Mon Autre

mery

MON AUTRE

Désolée pour l’absence, la colère et la tristesse

Je n’ai plus la force d’écrire ne serait-ce qu’une seule lettre

Je ne suis pas victime de la page blanche

Mais c’est un démon qui s’est emparé  de moi et qui dévore mon antre.

 

On l’appelle l’oubli, folie, dépression

Elle s’est emparée de moi, elle m’a mise dans sa prison

Je passe par ici, je passe très souvent à tâtons

Et à chaque fois des larmes coulent, parfois même sans raison.

 

Je fuis Welove, les poésies, les musiques et mêmes mes chansons

Je fuis même la peinture, les gens que j’aime et je n’ai plus de saisons

Non par lâcheté ou par manque de temps

Mais la douleur est trop forte. Elle m’achève, elle tue mes plus doux moments.

 

Je dévoile mon monde pour rester à la surface

Pour  garder l’équilibre et continuer à faire face

Je suis simplement là, toute seule au fond de moi

Je n’arrive pas à me sortir de là.

 

C’est dans cet enfer que Mery se protège du monde

Dans l’oubli, le vomi et ces crises de démences

C’est dans cet enfer que je me plonge

Pour soigner ses poignets quand les cicatrices la démangent.

 

Mery est sortie, elle marche près de moi

Elle a la tête baissée elle regarde le bout de ses pieds

Je lui frôle la main je veux qu’elle reste vivante auprès de moi

Mais quand ses yeux me regardent, elle n’est déjà plus là.

 

Mery s’est renfermée elle parle du passé

Elle parle à la troisième personne, de ce que l’on a été

Avant de sombrer dans cet enfer qui nous dévore l’esprit

On se serre dans les bras l’une de l’autre  et on se dit « merci ».

 

Mery s’est éteinte hier soir en fin de soirée

Elle a attendu notre train, avant de se jeter

Elle n’a pas eu mal, elle n’a pas pleuré

Elle m’a juste laissé un mot…… « N’oublie jamais de te réveiller et de vivre ta liberté ».

 

Mery

10.02.2013

  • Très beau texte émouvant et qui retrace (trop) bien... ce qu'est la dépression et ses labyrinthes cauchemardesques.

    · Ago almost 3 years ·
    Coquelicots

    Sy Lou

  • ...merci...

    · Ago almost 3 years ·
    Image

    mery

  • La dépression est un gouffre si noir que remonter est une souffrance, mais tu y est arrivée, mery !!

    · Ago almost 3 years ·
    Louve blanche

    Louve

    • Ce sont juste de pauvres mots sur l'espoir revenu...

      · Ago almost 3 years ·
      Louve blanche

      Louve

  • J'ai toujours apprécié ta façon de réagir...de te détruire et de te reconstruire avec tes cendres ardentes Merci

    · Ago almost 3 years ·
    Dsc 1048

    lafeeclochette743887

  • J'ai connu ça un temps, et je suis revenu. Tu es la première de qui je me suis abonné, et je sais pourquoi en lisant tes lignes. Elles inspirent comme Stendhal le fait vivre, mais génèrent une tristesse dont je fus un temps ivre. Car mes pages ont brûlés aussi, détruites par la hargne et la malice, dans laquelle je baignais. Elle bouchait tout orifice. J'ai du attendre que se dissipent les cendres, pour pouvoir sortir, la peau vibrante, de cette inertie, de cette apathie des sens. Et j'écris.... comme j'ai su un temps le faire, pour user ces doigts qui remplacent des lèvres et disent ce que je ressens. C'est aussi une âme qui vibre et qui retrouve le sentiment qu'exister est une chance.

    · Ago almost 5 years ·
    Th

    terosse

  • Il est des douleurs profondes qui deviennent des cris...Celui ci est magnifique même s'il fait mal.Reviens nous vite....

    · Ago about 5 years ·
    Wp 20151019 03 24 03 selfie

    Mickael Froideval

  • mon cœur , ma tendresse reviens nous , c'est important que tu sois là, viens, tu es importante pour nous !

    · Ago over 6 years ·
    Page couverture avec sorci%c3%a8res 305 ko bis 326x461 rec 11

    Pawel Reklewski

  • Ma Mery, ton texte ne m'a pas touchée, boulversée... Je t'embrasse très fort (alias koukie)

    · Ago over 6 years ·
    Images

    aurevoir

  • Bonjour Mery,

    .
    Musique d'antan, qui résonnait dans les choeurs,
    Et emplissait, la vie, en plaisant à nos âmes,
    L'eau des souvenirs, devient parfois liqueur,
    Appelant les couleurs d'une belle oriflamme,
    Narguant bien des pleurs, envolant notre coeur.

    Clamée, comme un miserere, l'élégie est
    Oh certes plaintive, mais comme un psaume s'entonne,
    Libérant l'esprit, des chagrins et des regrets,
    Inspirant la paix, loin des pensées monotones,
    Elle peut aussi danser sur l'air d'un menuet !
    .

    De l'ombre à la lumière, il n'y a qu'un pas, et même si le chemin est sinueux, ouvre les yeux et regarde briller le soleil dans le ciel azuré.
    Le sourire à la vie, fait le bonheur du coeur, la paix de l'âme et la sérénité de l'esprit.
    À très bientôt de te retrouver Mery.
    Bien amicalement.

    Paul Stendhal

    · Ago over 6 years ·
    Icone avatar

    Paul Stendhal

  • Mery, autant de personnes te soutiennent et ont été fortement touché par cet écrit (et d'autre j'imagine), te faire du mal, c'est presque leur faire du mal^^ je dis : CDC

    · Ago over 6 years ·
    Mains colombe 150

    psycose

  • ....merci à vous tous

    · Ago over 6 years ·
    Image

    mery

  • Mery viens voir ! le printemps frappe à la porte viens sentir le vent sur la joue ..viens voir les couleurs viens voir la vie ! tu es tout ça Mery !

    · Ago over 6 years ·
    Image 30 150

    Joël Martineau

  • je te lis tardivement car moi aussi je fuis les écrits, we love et tout le reste. Mais malgré ton absence je te sens toujours présente. Tu as cette force Mery, tu as les mots que tu sais coucher ou vomir sur le papier avec pourtant tant de douceur que je me dis que je n'arriverai pas à ta hauteur. Prend conscience de ta valeur qui est indéfinissable tout comme tes écrits! Prend soin de toi Mery...

    · Ago over 6 years ·
    1017071 538095669569457 237465630 n (1)

    Elodie Carlier

  • De tout coeur avec toi, l'écriture est un exutoire qui te va bien, ne l'oublie pas !

    · Ago over 6 years ·
    Img 4223 ld2

    Anne S. Giddey

  • Mille bisous
    JB

    · Ago over 6 years ·
    St barth 052

    jb0

  • Tu as tant de talent, même dans la détresse et dans la douleur tu m'as fait vibrer. Oui j'ai tremblé en lisant ton texte, mais quel courage de t'ouvtrir encore une fois à nous. Je pense que tu fais partie des piliers de weloveword et j'espère vraiment que nos petits mots à tous pourront permettre à la petite flamme de vie en Toi de grandir et de s'offrir au monde. Nous avons besoin de ta présence silencieuse ou non ...

    · Ago over 6 years ·
    100 0321 150

    zinkannie

  • <3

    · Ago over 6 years ·
    Default user

    ange

  • Petits mots pour l'autre Mery : tu nous parles et nous t'écoutons. Toutes ces larmes de sang que tu partages avec nous. Quand le passé devient puits sans fond, regarde tes mains d'artiste qui savent encore parler et demande leur d'inventer un nouvel univers d'espoir pour tous ceux qui ont perdu le leur

    · Ago over 6 years ·
    Fullsizerender

    eleanor-gabriel

  • Merci Mery de sortir de ton silence pour nous offrir un si touchant poème .

    · Ago over 6 years ·
    Almeria 2011 447 300

    mydo

  • Un long silence s'est imposé, puis une pensée toute menue,toute fraîche,courant les arpèges du printemps qui devrait s'annoncer dans notre midi, a fait surface... Et pour finir, un sentiment qui se dandine, et qui devient révérence, pour oser, ne serait-ce que le temps d'une brise câline, réchauffer ton coeur. Un cri d'affection

    · Ago over 6 years ·
    Lisbonne 27 29 juillet 2010 028

    Frédéric Cogno

  • une sensibilité meure, une autre née tout comme le sphinx bien plus forte

    · Ago over 6 years ·
    Pyry1dhyoryai0xtssnv3g 1  300

    Salvatore Pepe

  • J'ai pensé à toi Mery. Je me disais que tu ne venais pas souvent mais je me trompais. Tu venais "à tâtons" comme une petite souris. Ton texte est puissant. Ne regarde pas le bout de tes pieds comme une petite fille. Accroche-toi à la dernière phrase de ce texte: "N'oublie jamais de te réveiller et de vivre ta liberté". Oh c'est sûr on n'est jamais totalement libre, on dépend toujours de règles et de conventions, mais je te souhaite d'être bien dans tes baskets. Je t'embrasse très fort Mery.

    · Ago over 6 years ·
    Coucou plage 300

    aile68

  • ...à vous tous, MERCI, après tout ce temps vous êtes restés..ça me touche....encore une fois merci

    · Ago over 6 years ·
    Image

    mery

  • Difficile de rester indifférent face à ces maux. Avec nos mots bienveillants quoique virtuels je te conseille en plus de t'entourer de tes proches, qui te connaissent et qui tiennent à toi :-)

    · Ago over 6 years ·
    Default user

    mano68

  • Qu'il a fallu de courage pour coucher ces mots la. L'enfant crie, l'enfant vit
    Mery crie, Mery vit.

    Avec mon soutien,

    Amicalement

    Hector

    · Ago over 6 years ·
    Image 8 54

    hectorvugo

  • Reviens!

    · Ago over 6 years ·
    Un inconnu v%c3%aatu de noir qui me ressemblait comme un fr%c3%a8re

    Frédéric Clément

  • Méry quelle douleur ! Ce texte est poignant ! Mais la vie est là avec ses sourires aussi et nous tous aussi pour te tendre la main et te tirer vers la lumière !

    · Ago over 6 years ·
    Ma photo

    theoreme

  • Tant que tu écris et que tu crie dans tes écrits, tu vis, courage à toi

    · Ago over 6 years ·
    P1000170 195

    arthur-roubignolle

  • Un pas ici, des mots vers nous, un "au secours" entendu...
    Une détresse qui ne laisse personne insensible...!
    Je te souhaite plein de courage dans cette bataille...!

    · Ago over 6 years ·
    21314672 837665686398218 1503676433223558248 n

    Paloma Farmer

  • Mery chérie, mon coeur saigne à tes écrits, laisse partir l'ombre de Mery, celle qui m'a déjà parlé, un jour, d'un train. La vrai Mery, celle qui s'est déjà sortie de tant de détresse, va prendre le train du soleil, de la lumière, si chaude, qu'elle caresse doucement. Viens prend moi la main, et marchons ensemble, épaule contre épaule, pour sortir de cette profonde foret qui nous enserre. Tu sais, je sais. Tendrement, je t'embrasse.<5 et CDC.

    · Ago over 6 years ·
    Moi

    Yvette Dujardin

  • See more comments
Report this text