceur.
    Et pourtant, on y revient quand même, c'est là aussi où c'est fort.

    · Ago about 8 years ·
    Francois merlin   bob sinclar

    wen

  • un texte très triste aux relents de désespoir.

    · Ago about 8 years ·
    Img 0052 orig

    Karine Géhin

Report this text